jeudi 28 janvier 2021

Etude VVF Ingénierie : Des vacances à tous prix ? Quel impact du 2e confinement

 

A l’heure où la France est dans l’incertitude face aux vacances de fin d’année, VVF Ingénierie et VVF ont interrogé les Français [1] pour savoir si ce deuxième confinement avait changé leur perception des vacances et à quoi ils seraient prêts à renoncer pour pouvoir partir.
Qu’auront-ils le plus de difficultés à accepter en cas de confinement à Noël et quelles sont leurs envies et craintes s’ils peuvent partir ?

Avez-vous peur d’être toujours / encore confinés pour les vacances de Noël / Nouvel an ?

74 % des Français ont peur d’être confinés pour les vacances de Noël/jour de l’an ce qui conduit 24% d’entre eux à abandonner l’idée de partir en vacances.
La grande majorité des Français (74%) craint d’être toujours confinée au moment des vacances. Parmi les 76 % qui déclarent avoir l’habitude de prendre des congés à cette période 24 % ont abandonné l’idée de partir et 18 % de recevoir leur famille/amis. Néanmoins 44 % restent optimistes et envisagent de réserver au dernier moment s’ils sont déconfinés.

PNG

Focus sur les moins de 34 ans :
Ils sont plus nombreux à avoir peur d’être confinés : 91 %
PNG

Pour 54 % des Français le plus difficile à accepter serait de ne pas pouvoir passer les fêtes de fin d’année avec sa famille/amis et 12 % craignent la solitude

Si le confinement perdure le point le plus difficile à vivre (54%) serait de ne pas pouvoir voir famille/amis pendant cette période. Viennent ensuite le fait de ne pas pouvoir déconnecter en partant en vacances (26%) et la perspective de solitude (12%). 8 % ont peur de ne pas pouvoir acheter leurs cadeaux de Noël.

PNG

Focus sur les moins de 34 ans :

  • 50 % estiment qu’il serait difficile de passer les fêtes de fin d’année loin de leur famille/amis
  • 45 % de ne pas pouvoir déconnecter en partant en vacances soit quasiment le double par rapport au panel global
  • La solitude ne fait peur qu’à 5 % d’entre eux et l’achat de cadeaux ne recueille aucun pourcentage.

Contenu sponsorisé :

54 % des Français comprennent que la santé prime sur les vacances

La grande majorité des Français (54%) estiment qu’il est normal d’être confinés au moment des vacances pour préserver la santé. Néanmoins, un peu plus d’un quart (27 %) jugent la mesure exagérée car adopter les gestes barrières leur permettrait de partir en vacances sans risque.
17 % déclarent que les priver de ces vacances est injustifié -dont 13% qui ont besoin de voir leur famille/amis et 4 % qui ont besoin de partir en congés).

Si la France est toujours confinée au moment des vacances de Noël/jour de l’an, vous estimez que :

PNG

Focus sur les moins de 34 ans :
  56 % estiment qu’il est normal d’être confinés au moment des vacances pour préserver la santé
  32 % trouvent la mesure exagérée car adopter les gestes barrières leur permettrait de partir en vacances sans risque.
  14 % déclarent que les priver de ces vacances est injustifié -dont 5 % qui ont besoin de voir leur famille/amis et 9 % qui ont besoin de partir en congés).

Les Français sont prêts à faire des compromis pour partir en vacances : 10 % accepteraient même un nouveau confinement en janvier.

Pour partir en vacances à cette période, vous accepteriez :

PNG

Pour pouvoir partir en vacances, 40 % seraient d’accord pour limiter le nombre de personnes fréquentées pendant ces vacances à une dizaine et 20 % accepteraient même un couvre-feu. La limite géographique (par exemple du département) serait admise par 15% des Français.

10 % admettraient un nouveau confinement post-vacances mais quasiment autant (8 %) refusent toutes mesures en déclarant qu’ils doivent pouvoir partir sans aucune contrainte.

