mardi 10 décembre 2019

La réouverture de l’hôtel historique Santa Catalina : retour d’une icône culturelle de la société canarienne

 

Après une rénovation soignée et minutieuse, le groupe hôtelier Barceló met en valeur l’identité britannique d’origine du Santa Catalina et préserve son patrimoine artistique des XIXe et XXe siècles, plongeant le client dans une superbe expérience 5 étoiles Grand Luxe.
Santa Catalina, un hôtel Royal Hideaway, a récemment été nommé Meilleur hôtel historique de luxe en Europe et Meilleur hôtel culturel de luxe en Europe du Sud. Ces distinctions soulignent l’histoire, la valeur culturelle et la tradition de cet hôtel centenaire.

Santa Catalina, a Royal Hideaway Hotel, point de rencontre de la haute société de l’île de Grande Canarie, refuge de nombreuses célébrités et de mécènes culturels, est sur le point de célébrer ses 130 ans. L’hôtel rouvre ses portes avec la volonté de préserver son patrimoine et de partager son histoire à travers un concept qui remet en scène la splendeur et l’excellence d’un hôtel de luxe classique.

Santa Catalina, un hôtel Royal Hideaway de 204 chambres, géré par le groupe hôtelier Barceló, est appelé à redevenir un modèle d’élégance, grâce à la restauration et à la réhabilitation de ses espaces les plus représentatifs. La preuve en est l’emblématique Patio de las Tortugas, l’un de ses jardins spectaculaires qui entourent le hall principal de l’hôtel, où les clients peuvent profiter d’un espace de détente au coeur d’une oasis paisible et naturelle.

Une oasis de luxe hors du temps au cœur de Grande Canarie

Inauguré en 1890 par l’architecte britannique James MacLaren, cet hôtel fait partie d’une longue tradition touristique au coeur de la capitale de Grande Canarie. Ce n’est pas seulement le plus vieil hôtel de Las Palmas de Grande Canarie, mais de toutes les îles Canaries. Grâce à son emplacement privilégié dans le quartier résidentiel de Ciudad Jardín, au centre du Parc Doramas, il est devenu une référence touristique et sociale, notamment à la fin des années 50 et 60.

La mairie fit l’acquisition de l’hôtel en 1923 et inaugura en 1951 le nouveau bâtiment conçu par le célèbre architecte grancanarien Miguel Martín-Fernández de la Torre, conservé à ce jour. Actuellement, il fait partie du Patrimoine Architectural et Culturel de la capitale canarienne et constitue l’un des exemples les plus significatifs du mouvement architectural régionaliste du XXe siècle.

Contenu sponsorisé :

Epicentre culturel et artistique

Santa Catalina, un hôtel Royal Hideaway, préserve soigneusement son histoire grâce à un projet de restauration des œuvres d’art qu’abritent certaines de ses salles les plus importantes.
Le processus de restauration a inclus le traitement des toiles du XIXe siècle et peintures murales réalisées dans les années cinquante du siècle dernier. Orchestré par Beatriz Galán, restauratrice d’œuvres d’art et experte en restauration préventive, ce projet visait à restaurer des œuvres de plusieurs salles de l’hôtel, telles que le Bar Carabela, le Salon Arencibia et le hall emblématique Miguel Martín-Fernández de la Torre, en hommage au célèbre architecte canarien qui a fait de cet hôtel l’icône du luxe qu’il est aujourd’hui.

La plupart des œuvres sont signées par l’un des plus grands peintres muralistes des îles Canaries, le célèbre artiste Jesús Arencibia. Son nom s’ajoute à ceux d’autres grands maîtres de l’archipel, tels que Manuel Martín González, considéré comme l’un des meilleurs paysagistes du XXe siècle et, Santiago Santana, le dernier représentant vivant du style indigène canarien, reconnu comme fils adoptif de la capitale de Grande Canarie.
L’hôtel Royal Hideaway Santa Catalina, 5 * Grand Luxe, rend encore hommage à ses racines canariennes avec un ensemble spectaculaire de peintures murales, l’œuvre du célèbre peintre canarien Fernando Alamo, Prix des Beaux-Arts 2014 des îles Canaries. Les œuvres de l’artiste contemporain servent de transition entre la partie classique et historique de l’hôtel et la nouvelle terrasse couverte qui ouvre sur le Parc Doramas.

L’histoire d’un hôtel écrit avec des étoiles

Depuis 1890, l’hôtel était un lieu de réunion et de rencontre pour différentes personnalités nationales et internationales qui trouvaient sur place le lieu idéal pour se reposer et profiter de l’île avec le confort et la discrétion d’un hôtel de luxe.

Parmi les célébrités qui séjournaient au Santa Catalina figurent la soprano María Callas, l’actrice Ava Gardner, l’acteur Gregory Peck lors du tournage de Moby Dick, ou différentes personnalités britanniques attirées par les origines anglo-saxonnes de l’hôtel tel que le Premier Ministre Winston Churchill, le Prince Charles d’Angleterre ou, la dramaturge Agatha Christie. Parmi les clients espagnols figurent des membres de la Famille royale, les anciens chefs du gouvernement, Felipe González et José María Aznar, ou, encore des artistes tels que Julio Iglesias ou Lola Flores.

Haute gastronomie avec une touche canarienne

Son offre gastronomique et sa haute cuisine font déjà partie de la légende de l’hôtel. Avec un nom inspiré du projet pictural Poema de los Elementos, du célèbre artiste grancanarien Néstor Martín-Fernández de la Torre, le nouveau restaurant Poemas des Frères Padrón est né.

Juan Carlos et Jonathan Padrón, seuls chefs d’origine canarienne avec une étoile Michelin et deux Soles Repsol, ont réussi à traduire l’âme de certaines des peintures les plus emblématiques de l’artiste avec des créations gastronomiques qui se distinguent non seulement par leur saveur, mais aussi par la beauté de leur présentation. Le restaurant Poemas des Frères Padrón explore les associations réunissant l’art et la cuisine, en pariant sur une fusion d’ingrédients internationaux et canariens issus de la mer, de la terre et de la nature, créant ainsi des œuvres d’art pour le palais.

Les deux frères se sont vus décernés des prix gastronomiques prestigieux, tels qu’une étoile Michelin pour El Rincón de Juan Carlos, situé à Los Gigantes (Tenerife), deux Soles Repsol et le titre de Meilleur Chef du futur, prix de l’Académie Internationale de la Gastronomie remis à Juan Carlos Padrón.

Haute couture inspirée de l’élégance britannique

Le designer canarien Pedro Palmas a été chargé de réaliser 13 uniformes exclusifs pour le personnel de l’hôtel Santa Catalina. Chacune des créations, fabriquées en laine et conçues sur mesure pour chacun des employés, est le résultat d’une observation attentive de l’architecture de l’hôtel, de sa décoration emblématique et de son influence clairement anglaise. Il met en évidence l’utilisation du tartan, des nuances de rouge, en particulier du rouge anglais, du bordeaux, du caramel et du bleu marine, des couleurs qui évoquent la tradition britannique et qui rappellent l’architecte irlandais James MacLaren, qui a dirigé le projet de construction d’origine de l’hôtel en 1890.

Un hôtel reconnu pour son excellence

Santa Catalina, un hôtel Royal Hideaway est confirmé comme l’un des leaders de l’hôtellerie de luxe internationale. Son projet de restauration lui a déjà valu plusieurs récompenses au niveau national et international avant même sa réouverture.

L’un des premiers prix a été décerné lors de la dernière édition des prix Re Think Hotel, où il a été sélectionné comme l’un des dix meilleurs projets d’hôtellerie durable et de rénovation hôtelière, un authentique exemple de conservation et de protection de l’environnement à Grande Canarie, ainsi que la restauration du projet original de 1945.

Récemment, Santa Catalina a été récompensé aux World Luxury Hotel Awards 2019 en tant que Meilleur hôtel historique de luxe en Europe, ainsi que Meilleur hôtel culturel de luxe en Europe du Sud. Les deux prix soulignent l’histoire, la valeur culturelle et la tradition de cet hôtel centenaire.

A propos de Barceló Hotel Group :
Barceló Hotel Group, la branche hôtelière du groupe Barceló, est le 2e groupe hôtelier en Espagne et le 31e dans le monde. Il compte actuellement 251 hôtels urbains et resorts de 4 et 5 étoiles, et plus de 55 670 chambres réparties dans 22 pays et commercialisées sous quatre marques : Royal Hideaway Luxury Hotels & Resorts, Barceló Hotels & Resorts, Occidental Hotels & Resortset Allegro Hotels.
 
 
Note au lecteur :
Ceci est le contenu copié-collé du communiqué de presse officiel de son émetteur qui en assume l'entière responsabilité. TendanceHotellerie n'approuve ni ne désapprouve ce communiqué. Ce communiqué a néanmoins fait l'objet d'une vérification ce qui peut parfois conduire à un décalage de mise en ligne de quelques heures ou jours.
 
 
 
Note à l'émetteur du communiqué de presse :
Des renseignements concernant l'insertion de votre lien et/ou votre logo et/ou votre image sont accessibles ici.
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/12461 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/12461.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »