jeudi 22 octobre 2020

Agence d’Attractivité de Toulouse Métropole : 1er bilan de l’attractivité 2020

 

L’Agence d’Attractivité de Toulouse Métropole est en charge de la promotion et du développement du territoire toulousain. Une mission au service des acteurs du tourisme et des entreprises d’autant plus essentielle dans le contexte de crise sanitaire actuelle. Ses différentes entités sont en contact étroit avec les partenaires, entreprises et projets qui participent à l’attractivité du territoire. Au-delà d’un accompagnement attentif et régulier, elles sont désormais mobilisées à leurs côtés pour affronter la crise.

Le Plan de Relance annoncé le 8 juin 2020 par Toulouse Métropole a vocation à répondre aux besoins immédiats et aux spécificités du tissu économique toulousain, durement affecté depuis le mois de mars.

Au travers d’actions ciblées, son objectif est de redonner une nouvelle impulsion au tissu économique local avec un plan de relance pragmatique et concret. Les différents métiers de l’Agence d’Attractivité sont évidemment concernés par plusieurs de ses mesures, destinées à soutenir des secteurs d’activité dont ils sont des acteurs incontournables.

Ce plan de relance se matérialisera sur l’aspect financier par une enveloppe de 95 M€ supplémentaires injectés dans l’économie locale, portant le montant des investissements métropolitains déjà votés pour 2020 de 365 M€ à 460 M€ : soit 50 M€ au titre de l’investissement public avec de nouveaux projets ou opérations anticipées, et 45 M€ au titre du soutien aux acteurs économiques via des actions spécifiques et ciblées.

Le tourisme a fait l’objet de mesures immédiates destinées à protéger la saison estivale. D’autres actions sont en cours pour soutenir la fréquentation touristique, le tourisme d’affaires et l’organisation de congrès, l’implantation d’entreprises et les productions audiovisuelles.

Attractivité touristique

Office de Tourisme
Le tourisme général connaît un repli moyen d’environ 30%, une baisse limitée par les mesures de soutien fortes mises en place dès l’été par Toulouse Métropole.

En Occitanie, 98 978 emplois directs et indirects relèvent de l’activité touristique. Pour la seule ville de Toulouse, cela représente 2 475 établissements et plus de 23 000 salariés à accompagner. Des mesures de préservation et de relance post-confinement ont donc rapidement été mises en place, en anticipation de la période estivale. Le budget engagé sur ces mesures représente 70 000 euros, pris en charge par l’Agence d’Attractivité.

  • Des offres promotionnelles (remise tarifaire exceptionnelle sur le Pass Tourisme, visites guidées à 5 euros pour les toulousains, exonération de la commission de 10% sur les ventes des prestations touristiques du 1er juillet au 1er janvier 2021) ont contribué à soutenir l’offre touristique générale et les nombreux partenaires de l’Office de Tourisme.
  • Fruit d’une synergie entre les services Tourisme et Culture, la création du festival Instantanés a permis d’étoffer l’offre estivale et de renforcer l’attractivité de la ville à travers une programmation exceptionnelle d’événements inédits, du 3 au 31 août.
  • Dotée d’un budget global de 312 500 euros (volets 1 et 2 / montant dédié aux achats : médias = Print PQR Occitanie élargie + Programmatique + Réseaux sociaux), une campagne de communication ciblée #AvéPlaisir, privilégiant le tourisme de proximité et les courts séjours, a été lancée le 8 juin à destination des toulousains et des régions situées à 3h de distance (déclinaison print, digitale et radio). Le 2e volet de cette campagne a démarré le 20 septembre.

Contenu sponsorisé :

Pour stimuler la fréquentation sur l’arrière-saison, notamment pour les vacances de Toussaint, des actions complémentaires sont également mises en œuvre : campagnes digitales en septembre avec la SNCF (offres OuiGo) et dès octobre avec le groupe ACCOR, renouvellement de la réduction tarifaire sur le Pass Tourisme pour les vacances de Toussaint et de Noël.

En parallèle, une campagne spécifique destinée à soutenir les hébergements marchands avec une réduction tarifaire de 50% sur les WE et vacances scolaires (1 nuit achetée = 1 nuit offerte) sera lancée du 15 octobre au 15 janvier 2021 (dates sous réserve de l’évolution du contexte sanitaire), financée par l’Agence d’Attractivité à hauteur de 50 000 euros HT.

Convention Bureau
La pandémie de Covid-19 a brutalement mis toute la filière évènementielle et affaire à l’arrêt en mars 2020. L’activité du secteur dépendant donc de l’évolution de la situation sanitaire ainsi que du cadre normatif y référant, très peu de signes de reprises sont à constater, malgré la mise en place de référentiels sanitaires spécifiques à la filière.

