mardi 15 juin 2021

Une étude Amadeus révèle que seuls 33 % des acteurs du voyage seront prêts pour l’authentification forte du client

 

Le 31 décembre 2020, alors que nous nous préparerons à l’arrivée de la nouvelle année, les professionnels du paiement auront une préoccupation particulière. En effet, nous entrerons dans une nouvelle ère pour le paiement en ligne en Europe, avec l’entrée en vigueur de l’obligation d’authentification forte (SCA - Strong Customer Authentification) liée à la 2e directive sur les services de paiement (directive DSP2). Il s’agira d’une étape majeure pour la lutte contre la fraude aux cartes. Pourtant, une de nos dernières études montre que toutes les entreprises du voyage ne seront pas prêtes à cette date.

Pour mémoire, la SCA prévoit que la plus grande partie des paiements en ligne réalisés en Europe seront soumis à une authentification à deux facteurs, par exemple la saisie d’un code d’accès unique envoyé sur votre téléphone en même temps que les détails relatifs à votre carte de crédit. Ce changement, apparemment mineur, a des implications importantes dans le domaine des voyages, où de nombreux acteurs de la chaîne de distribution jouent chacun un rôle dans la mise en œuvre des contrôles liés à la SCA.

D’après notre étude récente menée auprès de compagnies aériennes, hôtels et agences de voyage, seulement un tiers des acteurs du voyage déclarent être prêts à appliquer les contrôles SCA sur tous leurs canaux de vente à la date limite du 31 décembre, un tiers devrait être prêt au cours du premier semestre 2021. Il apparaît que certains acteurs de l’industrie du voyage ait pris du retard, car une grande partie pensait que la SCA serait encore reportée, notamment en raison de l’impact du COVID-19 sur notre industrie.

Quand elles sont interrogées sur les principaux obstacles à la mise en œuvre de la SCA, 65 % des entreprises citent la pandémie et 55 % le manque de ressources disponibles. En moyenne, notre étude indique que la pandémie a retardé les projets SCA d’environ six mois. Cela semble avoir représenté un contretemps important alors que l’industrie avait déjà du mal à répondre aux nouvelles obligations.

Il y a toutefois des raisons d’être optimiste. Ainsi, de nombreux progrès ont été réalisés ces derniers temps : avec la mise à disposition du nouveau protocole d’authentification 3DS 2, l’industrie dispose d’une technologie plus complète permettant la mise en place de la double authentification dans un plus grand nombre de cas.

UK Finance, l’association professionnelle britannique du secteur bancaire et financier, a pris l’initiative de créer des recommandations techniques pour le secteur des paiements et de définir la manière dont la SCA devrait s’appliquer pour les ventes indirectes dans le domaine complexe de distribution de voyages en Europe. Ce travail ouvre la voie à une collaboration entre les acteurs du secteur pour résoudre les problèmes persistants, comme trouver une manière efficace d’identifier les transactions qui devraient être exemptées de SCA et partager l’information tout au long de la chaîne de distribution.

Nos résultats indiquent également que 45 % des entreprises pensent que leurs canaux directs seront prêts pour la SCA avant la fin de l’année, un chiffre qui passe à 85 % au premier semestre 2021. Bien que cela ne soit pas parfait, cela représente une amélioration significative par rapport à la situation que nous connaissions il y a encore six mois.

Enfin, les deux tiers des répondants pensent que la SCA augmentera les taux d’abandon et signifiera une perte de ventes. Aujourd’hui, plus que jamais, c’est quelque chose que l’industrie du voyage doit éviter. Le message est donc clair : les acteurs du voyage doivent travailler ensemble pour préparer l’arrivée de la SCA dans l’Espace économique européen le 31 décembre.

Afin de faciliter cette préparation, alors que les entreprises de voyages se préparent à adapter leurs systèmes de paiement à l’arrivée de la SCA, un rapport Amadeus propose aux entreprises du voyage des conseils sur les mesures à prendre.

 
 
Note au lecteur :
Ceci est le contenu copié-collé du communiqué de presse officiel de son émetteur qui en assume l'entière responsabilité. TendanceHotellerie n'approuve ni ne désapprouve ce communiqué. Ce communiqué a néanmoins fait l'objet d'une vérification ce qui peut parfois conduire à un décalage de mise en ligne de quelques heures ou jours.
 
 
 
Note à l'émetteur du communiqué de presse :
Des renseignements concernant l'insertion de votre lien et/ou votre logo et/ou votre image sont accessibles ici.
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/14582 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/14582.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Faire de la publicité ? Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de (...) En savoir plus »