On constate une forte envie de vacances et pourtant 60 % des Français pensent que les déplacements lors des vacances estivales ont contribuer à propager le virus

PNG

Focus sur les moins de 34 ans :

  • 54 % seraient d’accord pour limiter le nombre de personnes fréquentées
  • 9 % accepteraient même un couvre-feu
  • 14 % accepteraient la limite géographique (au département par exemple)
  • 14 % admettraient un reconfinement post-vacances
  • 9 % refusent toutes mesures en déclarant qu’ils doivent pouvoir partir sans aucune contrainte
  • 64 % pensent que les déplacements lors des vacances estivales ont contribuer à propager le virus

75 % des Français déclarent que le deuxième confinement a modifié leur perception des vacances et 57 % ont pris conscience de leur importance pour s’aérer, se divertir et se changer les idées.

22 % estiment que deuxième confinement a totalement changé leur perception des vacances et 54 %, un peu.

Le premier changement concerne les opérateurs touristiques : ils sont 86 % à estimer que ces derniers devront faciliter les annulations/reports des réservations et 72 % qu’ils devront rassurer de plus en plus sur le respect des conditions sanitaires.

PNG

En second lieu, les Français se sont rendu compte de l’importance de soutenir la consommation locale en vacances : 72 % se déclarent prêts à aider les petits commerces en privilégient leurs achats chez eux et 68 % à préférer les destinations françaises pour contribuer à l’économie nationale. Ils sont d’ailleurs 63 % à réaliser l’importance du tourisme pour l’économie tout en souhaitant favoriser le tourisme durable et responsable à 59 %.

Malgré tout, 62 % estiment qu’il est de plus en plus difficile de prévoir ses vacances. Vacances qui deviennent de plus en plus incontournables puisque 57 % ont pris conscience de leur importance pour s’aérer, se divertir et se changer les idées. Les Français sont d’ailleurs 53 % à avoir envie de vacances plus « natures » et « authentiques » contre 20 % de vacances plus sportives.
Enfin, 41 % ne réservent plus qu’à la dernière minute.

Focus sur les moins de 34 ans :

  • 64 % ont une perception différente des vacances : 14 % estiment que deuxième confinement a totalement changé leur perception des vacances et 50 %, un peu
  • 64 % à estimer que les opérateurs devront faciliter les annulations/reports des réservations
  • 64 % qu’ils devront rassurer de plus en plus sur le respect des conditions sanitaires
  • 59 % se déclarent prêts à soutenir la consommation locale et aider les petits commerces en privilégient leurs achats chez eux pendant les vacances
  • 55 % ont pris conscience de leur importance pour s’aérer, se divertir et se changer les idées

La peur de la contamination est la première raison qui empêcherait les Français de partir à 34 % soit 20 % de moins qu’en juin 2020

Les Français semblent s’habituer à vivre avec le virus : 34 % déclarent avoir peur d’être contaminés sur leur lieu de villégiature contre 54 % en mai ( CP mai 2020 ). Pour 24 %, les obligations professionnelles seraient la principale raison de renoncement à leurs vacances.

Les raisons économiques affectent 42 % des Français : 23 % ne disposent pas du budget pour partir et 19 % pourraient se le permettre mais ils ont peur d’une dégradation financière.

PNG

Focus sur les moins de 34 ans :

  • 1re raison qui les empêcherait de partir : les obligations professionnelles à 34 %
  • 28 % déclarent avoir peur d’être contaminés sur leur lieu de villégiature contre 18 % en mai (hausse de la peur de la contamination chez les 34 ans et moins)
  • 19 % ne disposent pas du budget pour partir
  • 19 % disposent du budget mais ont peur d’une dégradation financière

La montagne en France : destination privilégiée

95% des vacanciers déclarent choisir la France pour la fin d’année et 49 % opteront pour la montagne, destination hivernale traditionnelle. La mer attire plus d’un quart des Français (26%) et la campagne, 12%. Pour près de 12% d’entre eux le plus important est de partir dans un endroit isolé loin de la foule. Paris et les grandes villes sont délaissées ne remportant qu’1% des intentions de visite.

