mardi 1er décembre 2020

TORK : une nouvelle étude révèle que les usagers ne se sentent pas en sécurité dans les toilettes publiques équipées de sèche-mains à air pulsé

 

Le COVID-19 façonne de nouvelles attitudes et de nouveaux comportements chez les individus avec une prise de conscience accrue des risques sanitaires liés à l’hygiène dans les espaces publics. Selon une nouvelle étude internationale de Tork®, la marque d’hygiène professionnelle du groupe Essity, près de sept personnes sur dix interrogées sur quatre marchés européens [1] estiment qu’il est plus dangereux aujourd’hui qu’avant la pandémie d’aller dans des installations dont les toilettes publiques ne sont pas hygiéniques. Parmi les personnes interrogées, 43 % déclarent ne pas se sentir en sécurité en particulier dans des toilettes équipées de sèche-mains à air pulsé.

Les attentes concernant les espaces publics et les demandes de solutions d’hygiène appropriées sont plus élevées que jamais. Selon l’étude qui a examiné l’impact du COVID-19 sur l’attitude des individus en matière d’hygiène publique, 80% des personnes interrogées estime qu’il est essentiel pour la sécurité publique de maintenir un niveau d’hygiène élevé dans les toilettes publiques.

Cette préoccupation accrue pour l’hygiène a entraîné un changement de préférence pour les solutions de séchage des mains :

  • 37 % des personnes ont désormais une plus forte préférence pour les essuie-mains en papier par rapport à la situation précédant la pandémie.
  • Les raisons les plus fréquemment évoquées par ces répondants européens pour expliquer ce changement de préférences sont la perception que les essuie-mains en papier sont plus hygiéniques pour l’utilisateur (80 %), qu’ils permettent de se sécher les mains plus rapidement (42 %) et qu’ils propagent moins de bactéries dans l’air (39 %).

Contenu sponsorisé :

Pour les zones où l’hygiène est normée, comme les usines de transformation des aliments et les hôpitaux, les essuie-mains en papier sont depuis longtemps la seule solution acceptable pour se sécher les mains [2]. Et pour cause : contrairement aux essuie-mains en papier, les sèche-mains à air pulsé produisent davantage de gouttelettes en suspension dans l’air [3], ce qui augmente le risque de propagation des bactéries. Le frottement du séchage des mains avec des essuie-mains en papier contribue également à éliminer plus de bactéries que les autres options de séchage [4].

En raison de la pandémie de COVID-19, il est probable qu’un plus grand nombre de visiteurs soit susceptible d’attendre un niveau de norme d’hygiène des toilettes publiques équivalent aux standards pratiqués dans les zones critiques. De fait, 80 % d’entre eux s’attendent à ce que les toilettes publiques offrent un environnement hygiénique plus sûr aujourd’hui qu’avant l’apparition du virus.

Nous avons constaté une augmentation des demandes de la part des responsables d’établissements qui souhaitent passer des sèche-mains à air pulsé aux essuie-mains en papier. Si certaines installations ont pu choisir des sèche-mains auparavant, en raison de la facilité d’utilisation perçue, cela ne suffit plus. La pandémie de COVID-19 a accéléré cette prise de conscience par les décideurs et responsables d’établissements que toutes les entreprises doivent s’adapter à une nouvelle norme d’hygiène déclare Alberto Cajiga, Vice-Président du Marketing, Essity Hygiène professionnelle.L’étude suggère que la mise en place de solutions permettant aux gens de se sentir en sécurité lorsqu’ils visitent des espaces publics doit être une priorité absolue pour les gestionnaires d’installations qui veulent attirer à nouveau les visiteurs. Le coût de l’absence de réponse à leurs préoccupations est tout simplement trop élevé.

À propos de Tork
La marque Tork propose des produits et services d’hygiène aux professionnels du monde entier, des restaurants aux établissements de santé, en passant par les bureaux, les écoles et les industries. Parmi nos produits, vous trouverez des distributeurs, des essuie-mains en papier, du papier toilette, du savon, des serviettes de table et des chiffons d’essuyage, mais également des solutions logicielles dédiées au nettoyage basé sur les données. Grâce à son expertise en hygiène, sa gamme fonctionnelle et son engagement dans le respect du développement durable, Tork est devenu un leader sur le marché, aidant les clients à anticiper afin de toujours être prêts à offrir ce qu’ils font de mieux. Tork est une marque mondiale d’Essity et un partenaire engagé envers ses clients dans plus de 110 pays.
À propos d’Essity
Essity est une entreprise mondiale leader spécialisée dans l’hygiène et la santé qui s’engage à améliorer le bien-être par le biais de produits et solutions de nécessité courante. Le nom Essity vient des mots essentiels et nécessités. Notre modèle respectueux de l’environnement crée de la valeur pour les personnes et la nature. Nos produits sont vendus dans plus de 150 pays sous les marques internationales TENA et Tork, ainsi que d’autres marques fortes, comme JOBST, Leukoplast, Libero, Libresse, Lotus, Nosotras, Saba, Tempo, Vinda et Zewa. Essity compte environ 47 000 collaborateurs dans le monde et environ 118,5 milliards de SEK (11,6 milliards d’euros) de ventes nettes réalisées en 2018. Le siège social de l’entreprise se trouve à Stockholm en Suède et elle est cotée au Nasdaq de Stockholm.
A propos d’Essity en France
En France, Essity compte près de 3 000 collaborateurs répartis sur 9 sites. Un centre de recherche et développement mondial est basé en Alsace. Essity fabrique et commercialise des produits d’hygiène et de santé leaders sur leurs marchés à travers des marques telles que Demak’Up, Leukoplast, Lotus, Nana, Okay, TENA et Tork. Essity produit également des Marques d’Enseignes. Depuis 6 ans, Essity est partenaire de la Croix-Rouge française et permet la distribution de 100 000 kits hygiène par an aux personnes sans abri.
 

[1L’’enquête est un sondage en ligne, mené par United Minds en coopération avec le CINT. Les données ont été recueillies entre le 8 et le 13 avril 2020 sur quatre marchés européens : Allemagne, France, Espagne et Suède, avec un total de 4035 enquêtés.

[2Huang, C Mayo Clinic, 2011

[3Margas E. et al, J Applied Microbiol, 2013

[4Todd, J Food Prot, 2010

 
Note au lecteur :
Ceci est le contenu copié-collé du communiqué de presse officiel de son émetteur qui en assume l'entière responsabilité. TendanceHotellerie n'approuve ni ne désapprouve ce communiqué. Ce communiqué a néanmoins fait l'objet d'une vérification ce qui peut parfois conduire à un décalage de mise en ligne de quelques heures ou jours.
 
 
 
Note à l'émetteur du communiqué de presse :
Des renseignements concernant l'insertion de votre lien et/ou votre logo et/ou votre image sont accessibles ici.
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/14039 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/14039.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Faire de la publicité ? Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de (...) En savoir plus »