Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Communiqué de presse > Ouverture de l’hôtel Mademoiselle - Val d’Isère - (...)

Communiqué : Ouverture de l’hôtel Mademoiselle - Val d’Isère - Collection Airelles

 

Mademoiselle domine la situation

Situé au cœur de Val d’Isère, dans le massif de la Tarentaise, entre la place de neige et le front de neige, Mademoiselle occupe sans nul doute l’un des plus beaux emplacements des Alpes. Pas un skieur ou amateur de sports d’hiver qui, chaque saison, ne passe à proximité pour se diriger soit vers les pistes soit vers le village. Désormais, ils pourront prendre leurs quartiers chez Mademoiselle ou même tout simplement faire escale sur son immense terrasse extérieure chauffée ouverte sur les sommets.

Noblesse de style, élégance de cœur

L’histoire de Mademoiselle débute fin 2015. Séverine Pétilaire-Bellet, ancrée depuis de longues années dans l’ADN de la collection Airelles et notamment de son fleuron Les Airelles à Courchevel, découvre l’hôtel Le Brussel’s et son emplacement exceptionnel à Val d’Isère. C’est le coup de foudre. Cela tombe bien, l’établissement est à vendre et elle en acquiert la propriété dès 2017 entourée de trois associés de choix. Cette inconditionnelle de la montagne n’a alors qu’une idée en tête : se consacrer à une seule maison et l’incarner au quotidien. Ne restait plus qu’à lui trouver un nom. Ce sera Mademoiselle ! Et pour cause, lorsqu’en 2002, elle prend les com-mandes des Airelles à Courchevel, la propriétaire d’alors, Raymonde Fenestraz, qui se prévaut déjà du titre de « Madame », lui confie celui de « Mademoiselle ». Le patronyme lui va si bien qu’il la suivra jusqu’à son poste de directrice générale de Airelles Collection et désormais sur la devanture de son nouvel établissement avalin. Un 5 étoiles à son image et riche de ses années passées à la tête du palace courchevellois, qu’elle entend hisser au sommet tout en invitant ses hôtes à une expérience inédite au cœur de la Savoie médiévale et du royaume des neiges.

Dans la lignée des Airelles à Courchevel, Mademoiselle participera au rayonnement de l’art de vivre avalin, avec pour mots d’ordre : l’élégance, la générosité, la bienveillance et bien sûr le service. Séverine Pétilaire-Bellet

Mademoiselle affirme son style

Avec sa tour sarrazine, ses entourages blancs, ses fenêtres en ogive, ses angles de façade, ses corbeaux, ses balcons et ses murs tout en bois et pierres avalines, Mademoiselle impose immédiatement son identité. Une architecture médiévale chic inspirée de l’histoire et du patrimoine savoyards, à commencer par le château d’Annecy, mais aussi la tour Montmayeur à Aime-La-Plagne. Autant dire un cadre totalement inédit à la montagne, et surtout très audacieux. Comme en témoigne la décoration Haute Epoque (couvrant les périodes du Moyen Age au XVIIe siècle, Renaissance incluse) mise en scène avec détails et modernité par Christophe Tollemer, à qui l’on doit les atmosphères immersives de deux autres institutions de la collection d’Hôtels et Maisons d’Exception Airelles : La Bastide à Gordes et Les Airelles à Courchevel.

Tout notre travail a consisté à mêler l’histoire et la modernité, et à concevoir l’hôtel tel une grande demeure qui a traversé les époques. Christophe Tollemer

