mercredi 2 décembre 2020

Monte-Carlo Société des Bains de Mer - Résultats Consolidés pour l’année 2019 / 2020

 

Résultats Consolidés 2019/2020
(Période du 1er avril 2019 – 31 mars 2020)

  • Chiffre d’affaires 2019/2020 en progression, pour s’établir à 619,8 millions d’euros
    contre 526,5 millions d’euros précédemment :
    • progression de 8 % du secteur jeux
    • hausse de 12 % du secteur hôtelier
    • forte croissance du secteur locatif (+ 85 %)
  • La pandémie de Covid-19 affecte néanmoins l’activité du Groupe depuis le début du mois de mars, et particulièrement depuis le 15 mars, date de fermeture totale des casinos et établissements de restauration suite aux décisions gouvernementales, puis de l’Hôtel Hermitage et le Méridien Beach Plaza à compter de la semaine suivante. L’impact défavorable en termes de chiffre d’affaires est estimé à plus de 15 millions d’euros pour le dernier mois de l’exercice écoulé
  • Résultat opérationnel bénéficiaire de 22,6 millions d’euros contre un déficit de – 9,6 millions d’euros l’exercice précédent, soit une amélioration de 32,3 millions d’euros
  • Résultat net consolidé s’établit en positif de 26,1 millions d’euros contre 2,6 millions d’euros pour l’exercice 2018/2019, avec :
    • un résultat financier négatif de - 5,1 millions d’euros
    • la prise en compte des résultats de Betclic Everest Group, dont la consolidation par mise en équivalence se traduit par une contribution positive de 8,7 millions d’euros du fait de charges exceptionnelles, contre une contribution positive de 12,3 millions d’euros

Lors de sa réunion du 27 mai 2020, le Conseil d’Administration de la Société des Bains de Mer a arrêté les comptes annuels de l’exercice 2019/2020 établis conformément aux règles et principes comptables internationaux IFRS.

En millions d’euros 2018/2019 2019/2020
Chiffre d’Affaires Consolidé 526,5 619,8
Résultat Opérationnel - 9,6 22,6
Résultat Financier 0,1 -5,1
Mise en Equivalence BEG & Intérêts Minoritaires 12,1 8,6
Résultat Net (part du Groupe) 2,6 26,1

Contenu sponsorisé :

Résultat opérationnel bénéficiaire de 22,6 millions d’euros contre - 9,6 millions d’euros l’exercice précédent, en amélioration de 32,3 millions d’euros

La Société des Bains de Mer et ses filiales ont réalisé un chiffre d’affaires de 619,8 millions d’euros pour l’ensemble de l’année sociale 2019/2020 contre 526,5 millions d’euros en 2018/2019, soit une amélioration de 18 % sur l’ensemble de l’exercice.

Cette progression de 93,3 millions d’euros du chiffre d’affaires est la conséquence d’une amélioration des recettes dans l’ensemble des secteurs d’activité, enregistrée de façon continue tout au long de l’exercice jusqu’à fin février. Le dernier mois de l’exercice a en revanche été fortement impacté par les conséquences de l’épidémie de Covid-19.

En effet, l’ensemble des casinos et restaurants ont été fermés mi-mars conformément aux décisions gouvernementales, puis l’Hôtel Hermitage et le Méridien Beach Plaza. Seuls l’Hôtel de Paris et le Monte-Carlo Bay Hotel and Resort sont restés partiellement ouverts pour héberger la clientèle, notamment les résidents permanents, mais avec une faible occupation. L’impact de la pandémie sur l’activité du dernier mois de l’exercice 2019/2020 est estimé à plus de 15 millions d’euros en termes de chiffre d’affaires.

Le secteur jeux présente un chiffre d’affaires de 239,8 millions d’euros contre 222,7 millions d’euros en 2018/2019. Cette évolution résulte principalement de la hausse du chiffre d’affaires des appareils automatiques, qui s’élève à 113,0 millions d’euros au cumul de l’exercice contre 101,9 millions d’euros l’exercice précédent, soit une hausse de 11 %. Le chiffre d’affaires des jeux de table est également en augmentation, pour s’établir à 113,5 millions d’euros sur l’exercice 2019/2020 contre 108,4 millions d’euros l’exercice précédent, soit une croissance de 5 %. La tendance favorable constatée sur les trois premiers trimestres de l’exercice s’est poursuivie jusqu’au 15 mars, date de la fermeture totale des casinos suite aux décisions gouvernementales prises en lien avec la pandémie de Covid-19.

