dimanche 20 septembre 2020

Etude VVF : évolutions des tendances des vacances et perspectives 2021

 

La pandémie n’a pas empêché les Français de partir en vacances, mais elle a influencé leurs choix de destinations et hébergements, la durée des séjours .... Mais ces nouvelles tendances vont-elles perdurer en 2021 ? Tendances ponctuelles ou durables ? Les Français envisagent-ils de repartir dans les 6 mois à venir et à quelles conditions ?

Pour le savoir VVF Ingénierie [1], filiale de VVF a interrogé [2] plus de 4 200 vacanciers

Des vacanciers heureux

96 % des Français qui sont partis, ont passé de bonnes vacances, mais un quart d’entre eux estiment que les mesures sanitaires étaient pesantes
Malgré le contexte sanitaire et économique, les Français ont apprécié leurs congés. Ils sont 96 % à déclarer avoir passé de bonnes vacances :

  • 72 % : oui, c’était super
  • 24 % oui, mais les mesures sanitaires étaient pesantes
  • 4 % seulement ne sont pas arrivés à se changer les idées

Près des 3/4 des Français qui avaient prévu de partir en vacances ont pu le faire
Sur les 83 % des répondants qui avaient l’intention de partir en vacances sur la période estivale, 73 % sont effectivement partis. 11 % partent en septembre tandis que 16 % ont renoncé à leurs vacances.

Sur les 16 % qui ont renoncé à partir, 60 % craignaient la pandémie
La crainte de la pandémie est la première raison de l’annulation des vacances (à 60 %). On retrouve ensuite des considérations économiques :
- 17 % : budget insuffisant pour partir
- 13 % : annulation des vacances du fait du voyagiste ou de l’employeur
- 10 % : inquiétudes sur les perspectives d’avenir

Contenu sponsorisé :

90 % des Français sont partis dans l’Hexagone, mais 21 % choisiront l’étranger en 2021

JPEG
Des Français heureux de découvrir la France, mais 21 % se projettent à l’étranger en 2021
La pandémie a eu pour conséquences non seulement une frilosité des Français à partir loin, mais également des restrictions aux frontières. Résultats : 90 % des répondants sont restés dans l’Hexagone soit 14 % de plus qu’en 2019. Si cela a été l’occasion de redécouvrir la France qui a convaincu 79 % des vacanciers à envisager de rester sur le territoire en 2021, 21 % déclarent vouloir partir à l’étranger l’an prochain (dont 15 % en Europe)

2019 2020 Envie 2021
France 76 % 90 % 79 %
Europe 17 % 9 % 15 %
Étranger hors Europe 7 % 1 % 6 %

La mer incontournable, mais la montagne devient une tendance de fond pour 2021
Si la mer reste la destination préférée des Français, elle a perdu 8 points par rapport à 2019 (40 % en 2020 vs 48 %) au profit de la montagne (31 % en 2020 vs 22 %), de la campagne (28 % vs 23 %) et des grandes villes (7 % vs 1 %).

Mais cette tendance semble plus subie que voulu, car les intentions de départ en 2021 positionnent les stations balnéaires à 51 %.

La montagne semble avoir séduit les Français puisque 28 % renouvelleront l’expérience en 2021 (seulement moins 3 points/à cet été).
La campagne, en revanche a nettement moins convaincue : si elle a drainé 28 % des vacanciers cet été, seulement 18 % déclarent vouloir y retourner en 2021.
Mer, montagne ou campagne, les Français ont envie de nature et les villes ne représentent que 3 % des intentions de départ en 2021.

2019 2020 Projets 2021
mer 48 % 40 % 51 %
Campagne 23 % 28 % 18 %
Montagne 22 % 31 % 28 %
Paris, villes historiques 7 % 1 % 3 %

Hébergement : camping et clubs vacances associatifs : une tendance en hausse qui se confirme sur 2021
Les campings et clubs de vacances associatifs ont été les hébergements favoris des Français à l’été 2020 à 77 % contre 65 % en 2019. Ils ont séduit les Français qui sont 74 % à les plébisciter pour 2021.

Les séjours dans les gîtes et hébergements chez des particuliers (location ou famille/amis) accusent un recul à 18 % (contre 24 % en 2019) et resteront à un niveau identique en 2021 à 17 %. L’usage des résidences secondaires par leur propriétaire a créé une tension sur la demande en limitant l’offre.

L’hôtellerie a chuté de 8 points par rapport à 2019 (3 % vs 11 %), mais elle reprendra timidement des couleurs en 2021 avec 6 % des Français qui souhaitent y retourner.

2019 2020 Projets 2021
Camping, villages vacances, résidences de tourisme 65 % 77 % 74 %
Location d’appartements/villas via 1 particulier/amis/famille/gîtes/AirBnB 24 % 18 % 17 %
Hôtellerie 11 % 3 % 6 %
autre 2 % 3 %

Durée des vacances : 2 semaines restent la norme, mais la durée a diminué par rapport à 2019
La pandémie n’a pas eu de grandes conséquences sur la durée des vacances d’été : 44 % sont partis 2 semaines (42 % en 2019). Ceci semble leur convenir puisqu’ils sont 57 % à plébisciter ce format pour 2021.

En revanche, 31 % ont déclaré avoir diminué la durée de leurs vacances par rapport à leur décision initiale en 2020 et 7 % l’ont en revanche allongée. De fait, alors qu’ils étaient 19 % à prendre 3 semaines en 2019, seulement 13 % ont pu le faire en 2020 et 5 % au lieu de 8 % sont partis un mois et plus.
Les courts séjours ont augmenté : 5 % ont fait une pause de moins d’une semaine (vs 3 % en 2019) et 33 % ont pris une semaine (soit 5 % de plus qu’en 2019).
Mais ces séjours courts semblent être plus subis, et on note une tendance à privilégier des séjours d’au moins 2 semaines.

