samedi 19 septembre 2020

COVID-19, les acteurs du tourisme des Charentes, toujours mobilisés, demandent des mesures claires pour limiter le péril amorcé

 

Suite aux dernières annonces du gouvernement le 28 avril concernant le plan de déconfinement national, Charentes Tourisme, par la voie des acteurs de la filière touristique, déplore encore le manque de décisions pour permettre à l’économie du tourisme de reprendre.

Dans la continuité des six propositions établies par Charentes Tourisme pour un plan de sauvetage à la hauteur du péril amorcé dans un communiqué du 16 avril, le besoin actuel est d’aller plus loin sur d’autres sujets de fond afin de permettre une relance de l’activité vigoureuse et rapide.

Pour Stéphane Villain, Président de Charentes Tourisme et Jean-Hubert Lelièvre, Président délégué :
Les professionnels du tourisme ont besoin de savoir où ils vont. Aujourd’hui ils sont les grands oubliés des annonces gouvernementales. Certes des décisions ont été émises pour accompagner une partie des difficultés en cours. Cependant, il est nécessaire d’aller plus loin. En effet, en quoi, serait-il plus compliqué d’ouvrir certains hébergements, restaurants ou sites de visites par la mise en place de gestes barrières et de gestion de flux que dans les métros, les commerces ou les écoles ?
Au quotidien, nous suivons de près les conséquences catastrophiques pour un secteur des Charentes fort de 16 700 emplois et plus de 5 000 entreprises. Nos propositions et nos idées sont proposées pour faire avancer la cause nationale de nos acteurs.
Notre engagement est motivé par l’impérieuse nécessité de préserver la santé de nos concitoyens tout en conservant les équipements, les acteurs et les emplois des hommes et des femmes du tourisme des Charentes.
 »

Le maître mot est bien « Nous prenons soin de vous… prenons soin de nos professionnels » ! »
Le Tourisme est, et sera, R.S.E. : RESPONSABLE, SOLIDAIRE, ÉCONOMIQUE

1. Toujours un besoin urgent de calendrier et de conditions de réouvertures

Le plan de déconfinement présenté par le Premier Ministre apporte quelques réponses mais repousse à fin mai la question de la reprise de la filière touristique. Pire même, puisque les déplacements de plus de 100 km du domicile seront interdits (donc un frein supplémentaire au tourisme). A ce titre, à compter du 16 mars, l’INSEE a collaboré avec Orange à partir des données Flux Vision Tourisme afin de mesurer les mouvements de population par département sur les périodes avant/après le début du confinement et a enregistré entre 10.000 et 12.000 personnes de plus, principalement sur le littoral de la Charente-Maritime sans pour autant faire naitre des « clusters » Covid19.

Le risque d’un effet ciseaux est de plus en plus réel avec l’interdiction de réouverture avant le courant du mois de juillet pour certaines activités et le choix de certains chefs d’entreprises de ne pas rouvrir du fait de décisions à l’horizon de fin mai au mieux (le coût de la réouverture devenant supérieur aux recettes compte tenu des contraintes sanitaires notamment).

Contenu sponsorisé :

2. Des mesures sanitaires rigoureuses et unitaires sur l’ensemble de la chaîne de valeur du tourisme (taxis, hôtels, campings, sites, etc.)

Un important travail est opéré par les différentes organisations professionnelles en lien avec l’État pour élaborer des « Chartes » et autres « Codes de bonne conduite sanitaire » afin de préserver la santé de leurs employés naturellement mais également celles de leurs futurs clients.
Ces différents « Guides » ont besoin d’une forte lisibilité à travers une « Marque » nationale, véritable ombrelle fédératrice à l’image du « Clean & Safe » mis en place au Portugal, par exemple.
En plus d’informer et de réassurer les touristes, elle pourrait constituer la base d’une campagne nationale visant à sensibiliser les français à partir en vacances en France en toute sécurité. Pour les professionnels, l’obtention de cette « Marque » et son utilisation serait facultative, gratuite et valable jusqu’à fin 2021. S’appuyant sur les dispositifs mis en place par les organismes professionnels en lien avec l’État, le respect des critères pourrait être contrôlé par les services déconcentrés de l’État ou les Organismes Institutionnels du Tourisme de manière aléatoire (l’accès à cette « Marque » pouvant se faire par voie dématérialisée et sur la base d’un engagement sur l’honneur). Dans cet esprit « Tous solidaires, tous responsables », les consommateurs pourraient être encouragés à « bien prendre connaissance » les mesures prises (comme les internautes acceptent sur les sites Internet l’utilisation de cookies).

3. Maires et Préfets pourraient adapter les situations aux territoires

Les acteurs pourraient éviter d’attendre plus longtemps grâce à une gestion agile, plus proche du terrain : on ne gère bien que de près !
En effet, si « le déconfinement s’appliquera en fonction de la situation sanitaire par département », à l’image des « parcs et jardins », pourquoi ne pas laisser la liberté aux Maires, en lien avec les Préfets, d’adapter par arrêtés la mise en œuvre des préconisations sanitaires nationales en fonction des réalités du terrain, de la variété et de la nature des Établissements touristiques Recevant du Public (ERP), l’augmentation des surfaces de terrasses, etc.