Fort du soutien et de l’expertise d’Anne-Laure Borreda, sa partenaire sur le projet, l’architecte d’intérieur a distillé de part et d’autre pierres, bois, parquet en chêne vieilli, enduits aux murs – qui ne sont pas sans rappeler ceux des tableaux de Vermeer –, poutres et plafonds peints. Des matériaux pour la plu-part locaux et travaillés par des artisans eux aussi originaires de la région, que viennent réchauffer grandes cheminées, escalier monumental, lustre en étain, fresque italienne, gravures anciennes, banquettes en velours, fauteuils d’époque retapissés, rideaux en lin – tous les tissus sont signés Linwood –, robinetterie noire Dornbracht pour le côté ancien, et tonalités naturelles ponctuées ça et là de touches de couleurs chaleureuses. A cela s’ajoutent quelque 4000 éléments de mobilier chinés dont plusieurs dizaines de pièces de collection qui ont été sélectionnées par l’historienne de l’art, Emmanuelle Vidal-Delagneau, également mise à contribution sur le prochain établissement Airelles à Versailles : coffres, tables, escabelles, miroirs, chaises à bras, fauteuils à crémaillères, lutrins, chandeliers, panneaux décoratifs et dressoirs, datant de la Haute Epoque. Preuve encore une fois que chez Mademoiselle, l’histoire s’écrit, jusqu’au bout, dans la singularité et le raffinement.

Contenu sponsorisé :

Mademoiselle ou l’art de recevoir

A l’image de toutes les Maisons Airelles, Mademoiselle cultive la confidentialité et la personnalisation à l’extrême. Ici, faire plaisir et répondre aux besoins des hôtes ne sont pas que des mots, mais une conviction voire une inclinaison naturelle. L’hôtel s’enorgueillit d’ailleurs d’une équipe de 172 collaborateurs pour 41 clés (soit une moyenne de quatre personnes par chambre), pour certains très familiers avec l’esprit du groupe ; pour d’autres savamment recrutés selon trois critères – sourire, bienveillance, générosité – par Séverine Pétilaire-Bellet et son adjointe, Aurélie Cruz. Tous auront à cœur de choyer et d’agrémenter de délicates attentions toutes les chambres de l’hôtel réparties entre 3 Deluxe, 24 Junior suites, 9 suites ouvertes sur la Solaise, le front de neige ou la face de Bellevarde. Et enfin 5 luxueux appartements de une à quatre chambres, avec majordome dédié, situés au dernier étage et arborant le nom d’anciens châteaux de la région, en tête desquels Chantemerle, D’Epierre, Bellecombe, Montfleury et Montmayeur – le plus grand, 200 mètres carrés, dont la cheminée traversante et la salle de bain de maître nichée dans la tour sarrazine ne manqueront pas de transporter les voyageurs dans les siècles passés.

Immersion qui débutera d’ailleurs dès l’arrivée par un « Rituel d’accueil » offrant aux hôtes de choisir entre les quatre Eaux de Rituel Guerlain, celle qui viendra parfumer oreillers, serviettes et peignoirs dans leur chambre.

Mademoiselle prend soin de vous

Véritable parenthèse féerique et hors du temps, le superbe Spa Guerlain, tout en pierre et bois lui aussi, s’étire sur 1200 mètres carrés. Dès l’entrée, les fragrances emblématiques de la Maison seront mises en scène dans un authentique dressoir en chêne XVIIe orné de bas reliefs sculptés. L’une d’elle, Hiver en Russie, concentrant des effluves de thé fumé, d’encens et de notes boisées, sera d’ailleurs la signature olfactive de l’hôtel. L’expérience se poursuit au cœur des six cabines de soin agrémentées d’un espace privé pour se changer et se rafraîchir avant ou après les protocoles imaginés pour Mademoiselle. Parmi eux, « Le Royaume des Neiges », un soin visage et corps offrant déconnexion cérébrale et apaisement musculaire. Mais aussi « Le Boudoir », un salon unique en Europe dévolu aux mains, aux jambes et aux pieds, où la simple évocation du menu – « Les jolies mitaines », « Le gant de velours », « Le soulier de vair » ou « La godille » – suffit à se projeter dans un monde merveilleux. Enfin, les « Damoiselles & Damoiseaux » (entre 6 et 12 ans) auront droit eux aussi à leurs moments de douceur. Guerlain leur a en effet concocté quatre expériences inédites dont « Complicité au cœur de l’hiver » à partager avec leurs parents.

Non loin de là, la piscine de 20 mètres de longueur, directement inspirée d’un lavoir médiéval, promet une pause revigorante entre arches en pierres et plafond voûté. Un espace aquatique avec jacuzzi, hammam, sauna, douches sensorielles et protocoles Guerlain – joliment baptisés « Légendes Thermales » – complètent l’ensemble. Tout comme l’étonnante salle de relaxation dotée de grands traineaux en guise de lits de repos. Ou encore L’Echoppe, façonnée par les menuisiers à partir de gravures d’époque, où seront proposés thés, infusions, jus healthy, cocktails à base de légumes anciens, graines, fruits secs et autres recettes bien-être dont Mademoiselle garde encore le secret.
Mademoiselle

Mademoiselle chouchoute les enfants

Comme toujours chez Airelles, ados et culottes courtes occupent une place de choix. Mademoiselle n’échappe pas à la règle. Son « Royaume des enfants » convie à une véritable immersion dans l’univers enchanté de Brocéliande et Merlin l’enchanteur, grâce à l’imagination de l’architecte Christophe Tollemer et l’incroyable coup de crayon du dessinateur Laurent Tardy qui signe ici quatre immenses fresques où se côtoient animaux, forêt mystérieuse, champignons et châteaux de conte de fée. On y retrouvera notamment consoles, jouets en bois, ordinateurs, jeux d’arcade et autres divertissements destinés aux petits et aux grands, le kids club n’imposant aucune restriction d’âge, et ce du matin jusqu’au soir. Tout cela sous l’œil bienveillant de Mrs K. Indness, une nanny très british – toute ressemblance avec une héroïne de Walt Disney serait purement fortuite… – qui animera pléthore d’ateliers autour de la peinture, du maquillage ou de la cuisine. Mais qui accompagnera aussi les apprentis skieurs à leur départ et leur retour des pistes, transformant, comme par magie, la délicate étape de l’équipement en un moment ludique pour les bambins comme pour leurs parents. C’est elle également qui suivra les activités proposées durant les vacances scolaires, avec à l’affiche : visite de magicien, balade en chiens de traîneau, descente en luge géante, cours de patin à glace et fat bike. Enfin, côté piscine, les bambins ne seront pas en reste, puisqu’une zone aqualudique, conçue sur le modèle de la grotte de Lascaux par l’Ate-lier Kikapami, bien connu pour ses décors dans la saga Harry Potter au cinéma, leur sera exclusivement réservée.

Mademoiselle, l’exception SKI IN SKI OUT

Directement installé sur le front de neige, face au jardin des enfants, Mademoiselle est le seul 5 étoiles de la station à proposer un accès ski in ski out au domaine Val d’Isère/Tignes que les amateurs de glisse rejoin-dront aisément via les deux remontées mécaniques – l’Olympique et le TC 10 de Solaise – situées à proximité. Mais avant de s’élancer, chacun pourra profiter du « Salon à ski », un espace de 200 mètres carrés confié à l’enseigne multimarque et haut de gamme, Bernard Orcel, qui inaugure ici sa première boutique à Val d’Isère. Dès leur arrivée, les hôtes pour-ront ainsi sélectionner – à l’achat ou à la location – leur matériel et leur équipement signés des marques les plus pointues parmi lesquelles les skis et snowboard Atomic, Salomon, Rossignol, Head, Black Crow, Volkle, Bomber, Dupraz, Jones, Burton, LibTech, Dénériaz, - les tenues Cordova, Sease, Bogner, Toni Sailer, Fendi, Mammut ou Aztech Mountain. Et béné-ficier d’un service sur-mesure allant du choix des skis en fonction de vos envies, de la neige ou de la météo, à la préparation des chaussons au retour des pistes. Sans oublier le buffet gourmand – thés, café, chocolat chaud, jus frais, barres de céréales concoctées par le chef pâtissier… – mis à disposition à La Tisanerie.

Un service ultra personnalisé et tout en convivialité qui se poursuivra lors des activités ou des cours privés assurés par les moniteurs de l’ESF ouverts à toutes les demandes et toutes les envies, tels que ski alpin, ski de fond, ski de randonnée, balade en raquettes, hors-piste (grande spécialité de la station), héliski, entraînement slalom, course d’orientation, ascension glacière, motoneige, soirée yourte, kart sur glace ou encore initiation des enfants dès l’âge de 2 ans. Tout un programme !