2019 2020 Projets 2021
Moins d’1 semaine 3 % 5 % 1 %
1 semaine 28 % 33 % 18 %
2 semaines 42 % 44 % 57 %
3 semaines 19 % 13 % 19 %
1 mois et plus 8 % 5 % 5 %

Projets de vacances à 6 mois : des Français optimistes qui ont envie de dépaysement et de nature

Les Français continuent à faire des projets de vacances même si les craintes sanitaires restent présentes
Malgré le contexte, les Français ont toujours envie d’évasion.
28 % projettent de partir en week-end en septembre/octobre et les vacances scolaires affichent des taux de : 27 % pour la Toussaint, 25 % pour Noël et 26 % pour février.

Néanmoins, quand on demande aux Français quel est le facteur déterminant qui les empêcherait de partir en congés : 64 % citent la situation sanitaire. Viennent ensuite les impératifs économiques :

  • Situation économique dégradée : 7 %
  • Dépenses imprévues (travaux dans le logement, voiture, études des enfants, frais dentaires/médicaux) : 12 %

Une envie de partir, mais seulement 20 % vont réserver dès maintenant
Les Français sont optimistes et malgré les craintes liées à la pandémie, 20 % des Français ayant prévu de partir en vacances dans les 6 mois déclarent réserver dès maintenant. 38 % le feront un mois avant leur départ et 10 % une semaine avant. Près d’un tiers vont attendre la dernière minute pour effectuer leurs réservations.

Dépaysement et nature au programme
Hormis le budget qui est un facteur déterminant pour 26 % des Français dans leur choix de destination, ce dernier est motivé par la recherche de dépaysement à 39 % et de nature à 36 %.

Le repos et farniente restent une valeur sûre pour 27 % des Français. Mais les vacances dans l’Hexagone ont également permis de mettre en valeur son patrimoine riche et 22 % déclarent avoir envie de découvrir des lieux culturels.
En bas du tableau on trouve la volonté de s’éloigner de la foule (18 %) et les activités sportives (15 %).

Ce n’était pas gagné, mais les Français sont bien partis en France cet été. En revanche, 2020 ne semble pas une année charnière sur des tendances de fond, mais plus une année avec des choix touristiques liés à des circonstances exceptionnelles. La mer reste inconditionnellement une valeur sûre. Campagne et Montagne doivent renforcer leur attractivité pour attirer les Français, même si ces derniers seront sans doute plus nombreux qu’auparavant à rester en France.
La frénésie de vacances, et la volonté de partir plus longtemps, majoritairement 2 semaines, sont bien des phénomènes marquants.
précise Stéphane Le Bihan, DG VVF.

Mais la crise sanitaire et l’évolution du Covid seront les points déterminants sur la consommation touristique à court ou moyen terme et des réservations de dernières minutes. Après un été indien encore incertain, le prochain grand RDV sera les vacances d’hiver. Le marché de la neige se présente dans une configuration nouvelle sans la présence des étrangers, au moins en début de saison. Habituellement l’early booking démarre vers août septembre. Les clients attendront certainement la Toussaint voire plus pour réserver leur destination. N’oublions pas qu’à cette période 30 % des Français recherchaient le soleil de l’hémisphère sud conclut Grégoire Mallet Directeur Stratégie et Clients VVF.

PNG

À propos de VVF
VVF depuis plus de 60 ans, est le premier opérateur touristique familial solidaire et durable en France. VVF est un groupe associatif à mission qui contribue au développement économique et social des territoires et propose des séjours et des vacances et les loisirs accessibles pour tous.
VVF propose plus de 100 destinations sport culture et nature, en montagne, moyenne montagne, campagne et littoral partout en France. L’association accueille 450 000 Vacanciers en proposant des activités pour les parents et les enfants dans des villages vacances, des gîtes, des campings et des résidences de tourisme.
Premier opérateur engagé dans le tourisme durable depuis 2014 sur la norme RSE ISO 26 000, VVF est la première organisation touristique reconnue depuis 2014 d’utilité sociale (agréement ESUS), c’est un acteur majeur de l’économie sociale et solidaire des territoires.
Pour l’année 2020, VVF est la deuxième marque préférée des Français pour les résidences de tourisme (sondage du magazine CAPITAL nov2019).
Tous les VVF sont des propriétés de biens publics qui appartiennent aux collectivités territoriales ou aux comités d’entreprise. Ces dix dernières années VVF a investi 130 millions d’euros pour leur rénovation. VVF c’est aussi 650 salariés permanents et 1200 saisonniers chaque année.
 

[1VVF Ingénierie est un cabinet-conseil, spécialiste d’études et de conduite de projet d’équipements touristiques durables (filiale de VVF)

[2questionnaire administré en ligne du 7 au 10 septembre 2020 auprès d’une population âgée de 18 ans et plus, 4 231 répondants

 
Note au lecteur :
Ceci est le contenu copié-collé du communiqué de presse officiel de son émetteur qui en assume l'entière responsabilité. TendanceHotellerie n'approuve ni ne désapprouve ce communiqué. Ce communiqué a néanmoins fait l'objet d'une vérification ce qui peut parfois conduire à un décalage de mise en ligne de quelques heures ou jours.
 
 
 
Note à l'émetteur du communiqué de presse :
Des renseignements concernant l'insertion de votre lien et/ou votre logo et/ou votre image sont accessibles ici.
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/14083 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/14083.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Faire de la publicité ? Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de (...) En savoir plus »