Le chiffre d’affaires hôtelier s’établit à 284,3 millions d’euros contre 253,7 millions d’euros en 2018/2019. Le secteur bénéficie principalement de l’ouverture complète de l’Hôtel de Paris, mais également de la bonne activité du Coya. Au cumul de l’exercice, tous les autres établissements du Groupe, à l’exception du Jimmy’z, ont enregistré une évolution favorable de leur chiffre d’affaires jusqu’au 15 mars, date à laquelle leur activité s’est trouvée fortement affectée par les conséquences de la pandémie.

Le secteur locatif, qui regroupe les activités de location de boutiques et de bureaux ainsi que les activités des résidences du Monte-Carlo Bay, du Balmoral et des villas du Sporting, présente un chiffre d’affaires de 96 millions d’euros contre 51,9 millions d’euros l’exercice précédent, soit une augmentation de 85 %. Cette hausse résulte principalement de la mise en location de nouveaux espaces commerciaux à l’Hôtel de Paris et dans le complexe du One Monte-Carlo et de la mise en location progressive des appartements du One Monte-Carlo.

Enfin, le secteur autres activités présente un chiffre d’affaires annuel de 14,4 millions d’euros contre 13,7 millions d’euros l’exercice précédent.

Le résultat opérationnel du Groupe S.B.M. s’établit en bénéfice de 22,6 millions d’euros contre une perte opérationnelle de - 9,6 millions d’euros pour l’exercice précédent.

Cette évolution favorable de la performance opérationnelle concerne principalement le secteur locatif qui présente une augmentation de son résultat opérationnel de 34 millions d’euros. Ce secteur d’activité bénéficie de la mise en location de nouveaux espaces commerciaux à l’Hôtel de Paris et dans le complexe du One Monte-Carlo et de la mise en location progressive des appartements du One Monte-Carlo. Il n’est par ailleurs que faiblement impacté par les conséquences de la pandémie de Covid-19, alors que les résultats opérationnels des autres secteurs - jeux et hôtelier - ont été fortement impactés par les fermetures du mois de mars.

Le secteur jeux présente néanmoins une augmentation de son résultat opérationnel de 0,5 million d’euros et le résultat opérationnel du secteur hôtelier s’inscrit en baisse de 0,9 million d’euros du fait de ces fermetures.

Résultat financier négatif, et diminution de la quote-part du résultat de Betclic Everest Group

Le résultat financier s’élève à - 5,1 millions d’euros sur l’exercice 2019/2020, contre un résultat de 0,1 million d’euros sur l’exercice 2018/2019.
Enfin, la consolidation par mise en équivalence de Betclic Everest Group, groupe de jeux en ligne dont le Groupe S.B.M. détient 50 %, requiert la prise en compte de 50 % de son résultat pour la période considérée, soit une quote-part positive de 8,7 millions d’euros contre une quote-part positive de 12,3 millions d’euros l’an passé. En effet, bien que l’activité reste favorablement orientée, les résultats de Betclic Everest Group sont impactés par un renchérissement avec effet rétroactif de la charge d’impôts supportée par Bet-At-Home et par la mise en place du dispositif d’intéressement long terme au profit des principaux managers du Groupe Betclic.

Résultat net

Le Résultat net consolidé - part du Groupe ressort en profit de 26,1 millions d’euros contre un profit de 2,6 millions d’euros pour l’année sociale 2018/2019, soit une progression de 23,5 millions d’euros.

Structure financière et investissements

En termes de structure financière, les capitaux propres - part du Groupe s’élèvent à 649,4 millions d’euros au 31 mars 2020 contre 622,3 millions d’euros à la fin de l’exercice précédent.

A fin mars 2020, l’endettement financier net du Groupe est de 137,1 millions d’euros contre un endettement financier net de 106,8 millions d’euros au 31 mars 2019.
En complément des financements bancaires mis à sa disposition pour 230 millions d’euros, le Groupe a mis en place en juillet 2019 un programme d’émission de titres de créances négociables à court terme (NEU CP) pour un montant total maximum de 150 millions d’euros, utilisé à hauteur de 20 millions d’euros au 31 mars 2020.

La poursuite du programme d’investissements a représenté un décaissement de 127,7 millions d’euros sur l’exercice contre 199,9 millions d’euros en 2018/2019.

