samedi 19 septembre 2020

Retour sur la table ronde : plateformes numériques & créations d’emplois

 

À l’occasion de la publication l’étude menée par Asterès ​Plateformes de travailleurs indépendants et attractivité des services : le cas de l’hôtellerie-restauration​, Brigad a réuni trois experts autour du chef étoilé Pierre Gagnaire pour réfléchir à l’avenir du secteur.

Les données de l’étude et les échanges animés par le journaliste Guillaume Bregeras ont permis de mettre en exergue l’urgence de trouver des solutions capables de pallier au manque d’attractivité des métiers de l’hôtellerie-restauration. Si les plateformes de mise en relation, à l’instar de Brigad, peuvent résoudre certains écueils du fait de leur impact positif sur les travailleurs (autonomie des plannings et hausse du revenu horaire, fin de la subordination) et l’économie (augmentation des heures travaillées, réduction du travail non déclaré) elles ne sont qu’une partie de la solution.

50 000 à 100 000 emplois non pourvus dans l’hôtellerie-restauration : le déficit d’attractivité du secteur

Le secteur de l’hôtellerie-restauration fait face à un lourd paradoxe : il dispose d’une vaste réserve de main d’œuvre (​960 000 actifs​, ​300 000 saisonniers​) mais ​50 000 à 100 000 emplois y seraient non pourvus​. Pour ces métiers, l’offre et la demande ne se rencontrent plus, et aujourd’hui il ​conviendrait de parler d’incapacité à retenir la main d’œuvre, plutôt que d’une pénurie de main d’œuvre .

Une enquête menée pour le compte de la Fafih [1] met d’ailleurs en lumière la dure réalité matérielle de ces métiers : ​avec des horaires décalés, un environnement stressant et une lourde exigence physique, comparé à l’investissement, le revenu semble insuffisant.

A cet égard le CREDOC & Pôle Emploi [2], précise que ​plus d’un recrutement sur deux est considéré comme difficile dans le secteur​ ​qui concentre à lui seul 12% des projets de recrutement en France.

Contenu sponsorisé :

Pour le restaurant Gaya à Paris, je voulais ouvrir tous les jours, j’ai tenté, mais je n’ai pas réussi. Pour notre entreprise ça va encore, mais je connais des établissements qui ferment au déjeuner, au dîner et raccourcissent la saison parce qu’ils ne trouvent personne ! ​ -​ ​commente le Chef Pierre Gagnaire.

“60% des indépendants inscrits sur Brigad auraient quitté le secteur sans la plateforme” : le travail indépendant comme solution au manque d’attractivité du secteur

Le développement de nouvelles formes de travail, en particulier le travail indépendant, a connu une accélération sans commune mesure depuis quelques années (+25,3% d’auto-entrepreneurs en 2019) et n’est plus réservé aux ​métiers à forte valeur ajoutée (développeurs, designers...) ou au secteur de la mobilité (livreurs, chauffeurs..)

Le travail indépendant répond à une aspiration croissante à plus d’autonomie et de liberté dans le travail. Cette tendance structurante du marché du travail concerne tous les profils. L’évolution des rapports hiérarchiques ainsi que la volonté d’une meilleure conciliation des vies personnelle et professionnelle a conduit une part croissante de la population à rejeter le modèle du salariat. explique Lauranne Poulain

Dans ce contexte l’hôtellerie-restauration constitue un cas d’école de renforcement de l’attractivité d’un métier de services via les plateformes numériques. En effet, si le taux de départ élevé s’explique par des horaires décalés (soir et weekend), une rémunération mensuelle relativement faible et un management parfois difficile. Ces trois pierres d’achoppement semblent se réduire par les intermédiaires numériques.

Depuis 2016, nous soutenons une nouvelle génération d’entrepreneurs ​ qui grâce aux plateformes accèdent plus facilement à un réseau d’établissements et à des missions pour lesquelles leurs compétences sont recherchées et valorisées​ précise Florent Malbranche, cofondateur de Brigad.