4. Un accès aux plages et aux plans d’eau possible mais très encadré

L’eau et les plages, qu’elles soient littoral ou intérieur, sont un élément majeur des vacances, surtout en été. En fonction des spécificités locales (plages urbaines, grandes plages « naturelles », etc…), il convient là aussi de laisser aux Maires la liberté, en lien avec les Préfets d’adapter les conditions d’usages tout en y faisant respecter les mesures barrières.
Les amplitudes journalières et la période de surveillance pourraient-être allongées (du 15 juin au 15 septembre par exemple), les zones de bains étendues ou augmentées. Le personnel de surveillance doit être formé aux mesures barrières et à la prise en charge sanitaire des usagers. Le recrutement de saisonniers Maitres-Nageurs Sauveteurs doit être intensifié afin de renforcer les personnels CRS, pompiers et Société Nationale de Sauvetage en Mer.
Pour les communes du littoral notamment, les plages et la mer sont le vecteur d’intérêt majeur des clientèles et la source de leur économie touristique.

Dans cet esprit le Département de la Charente-Maritime pourrait étudier en lien avec les Communes la mise en place d’équipes « Bienvenue sur nos plages » visant à informer et à sensibiliser les usagers aux respects mesures barrières et de distanciations sociales et accompagner les Communes dans la mise en œuvre des installations et équipements nécessaires.

5. Négocier ou reporter les loyers

Toujours dans cette nécessaire solidarité des différentes parties prenantes, les bailleurs professionnels doivent accepter de négocier et/ou de reporter les loyers sachant que ces derniers pourront obtenir un report de leur échéance de prêt et pour ceux qui en vivent un prêt à taux 0, le temps que l’activité redémarre. Il serait plus convenable de limiter le montant des loyers ou d’envisage un report de tout ou parti dans l’immédiat, plutôt que risquer de voir disparaitre des locataires à brèves échéances si la situation de latence dure encore.

6. Une prise en compte nécessaire des loueurs en meublés

Si les différents dispositifs d’aides de l’État apportent des réponses aux entreprises du tourisme, les loueurs en meublés (et les propriétaires de chambres d’hôtes) non professionnels sont actuellement les grands oubliés alors qu’ils constituent le second mode d’hébergement après l’hôtellerie de plein air en Charentes et souvent un des seuls modes d’hébergement en milieu rural.
Afin de soutenir ce pan de l’hébergement touristique, il conviendrait d’envisager de les exonérer d’impôt sur les revenus liés à la location touristique à partir du moment où les logeurs disposent bien d’un numéro de SIRET et qu’ils ont déclaré leur activité en mairie.

7. Renforcer les ponts entre les Offices de Tourisme et Charentes Tourisme

Pour préparer le déconfinement et la sortie de crise, les Offices de Tourisme vont avoir un rôle encore plus important pour assurer l’accueil et l’information des touristes en assurant une « mission de service public » plus forte alors que leurs recettes vont très largement diminuer. Les Collectivités Territoriales devront être au rendez-vous. Le binôme Offices de Tourisme - Charentes Tourisme montre son efficacité dans l’accompagnement des acteurs face à cette crise et sera certainement à renforcer encore plus sur le long terme.

Charentes Tourisme
Charentes Tourisme est l’Agence de Développement Economique et Touristique dédiée aux professionnels du tourisme et aux collectivités de Charente et de Charente-Maritime chargée de préparer et de mettre en œuvre la politique interdépartementale du tourisme et de dynamiser la performance économique et la compétitivité de l’ensemble des acteurs touristiques par différents leviers. L’agence étudie, analyse le marché et restitue ces données très utiles pour les professionnels, crée des solutions d’accompagnement et des outils afin que les opérateurs du tourisme des Charentes soient plus performants dans différents domaines comme le digital, la qualité, la certification, la distribution, la communication. Elle s’appuie sur des intermédiaires et prescripteurs (journalistes voyages, blogueurs, tour-opérateurs ou éditeurs) pour développer l’attractivité de la destination.
 
 
Note au lecteur :
Ceci est le contenu copié-collé du communiqué de presse officiel de son émetteur qui en assume l'entière responsabilité. TendanceHotellerie n'approuve ni ne désapprouve ce communiqué. Ce communiqué a néanmoins fait l'objet d'une vérification ce qui peut parfois conduire à un décalage de mise en ligne de quelques heures ou jours.
 
 
 
Note à l'émetteur du communiqué de presse :
Des renseignements concernant l'insertion de votre lien et/ou votre logo et/ou votre image sont accessibles ici.
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/13365 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/13365.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Faire de la publicité ? Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de (...) En savoir plus »