dimanche 5 avril 2020

Sondage emploi Qapa : Psychologiquement, combien de temps les Français pensent-ils pouvoir supporter le confinement ?

 

33% des Français ne restent pas chez eux...
81% des femmes et 78% des hommes craignent la notion de confinement
71% des Français pensent ne pas supporter un confinement de plus de 3 semaines

72% pensent que le confinement va nuire à leur travail
Seulement 1 Français sur 2 arrive à télétravailler efficacement à la maison
57% des Français pensent avoir besoin d’un accompagnement psychologique par la suite...
Mais 89% des entreprises n’en proposent aucun !

Après une semaine complète de confinement, QAPA, la plateforme de recrutement par l’intérim, a voulu savoir comment les Français se sentaient psychologiquement. Un sondage [1] qui révèle que l’obligation de rester à la maison est loin d’être aussi simple que prévu pour la grande majorité des Français.

33% de Français encore dehors...

Il semble que la notion de confinement ne soit pas une contrainte pour la totalité des Français. En effet, si 73% des femmes et 61% des hommes déclarent rester chez eux, 33% des Français conservent apparemment une activité professionnelle « normale ». En revanche, globalement cette situation de confinement provoque un sentiment de crainte chez 79% des personnes interrogées.

Subissez-vous la contrainte de confinement ?
Réponses Global Femmes Hommes
Oui 67% 73% 61%
Non 33% 27% 39%
Craignez-vous ce confinement ?
Réponses Global Femmes Hommes
Oui 79% 81% 78%
Non 21% 19% 22%
Contenu sponsorisé :

Peu de résistance... au confinement !

Si le confinement doit durer plus de 14 jours, les Français risquent de très mal le vivre. En effet, seulement 23% se sentent capables de rester chez eux trois semaines, 8% pas plus d’un mois et seulement 17% aussi longtemps qu’il le faudra. Ainsi, pour 28% la limite acceptable ne peut pas dépasser 14 jours et 16% ne supportent déjà pas une semaine.

Combien de temps pensez-vous pouvoir supporter de rester chez vous ?
Réponses Global Femmes Hommes
Pas plus de quelques heures 1% 1% 1%
Pas plus de deux jours 3% 2% 3%
Pas plus d’une semaine 16% 17% 15%
Pas plus de deux semaines 28% 27% 29%
Pas plus de trois semaines 23% 24% 22%
Pas plus d’un mois 8% 9% 7%
Aussi longtemps qu’il le faut 17% 15% 19%
Je ne sais pas 4% 5% 4%

No futur...

Cette situation de confinement pèse également sur l’avenir professionnel des Français puisque 75% des femmes et 69% des hommes pensent que cette période délicate va nuire à leur travail par la suite.

Pensez-vous que cela va nuire à votre travail ?
Réponses Global Femmes Hommes
Oui 72% 75% 69%
Non 28% 25% 31%

Seul 1 Français sur 2 arrive à télétravailler

Si le home office pouvait faire rêver avant l’épidémie, la vision des Français a bien changé depuis. Ainsi, en étant actuellement forcés de travailler chez eux à la maison, plus de 48% des Français avouent avoir finalement beaucoup de difficultés pour s’organiser et être efficaces même si 52% parviennent à travailler sans problème.

Arrivez-vous à travailler efficacement ou bien avez-vous des difficultés pour vous organiser et être efficace ?
Réponses Global Femmes Hommes
J’arrive à travailler efficacement 52% 53% 51%
J’ai des difficultés pour m’organiser et être efficace 48% 47% 49%

Séquelles morales

La crise risque de laisser également des traces psychologiques sérieuses. En effet, 37% des hommes et 48% des femmes interrogées pensent avoir besoin d’un accompagnement psychologique pour faire face à la crise du coronavirus. Malheureusement, les Français devront certainement se débrouiller par eux-mêmes puisque 89% des entreprises ne proposent aucun accompagnement psychologique à l’heure actuelle.

Pensez-vous avoir besoin d’un accompagnement psychologique pour faire face à cette crise ?
Réponses Global Femmes Hommes
Oui 43% 48% 37%
Non 57% 52% 63%
Votre entreprise propose-t-elle un accompagnement psychologique pour faire face à cette crise ?
Réponses Global Femmes Hommes
Oui 11% 12% 9%
Non 89% 88% 91%
QAPA en 4 chiffres :
+500 entreprises clientes,
+10 000 intérimaires salariés par QAPA,
+50% des offres d’emploi reçoivent des profils disponibles en moins de 4 heures,
20% des intérimaires sont recrutés en CDI après 3 mois de mission.
 

[1Méthodologie : Sondage réalisé entre le 17 et 20 mars 2020 auprès de 4,5 millions de candidats et 135 000 recruteurs sur QAPA. Parmi ces personnes interrogées, 52% d’entre eux sont des non-cadres et 48% sont des cadres. Toutes les informations mises en avant par les candidats sont déclaratives.

 
Note au lecteur :
Ceci est le contenu copié-collé du communiqué de presse officiel de son émetteur qui en assume l'entière responsabilité. TendanceHotellerie n'approuve ni ne désapprouve ce communiqué. Ce communiqué a néanmoins fait l'objet d'une vérification ce qui peut parfois conduire à un décalage de mise en ligne de quelques heures ou jours.
 
 
 
Note à l'émetteur du communiqué de presse :
Des renseignements concernant l'insertion de votre lien et/ou votre logo et/ou votre image sont accessibles ici.
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/13188 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/13188.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »