vendredi 5 mars 2021

Arcoroc™ lance So Urban : une solution durable alternative à la vaisselle jetable !

 

Avec So Urban, Arcoroc ™ propose une solution durable au secteur de la restauration pour lui permettre d’accélérer sa transition vers le nouveau modèle d’économie circulaire défini par la France et l’Europe en matière de développement durable.

Constituée de contenants en verre durables, réutilisables et consignables, la gamme So Urban, bouscule les codes et propose de consommer de manière plus raisonnée, pour endiguer le phénomène de la surconsommation de plastique à usage unique.

UNE SITUATION CRITIQUE

En 20 ans, la planète a produit plus de plastique que durant les cinquante années précédentes et le phénomène s’accentue.
10 milliards de tonnes produites dans le monde depuis 1950,
450 millions de tonnes chaque année et on en prévoit 600 millions d’ici 2030 si rien n’est fait.
Le plastique, autrefois symbole de progrès, est aujourd’hui un fléau. Et les conséquences de sa pollution massive sont désastreuses.
10 millions de tonnes finissent chaque année dans les océans. Ainsi, cette pollution par le plastique tue environ l00 000 mammifères marins et des milliers d’oiseaux et de poissons chaque année.

Au-delà de la destruction de la faune, le plastique est également largement questionné pour les dégâts qu’il occasionne sur la santé, laissant migrer des nano-particules à l’effet dévastateur.

A lire ou relire :

Les chiffres clés

Usage des plastiques dans la restauration rapide en Europe et en France :

  • 1 130 milliards d’emballages principalement en plastique ont été utilisés pour la nourriture et les boissons dans l’Union Européenne [1].
  • 334 millions de contenants en plastique et à usage unique sont utilisés pour la vente à emporter chaque année en France [2].
  • 180 000 tonnes de vaisselle jetable par an dans la restauration rapide [3].
  • En France 130 gobelets sont jetés chaque seconde, soit 4,7 milliards par an.
  • 10 types de produits seraient responsables de 86 % de la pollution des plages.
  • Seulement 14% des emballages plastique seraient recyclés à l’échelle mondiale, le reste finissant dans les décharges ou pire dans la nature [4].

VERS UNE CONSOMMATION PLUS RAISONNÉE

La prise de conscience est telle qu’elle implique des changements d’habitudes profonds. La crise sanitaire, en révélant les failles d’un système, accélère le mouvement vers un modèle d’économie circulaire, basé sur une production responsable, afin de limiter la consommation et le gaspillage des ressources et de réduire les déchets. Partout émerge le désir de changement et chacun à son échelle peut endiguer le phénomène pour avoir un impact positif.

Le secteur de la restauration, malgré la crise sans précédent qu’il traverse, pourra ainsi se prévaloir de jouer un rôle dans cette transition écologique pour que la vision d’un autre monde se dessine.

LE CADRE DE LA TRANSITION POUR LES PROFESSIONNELS DE LA RESTAURATION

Dans ce contexte préoccupant, la France et l’Europe se sont fixées des objectifs en matière de développement durable. Elles se sont dotées de cadres législatifs et de dispositifs permettant d’accompagner la transition :

  • La loi EGalim, posant la réduction de l’utilisation du plastique dans le domaine alimentaire et un calendrier précis d’interdictions autour des contenants, bouteilles, touillettes, pailles en plastique… en restauration et collectivités locales,
  • La loi A.G.E.C., Anti Gaspillage Economie Circulaire, limitant le plastique aux emballages utiles et favorisant le ré-emploi, prévoit la fin de la mise sur le marché des emballages en plastique à usage unique d’ici 2040,
  • La loi Européenne S.U.P. Single Use Plastic, visant à interdire les déchets les plus fréquemment retrouvés sur les plages.

La fin des plastiques à usage unique est aujourd’hui programmée et de nouveaux modèles d’économie circulaire, passant entre autres par des solutions de réemploi, se mettent en place. Un appel à manifestation d’intérêt spécifique est également en cours pour développer des dispositifs performants de ré-emploi d’emballages en verre.