Relevant des mesures du plan de relance de Toulouse Métropole, un fonds dédié aux congrès, d’une dotation de 1 million euros, a été mis en place. Il a pour objectif d’attirer et de favoriser l’organisation de grands congrès nationaux et internationaux comme de congrès scientifiques en lien avec les secteurs de recherche privée et publique du territoire.

Ces derniers mois, le Convention Bureau a choisi d’optimiser les formations, de développer ses outils digitaux, d’adapter ses modes de promotion et ainsi maintenir une synergie avec tous ses interlocuteurs locaux et internationaux. L’arrivée de nouvelles infrastructures (ex : MEETT) et la diversité de l’offre des professionnels sont une force pour valoriser et promouvoir la variété de l’offre toulousaine, argument différenciant pour les clients.

Dans l’attente d’une relance progressive, des signes encourageants se dessinent concernant des grandes candidatures de congrès sur le plus long terme, cœur de métier du CVB.

L’Office de Tourisme

Une baisse limitée de la fréquentation sur l’été
L’année 2020, et particulièrement cet été, restera marquée par la crise sanitaire qui a frappé l’économie mondiale et notamment l’économie touristique.
A Toulouse, si tous les indicateurs enregistrent effectivement des baisses notables, ils restent « meilleurs » que ceux attendus. Au final, le recul, tous secteurs confondus, atteint en moyenne 30% quand les premières estimations d’avant-saison faisaient craindre une récession de plus de 50%.

Une clientèle française
Comme on pouvait s’y attendre, la clientèle française, et pas uniquement locale, a répondu présente cet été, en provenance notamment d’autres agglomérations (Paris, Nantes, Lyon…) ou des territoires du littoral (Bretagne, Nord…). Les Français représentaient ainsi 85% des visiteurs à l’accueil de l’office de tourisme de Toulouse, contre 48% l’an dernier.

A contrario, en raison du contexte sanitaire et social et de la crise aérienne, les clients étrangers ont été les grands absents de cet été, particulièrement les Espagnols et les Anglais traditionnellement nombreux à visiter la ville rose. Les rares satisfactions sont à trouver du côté de la clientèle belge qui a été un peu plus nombreuse à se rendre à Toulouse.

Hôtellerie : de fortes disparités
La fréquentation dans les hébergements hôteliers accuse une baisse à 2 chiffres : -34 points (vs. juillet 2019) avec un taux d’occupation à 37% en juillet et -19 points en août avec un taux d’occupation de 42% (sur la base de l’échantillon habituel de MKG : ensemble des établissements ouverts ou non / nb : 28% des établissements étant fermés cet été) avec de fortes disparités géographiques et catégorielles.
Les hôtels de la zone aéroportuaire ont été pénalisés par la crise du secteur aérien et le recul du tourisme d’affaires. A contrario, les établissements du centre-ville, les petites structures et les établissements proposant des offres et services de tourisme de loisirs (piscine, labels…) s’en sortent mieux.

A noter, l’amplification d’un phénomène observé depuis quelques années : les réservations de dernière minute. Beaucoup d’entre elles ont été faites à J-7 et près d’une réservation sur deux a eu lieu le jour-même.

Des locations saisonnières en baisse
Les plateformes de locations saisonnières enregistrent une baisse d’activité plus marquée avec environ -41% de nuitées enregistrées. Beaucoup de biens n’ont probablement pas été mis à la location par peur de la transmission du virus ou pour pouvoir en jouir pour un usage privé et du fait d’un certain désintérêt pour ce type de logement en milieu urbain, au profit de grands espaces (montagne, rural, littoral).

Musées et sites touristiques : un tableau contrasté
Dans l’ensemble, la baisse constatée dans les musées et sites touristiques s’établit autour des 30%. C’est le cas notamment des 3 sites les plus fréquentés cet été : la basilique Saint-Sernin (-28%, 133 000 entrées), la Cité de l’espace (-24% sur l’été, hors évènements et groupes, 86 000 visiteurs) fragilisée par l’absence de touristes étrangers et de groupes constitués ou encore le Muséum d’Histoire Naturelle (-28%, 30 000 entrées) …

Les jauges d’accès limitées ont davantage impacté la fréquentation des lieux en intérieur.

Les sites qui ont proposé des expositions ou des soirées évènementielles s’en sortent mieux. C’est le cas par exemple du musée Saint-Raymond avec l’exposition « Wisigoths, rois de Toulouse » (-6% en juillet), des Jacobins (« Les Mardis Médiévaux » et les « Visites extra ordinaires » à la lueur des lampions, -19%) ou encore les projections du film « La Patrouille de France » en plein-air à l’Envol des Pionniers qui ont affiché complet. A noter également, la progression de la fréquentation au mois d’août à Aeroscopia (+3%) et l’augmentation de la fréquentation globale à l’Envol des Pionniers sur juillet et août (+2% sur l’été). La fréquentation de la clientèle française (hors Toulouse) a logiquement progressé de 17% dans les principaux musées de la ville.