PNG

Focus sur les moins de 34 ans :
Leurs projets de destination :

  • 56 % : la montagne
  • 9 % : la mer
  • 13 % : la campagne
  • 9 % : Paris et grandes villes
  • 13 % : dans un endroit isolé loin de la foule

Un sentiment de sécurité sanitaire plus élevé dans des hébergements en clubs associatifs/gîtes et chez la famille/amis. La voiture plébiscitée par 96 % des vacanciers pour voyager

Concernant le respect des conditions sanitaires, les Français se sentent plus rassurés quand ils sont hébergés en clubs vacances associatifs/gîtes (53 %) devant la famille/amis (22 %). La location via AirBnB/un particulier affiche un taux de confiance de 12%, les hôtels de 8 % et enfin les autres clubs de vacances seulement 5 %.

Le moyen de transport le plus sécurisant au regard des conditions sanitaires est la voiture pour 96 % des Français. Le train récolte 3% et l’avion, un seul.

PNG

PNG

Focus sur les moins de 34 ans :
Sentiment de sécurité sanitaire par type d’hébergement :
  67 % : clubs vacances associatifs/gîtes
  21 % : famille/amis
  3 % : AirBnB/un particulier
  8 % : hôtels
  1 % : autres clubs de vacances
Sentiment de sécurité sanitaire par type de transport :
  84 % : la voiture
  14 % : le train
  2 % : l’ avion

Le ressenti de ce 2e confinement amplifie le besoin de vacances et les replace comme un produit de 1re nécessité. Entre expectative et inquiétude à 84 %, les Français vivent plus péniblement ce 2e confinement et aspirent à s’aérer et partir en vacances pour des fêtes de Noël malgré les risques sanitaires qu’ils jugent moins préoccupants par rapport à juin. Un deuxième effet de ce confinement est d’une part des attentes plus élevées vis-à-vis des opérateurs en ce qui concerne les annulations/report de réservation. D’autre part, ils se sont rendu compte de l’importance du tourisme pour l’économie notamment à travers le soutien à une consommation locale. précise Grégoire Mallet, Directeur Stratégie et Clients VVF.

À propos de VVF
VVF depuis plus de 60 ans, est le premier opérateur touristique familial solidaire et durable en France. VVF est un groupe associatif à mission qui contribue au développement économique et social des territoires et propose des séjours et des vacances et les loisirs accessibles pour tous.
VVF propose plus de 100 destinations sport culture et nature, en montagne, moyenne montagne, campagne et littoral partout en France. L’association accueille 450 000 Vacanciers en proposant des activités pour les parents et les enfants dans des villages vacances, des gîtes, des campings et des résidences de tourisme.
Premier opérateur engagé dans le tourisme durable depuis 2014 sur la norme RSE ISO 26 000, VVF est la première organisation touristique reconnue depuis 2014 d’utilité sociale (agréement ESUS), c’est un acteur majeur de l’économie sociale et solidaire des territoires.
Pour l’année 2020, VVF est la deuxième marque préférée des Français pour les résidences de tourisme (sondage du magazine CAPITAL nov2019).
Tous les VVF sont des propriétés de biens publics qui appartiennent aux collectivités territoriales ou aux comités d’entreprise. Ces dix dernières années VVF a investi 130 millions d’euros pour leur rénovation. VVF c’est aussi 650 salariés permanents et 2 400 saisonniers chaque année.
 

[1Enquête menée du 16 au 19 novembre 2020, 2700 répondants âgés de 18 ans et plus

 
Note au lecteur :
Ceci est le contenu copié-collé du communiqué de presse officiel de son émetteur qui en assume l'entière responsabilité. TendanceHotellerie n'approuve ni ne désapprouve ce communiqué. Ce communiqué a néanmoins fait l'objet d'une vérification ce qui peut parfois conduire à un décalage de mise en ligne de quelques heures ou jours.
 
 
 
Note à l'émetteur du communiqué de presse :
Des renseignements concernant l'insertion de votre lien et/ou votre logo et/ou votre image sont accessibles ici.
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/14554 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/14554.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Faire de la publicité ? Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de (...) En savoir plus »