Quelques dates

  • 2021 : exit les gobelets, assiettes jetables, couvercles, couverts, boîtes à kebab, pailles, touillettes…
  • 2022 : obligation d’utiliser des contenants réemployables dans le portage de repas quotidien à domicile.
  • 2023 : les restaurateurs devront servir les repas pris sur place dans une vaisselle non jetable et les boissons dans des verres réemployables.
  • 2025 : l’utilisation de contenants alimentaires de cuisson, de réchauffe ou de service en matière plastique sera interdite dans les services de restauration collective d’établissements scolaires et universitaires, ainsi que des établissements d’accueil des enfants de moins de 6 ans. Cette mesure est valable aussi bien en restauration collective, publique et privée, que commerciale.

Pour accélérer la transition, le gouvernement, par le biais de France Relance, permet aux acteurs de promouvoir les initiatives en faveur de la réduction des plastiques, notamment pour le ré-emploi et le développement de contenants en verre.

LE VERRE, UNE SOLUTION D’AVENIR DURABLE

Beaucoup de solutions dites alternatives, comme les plastiques biodégradables, compostables ou même durables, sont aujourd’hui remises en cause d’un point de vue de santé publique. Ils sont également questionnés compte tenu de la persistance des microplastiques, y compris après recyclage. A contrario, le verre reste un matériau sain et non poreux qui assure une parfaite maîtrise sanitaire.

LA CONSIGNE ET LE RÉEMPLOI SE METTENT AU VERRE !

En contribuant au prolongement de la durée de vie des produits, le réemploi et la réutilisation participent à l’économie circulaire et à la réduction des déchets.
Avec So Urban, Arc participe à la dynamique engagée pour de nouveaux modèles d’économie circulaire et travaille en partenariat avec des start’up et des PME comme Green Go, Dabba, Haut la Consigne, Noww, Boxeaty, Uzaje, etc. pour un monde zéro déchets !

A propos d’Arcoroc ™
Arcoroc’" propose des solutions complètes d’arts de la table, innovantes et fonctionnelles conçues pour un usage intensif. Créée en 1958, la marque répond avec efficacité aux besoins des professionnels, tant en termes de performances, que de sécurité et de créativité.
Arc
Arc emploie plus de 9 000 collaborateurs dans le monde dont 4 500 en France. Le Groupe, originaire d’Arques, dans le Pas-de-Calais, a réalisé un chiffre d’affaires de 91 l millions [5] d’euros en 2019. Fort de son savoir-faire verrier, il s’est développé à l’international et distribue aujourd’hui ses concepts complets d’art de la table dans plus de 160 pays.
Le Groupe évolue sur les marchés grand public et de l’hôtellerie et de la restauration à travers les marques de son portefeuille : Luminarc® , Arcoroc’« , Arcopal’ », Cristal d’Arques® Paris et Chef&Sommelier’". Depuis plus de 40 ans, le Groupe s’adresse également aux clients professionnels - industriels, négociants, fabricants de produits semi-finis et finis, prestataires de service - avec un éventail de solutions sur mesure répondant à des problématiques précises (industrie, publicité, prime, fidélité).
Arc est présent sur les cinq continents à travers des sites de production (France, Etats-Unis, Chine, Emirats Arabes Unis, Russie), des filiales de distribution (Etats-Unis, Italie, Russie, Inde, Australie, Japon, Afrique du Sud, Singapour, Corée du Sud) et des bureaux de liaison.
Le Groupe veille à équilibrer les exigences économiques, la responsabilité sociale et le respect de l’environnement et inscrit ses activités dans la démarche de développement durable, notamment en ayant adhéré au Pacte Global Compact de l’ONU en 2003.
 

[1Atlas du Plastique publié par la Fondation Heinrich Boil et le Mouvement Break free from plastic

[2zerowaste

[3Ministère de la Transition Ecologique et du Développement Durable

[4Rapport du Center for International Environmental Law

[5Résultats non audités

 
Note au lecteur :
Ceci est le contenu copié-collé du communiqué de presse officiel de son émetteur qui en assume l'entière responsabilité. TendanceHotellerie n'approuve ni ne désapprouve ce communiqué. Ce communiqué a néanmoins fait l'objet d'une vérification ce qui peut parfois conduire à un décalage de mise en ligne de quelques heures ou jours.
 
 
 
Note à l'émetteur du communiqué de presse :
Des renseignements concernant l'insertion de votre lien et/ou votre logo et/ou votre image sont accessibles ici.
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/14836 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/14836.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Faire de la publicité ? Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de (...) En savoir plus »