Résultats de l’enquête menée par Brigad auprès de 284 utilisateurs, sur les principaux atouts du statut et du service

446 millions € de manque à gagner pour la Sécurité Sociale [3] : la collaboration avec les plateformes pourrait aussi réduire le travail non déclaré dans le secteur

L’utilisation d’une plateforme de travailleurs indépendants offre une flexibilité aux entreprises, une pollinisation des savoirs et un gain de temps dans le recrutement. Cette optimisation permet aux entreprises de gagner en compétitivité et fait croître le marché. D’ailleurs, ​55% des établissements utilisateurs indiquent qu’ils n’auraient pas trouvé de personnel pour remplir leur mission sans Brigad.

Ne pas pouvoir ouvrir tous les jours alors qu’on le voudrait c’est vrai problème économique. Il faut des solutions pour résoudre ce mal fonctionnement du marché du travail, car on pourrait faire des clients plus contents, des salariés mieux payés et plus d’emplois, et ça aujourd’hui on le perd à cause de ce marché du travail qui ne fonctionne pas comme il devrait ! précise Nicolas Bouzou

Enfin, les plateformes de travailleurs indépendants doivent parvenir à collaborer plus étroitement avec les pouvoirs publics et l’administration pour construire un ensemble de règles adaptées aux relations entre les indépendants et leurs partenaires.

Sur le modèle d’Airbnb qui transmet les revenus des hôtes à l’administration fiscale, les heures travaillées via les plateformes pourraient être automatiquement déclarées. L’enjeu est de taille dans l’hôtellerie- restauration, puisque ce sont 7% des heures travaillées qui ne seraient pas déclarées soit un manque à gagner de 446 millions € de cotisations sociales par an pour la Sécurité Sociale.

à propos de Brigad
Depuis sa création en 2016, Brigad développe la meilleure solution pour mettre en relation des indépendants qualifiés - ​appelés Brigaders - et des entreprises du secteur de l’hôtellerie-restauration. Si son algorithme permet aux établissements de trouver instantanément un(e) professionnel(le) pour répondre à un besoin ponctuel (de quelques heures à quelques jours) son application laisse aux Brigaders le choix de leurs missions.
Après avoir réalisé plus de 120 000 mises en relation en 2019, l’entreprise prévoit d’en créer 300 000 cette année. Cette croissance s’accompagne aussi de la mise en place, par la plateforme, d’​un écosystème vertueux qui valorise et protège les travailleurs indépendants (assurances, formations, avantages). Le service est aujourd’hui disponible via ses applications web et mobiles ​dans les plus grandes villes de France (Paris, Lille, Strasbourg, Lyon, Marseille, Bordeaux) ainsi qu’au Royaume-Uni (Londres, Manchester, Edimbourg) et aux Pays-bas (Amsterdam) et l’entreprise poursuit son développement national et international.
à propos d’Asterès
Asterès est un cabinet d’études économiques et de conseil. Depuis 2006, le cabinet fondé par Nicolas Bouzou propose aux entreprises et au secteur public des outils de réflexion pour orienter l’action vers une croissance qualitative et durable. Les consultants d’Asterès sont polyvalents et entrainés à diriger des travaux sur des sujets variés, ce qui leur confère une vision systémique de l’économie et de la société. Responsables de leurs missions, ils peuvent faire appel sur des points spécifiques et techniques à des compétences internes (Rinzen, Cercle de Belém) ou externes au groupe Asterès (philosophes, scientifiques, sociologues…). Leur champ d’analyse va au-delà de l’économie, ce qui donne à leur travaux un caractère pluridisciplinaire.
 

[1Fafih, « Connaître le secteur : hôtellerie, restauration, loisirs et activités de tourisme », Portrait National 2018.

[2CREDOC et Pôle Emploi, « Enquête Besoins en main d’œuvre », 2019.

[3Calcul du cabinet Asterès à partir des données de l’Acoss pour l’étude “Plateformes de travailleurs indépendants et attractivité des services : le cas de l’hôtellerie-restauration”.

 
Note au lecteur :
Ceci est le contenu copié-collé du communiqué de presse officiel de son émetteur qui en assume l'entière responsabilité. TendanceHotellerie n'approuve ni ne désapprouve ce communiqué. Ce communiqué a néanmoins fait l'objet d'une vérification ce qui peut parfois conduire à un décalage de mise en ligne de quelques heures ou jours.
 
 
 
Note à l'émetteur du communiqué de presse :
Des renseignements concernant l'insertion de votre lien et/ou votre logo et/ou votre image sont accessibles ici.
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/12932 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/12932.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Faire de la publicité ? Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de (...) En savoir plus »