Impacts de l’épidémie de Covid-19

Activité
Comme indiqué précédemment, l’épidémie de Covid-19 impacte fortement l’activité du Groupe S.B.M. L’ensemble des casinos et restaurants ont été fermés mi-mars conformément aux décisions gouvernementales, puis l’Hôtel Hermitage et le Méridien Beach Plaza. Seuls l’Hôtel de Paris et le Monte-Carlo Bay Hotel and Resort restent partiellement ouverts pour héberger la clientèle, notamment les résidents permanents, mais avec une faible occupation.

En revanche, le Groupe conserve l’essentiel de ses revenus liés à ses activités locatives commerciales et résidentielles, ce qui confirme le bien-fondé de la stratégie de diversification engagée depuis plusieurs années pour développer son patrimoine immobilier et ses activités locatives.

Le premier semestre de l’exercice qui a débuté, soit la période d’avril à septembre, est habituellement la période de plus forte activité et sera donc fortement impacté du fait de la nature sans précédent de cette crise sanitaire, de ses répercussions sur le comportement potentiel des clients lors de la réouverture des établissements à une date encore inconnue, et des restrictions de transport sur les mois à venir avec une fermeture des frontières de la zone européenne.

Mesures de réduction des coûts et de préservation de la trésorerie
Le Groupe a mis en œuvre un contrôle strict des coûts et des investissements. Dès la fermeture des établissements, le Groupe a procédé à une adaptation de son organisation, avec la prise de congés et le recours au chômage partiel en s’appuyant sur le dispositif gouvernemental de soutien mis en place en Principauté de Monaco.

L’ensemble des projets d’investissement ont été revus et il a été procédé à une réduction importante des budgets avec une suspension des investissements non essentiels.

Par ailleurs, le Groupe négocie avec ses contreparties, dans la mesure du possible, une meilleure répartition de ses engagements financiers dans le temps, comme par exemple l’étalement sur six mois du paiement de la redevance, agréé avec l’Etat Monégasque.

Le Groupe maintient un contact étroit avec ses partenaires banquiers qui ont mis à disposition un encours de crédits de 230 millions d’euros, dont les premières échéances de remboursement interviennent fin juin et fin décembre 2020 à hauteur de 26,4 millions d’euros chacune.

Enfin, comme précédemment indiqué, le Groupe a mis en place un programme d’émission de titres de créances négociables à court terme (NEU CP) en juillet 2019 pour un montant maximum de 150 millions d’euros. Dans le même temps, l’Etat Monégasque s’est engagé à souscrire, dans la limite d’un montant cumulé en principal de 120 millions d’euros, tout ou partie des titres de créances négociables que le Groupe émettrait dans le cadre de ce programme et qui ne trouveraient pas preneur sur le marché pour quelque raison que ce soit. Au 28 mai 2020, l’encours de titres émis dans le cadre de ce programme s’élève à 35 millions d’euros.

Ces moyens de financements permettent au Groupe de disposer d’une trésorerie disponible de plus de 60 millions d’euros à la date du présent communiqué.

Reprise de l’activité
Dans l’attente des autorisations gouvernementales, le Groupe prépare activement la réouverture de ses casinos, hôtels et restaurants en fonction de différents scénarios, avec la plus grande vigilance quant aux dispositions en matière de santé et de sécurité à proposer à la clientèle et aux salariés du Groupe.

Le Groupe S.B.M. s’attend à un impact significatif sur l’activité de l’exercice 2020/2021 et à une performance financière fortement dégradée par rapport à celle de l’exercice 2019/2020, sans qu’il soit possible d’en déterminer l’ampleur compte tenu de l’évolution rapide de la situation et du manque de visibilité actuel sur les impacts de l’épidémie pour ses activités.

Audit des comptes au moment de la présente publication

Les procédures d’audit sur les comptes consolidés ont été effectuées. Le rapport de certification sera émis après vérification du rapport de gestion et finalisation des procédures requises pour les besoins de la publication du rapport financier annuel.

 
 
Note au lecteur :
Ceci est le contenu copié-collé du communiqué de presse officiel de son émetteur qui en assume l'entière responsabilité. TendanceHotellerie n'approuve ni ne désapprouve ce communiqué. Ce communiqué a néanmoins fait l'objet d'une vérification ce qui peut parfois conduire à un décalage de mise en ligne de quelques heures ou jours.
 
 
 
Note à l'émetteur du communiqué de presse :
Des renseignements concernant l'insertion de votre lien et/ou votre logo et/ou votre image sont accessibles ici.
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/13586 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/13586.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Faire de la publicité ? Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de (...) En savoir plus »