vendredi 4 décembre 2020

La 2éme vague du COVID-19 sera économique Sauvons les petits entrepreneurs indépendants

 

Le monde entier a subi les assauts du COVID-19. Sur les directives de l’OMS beaucoup d’Etats, dont la France, ont pris la décision de stopper l’économie puis ont pris des mesures pour la relancer. Le gouvernement français a mis en place un très important dispositif financier : souplesse pour s’acquitter des impôts des entreprises, subventions pour l’achat de matériel, report de charges sociales, prêts conséquents aux grosses entreprises, subventions, prêts plus modestes aux « petits entrepreneurs indépendants », …

Mais ces mesures ne vont pas suffire, loin de là !

Deux mois d’inactivité a complétement changé la donne. Nous allons directement vers des liquidations massives d’entreprises, la destruction de nos savoir-faire, qui vont disparaitre durablement, la dictature des monopoles, un brutal changement de vie quotidienne. Nos start-ups fondent à vue d’œil, et les autoentrepreneurs disparaissent. C’est particulièrement vrai pour les entreprises qui travaillent avec l’administration qui a suspendu toutes ses commandes sans préavis, laissant les entrepreneurs dans le plus grand désarroi.

Cette mutation est fatale. Elle était anticipée par les plus diligents, mais tous ne seront pas en mesure de suivre ce brutal changement. En France, l’Etat qui a pris la décision de stopper l’économie, doit en assumer la responsabilité complète et prendre de nouvelles mesures qui s’imposent.

Contenu sponsorisé :

La CNDI demande que :

  • Les secteurs économiques les plus fragilisés soient reconnus comme sinistrés et qu’ils bénéficient d’une couverture « de perte d’exploitation : notamment l’habillement, les entreprises événementielles, le tourisme, la restauration, l’hôtellerie, la presse, l’imprimerie…,
  • Les petits entrepreneurs indépendants doivent avoir les mêmes droits que les salariés. L’Etat s’est substitué comme « employeur du privé » en assurant les salaires de plus de 12,5 millions de salariés en chômage partiel ou total. Il a bien fait. Pourquoi n’en pas faire autant pour le 1,2 million de « petits entrepreneurs indépendants » ?
    Un prêt remboursable de 1500 € maximum pour 2 mois est loin d’être suffisant. Il devrait être au minimum de 5.000 €. De plus l’URSSAF devrait annuler les cotisations et rembourser celles qui ont déjà été payées.

Ces aides doivent être supérieures aux 2 mois et demi d’inactivité que nous avons subis pour le confinement. Il faut accompagner la métamorphose économique.

Le gouvernement a géré la crise sanitaire. Maintenant il faut qu’il affronte à une autre crise encore plus grave, celle de notre économie. Pour qu’une société soit en bonne santé, il faut une économie saine.

En prenant de bonnes décisions, il peut éviter 20% de défaillance d’entreprises et la suppression massive d’emplois. Il faut faire vite car sinon la fin de l’année sera catastrophique pour les « petits entrepreneurs indépendants » et les conséquences incommensurables.

La CNDI propose que toutes les aides aux « petits entrepreneurs indépendants » soient converties en totalité en « fonds propres Covid 19 ». En contrepartie, aucune distribution de dividendes ne pourra être faite tant que les réserves n’égaleront pas la dotation de l’Etat. Dans l’hypothèse d’une vente, les fonds devront être remboursés au prorata en cas de cession avant 3 ans.

Présentation rapide de La CNDI
Elle a pour but de représenter et défendre les « petits entrepreneurs indépendants ». En 2017 elle avait 1200 élus ou désignés dans presque toutes les structures judiciaires ou sociales. Partout où elle présente des candidats, elle obtient entre 30 et 80% des suffrages.
La Coordination Nationale Des Indépendants – La CNDI - a été créée en 2007. La CNDI est l’une des 4 Organisations Professionnelles employeurs, nationale et multi-professionnelle avec le Medef, la CPME, l’U2P. La CNDI a été reconnue comme telle en 2017 par les autorités gouvernementales et les ministères de la Justice et du Travail.
Direction : La CNDI est dirigée par un bureau de 7 membres, présidée depuis sa création par Olivier BIDOU. A ce jour, il reste encore 5 membres fondateurs au bureau.
Financièrement : La CNDI ne demande aucune aide financière à l’Etat, ni aux Régions, ni aux Départements, ni aux Communes. La CNDI est libre et Indépendante de toute attache financière. Elle ne vit qu’avec les cotisations de ses adhérents.
Politiquement : La CNDI n’est ni de gauche, ni de droite, ni du centre, ni d’en haut ni d’en bas. La CNDI est ronde.
Tous les membres actifs de La CNDI sont bénévoles.
 
 
Note au lecteur :
Ceci est le contenu copié-collé du communiqué de presse officiel de son émetteur qui en assume l'entière responsabilité. TendanceHotellerie n'approuve ni ne désapprouve ce communiqué. Ce communiqué a néanmoins fait l'objet d'une vérification ce qui peut parfois conduire à un décalage de mise en ligne de quelques heures ou jours.
 
 
 
Note à l'émetteur du communiqué de presse :
Des renseignements concernant l'insertion de votre lien et/ou votre logo et/ou votre image sont accessibles ici.
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/13623 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/13623.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Faire de la publicité ? Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de (...) En savoir plus »