samedi 19 septembre 2020

Cushman & Wakefield sonde les investisseurs institutionnels et livre son analyse du marché de l’investissement en 2020

 

Cushman & Wakefield a mené une enquête auprès des investisseurs en immobilier d’entreprise afin de connaître leur niveau d’activité actuelle, et de comprendre leurs anticipations de marché à court et moyen terme.

176 investisseurs (foncières, fonds d’investissement, OPCI / SCPI, compagnies d’assurances, investisseurs privés) ont répondu à cette enquête réalisée du 14 au 23 avril 2020.

Contenu sponsorisé :

Il en ressort que :

  • 66% des répondants sont toujours actifs sur le marché et prêts à s’engager avec lettre d’intérêt
  • Un volume indiqué par les investisseurs de plus de 47 milliards d’euros est disponible à l’acquisition, mais seulement 17 milliards d’euros d’actifs seraient à arbitrer
  • - 66% des répondants n’ont pas changé leur stratégie d’investissement ; dans le cas contraire, ces changements concernent les allocations d’actifs (21% des répondants avec une hausse pour les actifs logistiques et résidentiels, et une baisse pour les commerces) et/ou le profil de risque d’investissement (16% des répondants)
  • La majorité des investisseurs prévoit un retour à la normale du marché locatif en 2021 en ce qui concerne les actifs de bureaux et de la logistique, et en 2022 pour le secteur des commerces. Côté valeurs locatives, un consensus semble se dessiner pour une stabilité de l’immobilier logistique, une correction de -5 à -15% pour celui des bureaux et supérieure à 15% pour le commerce
  • En ce qui concerne le marché de l’investissement, un retour à la normale est attendu en 2021, avec une décompression des taux de rendement prime anticipée pour 77% des sondés. Son ampleur varie selon les classes d’actifs considérés : le résidentiel plus résilient (entre 0 et 25 points de base), et les centres commerciaux plus impactés
  • Les priorités du moment sont centrées sur la sécurisation du paiement des loyers et des charges (n°1), la conservation du portefeuille de locataires (n°2) et la renégociation des baux en cours (n°3)

Les investisseurs sont très largement actifs et opérationnels pour signer des transactions ; le marché restera dynamique sous réserve cependant d’une disponibilité d’offres suffisantes. C’est l’une des bonnes nouvelles de cette enquête ! commente Nils Vinck, Directeur général et Directeur Capital Markets France de Cushman & Wakefield. L’écart important qui ressort de cette enquête entre la demande (supérieur à 47 milliards d’euros) et l’offre (17 milliards d’euros) permet de minimiser les anticipations de remontée des taux de rendement prime (opérations Core et Core+) car la compétition s’annonce intense entre les acquéreurs. Les taux prime devraient donc se corriger plutôt dans le bas des fourchettes indiquées c’est-à-dire autour de 20 points de base pour le bureau et entre 25-50 points de base selon les formats en commerce.
Il reste désormais à alimenter le marché en produits et ce au plus tôt, en relançant les marketings mis en stand-by et en identifiant rapidement de nouveaux actifs à arbitrer » conclut-il « La demande des investisseurs reste forte sur les actifs Core et Core+. Il relève de l’intérêt de chaque acteur du marché -surtout vendeur - de se mettre en action et ce dès aujourd’hui ; chacune de leurs initiatives participera au dynamisme du marché de l’investissement et, plus largement à celui de l’économie française.

JPEG

A propos de Cushman & Wakefield
Leader mondial des services dédiés à l’immobilier d’entreprise, Cushman & Wakefield (NYSE : CWK) conseille et accompagne investisseurs, propriétaires et entreprises dans toute leur chaîne de valeur immobilière, de la réflexion stratégique jusqu’à l’aménagement des locaux. Le groupe conseille ses clients utilisateurs et investisseurs internationaux, dans la valorisation de leurs actifs immobiliers en combinant perspective mondiale et expertise locale à forte valeur ajoutée, à une plate-forme complète de solutions immobilières. Fort de 51 000 collaborateurs, 400 bureaux et 70 pays dans le monde, Cushman & Wakefield a réalisé en 2018 un chiffre d’affaires de 8.2 milliards de dollars via ses principales lignes de métiers : facilities et project management, transaction, capital markets, valuation …
 
 
Note au lecteur :
Ceci est le contenu copié-collé du communiqué de presse officiel de son émetteur qui en assume l'entière responsabilité. TendanceHotellerie n'approuve ni ne désapprouve ce communiqué. Ce communiqué a néanmoins fait l'objet d'une vérification ce qui peut parfois conduire à un décalage de mise en ligne de quelques heures ou jours.
 
 
 
Note à l'émetteur du communiqué de presse :
Des renseignements concernant l'insertion de votre lien et/ou votre logo et/ou votre image sont accessibles ici.
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/13419 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/13419.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Faire de la publicité ? Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de (...) En savoir plus »