L’aéroport de Toulouse-Blagnac chute à 25% en juillet et à 38% en août de son trafic habituel (vs 2019). Les vols internationaux sont, sans surprise, les plus impactés. Selon la CCI, l’activité estivale dans les commerces du centre-ville (hors restaurants dont la situation est plus difficile) a été plutôt satisfaisante grâce à une clientèle française et toulousaine au rendez-vous (et à la Grande Braderie maintenue début septembre).

Office de Tourisme de Toulouse : une mobilisation inédite
L’offre tarifaire exceptionnelle du pass tourisme a permis de multiplier par 2,5 le nombre de pass tourisme vendus durant l’été (3 740 contre 1 540 l’an dernier) et d’augmenter la fréquentation chez les prestataires concernés (Bateaux Toulousains, Petits trains touristiques, musées…). Par ailleurs, le prix unique proposé aux Toulousains, couplé à l’offre d’une visite gratuite pour tout détenteur de pass tourisme, s’est traduit par une forte augmentation des participants aux visites guidées : près de 4 250 personnes en deux mois (+640).

Si cet été l’Office de Tourisme a accueilli 2 fois moins de personnes au Donjon qu’habituellement, 47 000 visiteurs contre 93 000 l’an dernier (du fait notamment d’une jauge d’accès limitée au Donjon du Capitole et de la défection « attendue » de la clientèle étrangère), il constate une hausse significative de la fréquentation de son site internet : 574 000 visiteurs (+68%), augmentation en partie explicable par la campagne de communication « AvéPlaisir » ayant contribué à créer du trafic sur toulouse-tourisme.com (et par effet rebond sur la centrale de réservation en ligne).

Focus sur les Journées européennes du patrimoine 2020
Pour cette édition des Journées européennes du Patrimoine, le service réceptif de l’Office de Tourisme proposait 21 visites guidées. Elles ont accueilli 753 visiteurs, répartis en petits groupes de 18 personnes, une formule très qualitative plébiscitée par les participants.

Des guides-conférenciers de l’OT étaient également présents sur différents sites de la Métropole, comme la basilique de la Daurade, au bureau du Maire, au château de Launaguet et le long du canal de Brienne pour orienter ou renseigner les visiteurs.
Au Donjon du Capitole, l’Office de Tourisme a reçu, les 19 et 20 septembre, 2152 visiteurs (vs. 4051 en 2019, soit une baisse de fréquentation de 47%).

Actions à venir : automne / hiver 2020-2021
L’enjeu sur le tourisme de loisirs est d’autant plus important que les mesures sanitaires freinent la reprise sur le segment du tourisme d’affaires, des clientèles scolaires / groupes et étrangères.

Pour stimuler la demande et renforcer l’attractivité touristique sur l’arrière-saison, l’Agence d’Attractivité se mobilise à nouveau en déployant des actions complémentaires : 2e volet de la campagne #AvéPlaisir depuis le 20 septembre, campagnes digitales avec la SNCF (OUiGO) en septembre et dès octobre avec le groupe ACCOR, renouvellement de la réduction tarifaire sur le Pass Tourisme pour les vacances de Toussaint et de Noël, prolongement de l’exonération de la commission de 10% sur les ventes des prestations touristiques jusqu’au 1er janvier 2021 …

En parallèle, une campagne spécifique destinée à soutenir les hébergements marchands avec une réduction tarifaire de 50% sur les WE et vacances scolaires (1 nuit achetée = 1 nuit offerte) sera lancée du 15 octobre au 15 janvier 2021 (dates sous réserve de l’évolution du contexte sanitaire), financée par l’Agence d’Attractivité à hauteur de 50 000 euros HT.

www.toulouse-tourisme.com

 
 
Note au lecteur :
Ceci est le contenu copié-collé du communiqué de presse officiel de son émetteur qui en assume l'entière responsabilité. TendanceHotellerie n'approuve ni ne désapprouve ce communiqué. Ce communiqué a néanmoins fait l'objet d'une vérification ce qui peut parfois conduire à un décalage de mise en ligne de quelques heures ou jours.
 
 
 
Note à l'émetteur du communiqué de presse :
Des renseignements concernant l'insertion de votre lien et/ou votre logo et/ou votre image sont accessibles ici.
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/14243 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/14243.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Faire de la publicité ? Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de (...) En savoir plus »