Mademoiselle vous réserve des surprises

Entre son sens inné de l’accueil, son équipe de concierges Clefs d’Or et ses prestataires rigoureusement sélectionnés, nul doute qu’un séjour à Mademoiselle ne ressemblera à aucun autre. Tout au long de la saison, les hôtes profiteront ainsi d’un florilège d’activités originales et exclusives comme dévaler aux flambeaux la face de Bellevarde privatisée pour l’oc-casion, expérimenter la conduite sur neige dans un SVV ou participer dès la nuit tombée, sur les hauteurs de la station, à un dîner-spectacle imaginé rien que pour l’hôtel par les équipes de La Folie Douce de Val d’Isère. S’il n’est pas encore temps de tout dévoiler, on sait d’ores et déjà que le thème de la soirée portera sur les quatre éléments et qu’il s’illustrera à travers les costumes, la décoration, le menu et bien sûr les performances artistiques. Et comme Mademoiselle se veut aussi une balade au royaume des neiges et du merveilleux, il y a de fortes chances que quelques lieux insolites et inattendus se dissimulent à l’orée d’un couloir ou derrière une porte dérobée. Mais pour le savoir, il faudra patienter encore un peu...

Mademoiselle partage ses coups de cœur

Toujours dans sa quête d’excellence et de raffinement, Mademoiselle accueillera en ses murs deux enseignes de prêt-à-porter de luxe qui lui res-semblent et se fondent complètement dans l’univers de la montagne. Une offre inédite à Val d’Isère et ouverte à tous puisque ces boutiques seront aussi bien accessibles de l’hôtel que de la place de neige. MONCLER y proposera ainsi sa fameuse collection Grenoble alliant style et technicité pour tous les sports pratiqués en plein air et notamment sur les pistes. On y retrouvera aussi ses lignes enfants, chaussures et accessoires tout comme ses éditions limitées.

Quant à la marque italienne BRUNELLO CUCINELLI, réputée pour ses cachemires de grande qualité, elle dévoilera tout son art de vivre « Made in Italy » entre créations pour hommes, femmes et enfants ; accessoires et souliers ; et espace lifestyle réunissant une très belle sélection de meubles, d’objets, de vaisselles, de livres et même de tableaux, dont certains – plaids, jeux, coussins, peignoir et linge de salle de bain – seront proposés sur la grande terrasse, au fumoir et dans les 5 grands appartements situés au dernier étage de l’hôtel.

La Maison de coiffure Christophe-Nicolas Biot

C’est au cœur de Mademoiselle que Christophe-Nicolas Biot inaugure sa sixième adresse en France. Ambassadeur international Wella et Coiffeur de nombreuses personnalités du cinéma et de la chanson, incarnant la french touch dans le monde de la coiffure, Christophe-Nicolas Biot aime laisser une empreinte dans chaque lieu qu’il crée. Il a imaginé cette nouvelle Maison de Coiffure comme un boudoir chaleureux, habillé de bois, de parquet et d’objets chinés. Une fois installés, les hôtes pourront expérimenter le meilleur de sa carte comme la coupe sur cheveux secs, les colorations végétales dont il est reconnu comme précurseur et expert en ce domaine, la ligne de produits naturels « Bio by Biot », la gamme sur-mesure System Professional , ou encore le fameux « Bar à chignon minute », concept qui a contribué à accroître sa notoriété.

 
 
Note au lecteur :
Ceci est le contenu copié-collé du communiqué de presse officiel de son émetteur qui en assume l'entière responsabilité. TendanceHotellerie n'approuve ni ne désapprouve ce communiqué. Ce communiqué a néanmoins fait l'objet d'une vérification ce qui peut parfois conduire à un décalage de mise en ligne de quelques heures ou jours.
 
 
 
Note à l'émetteur du communiqué de presse :
Des renseignements concernant l'insertion de votre lien et/ou votre logo et/ou votre image sont accessibles ici.
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/12293 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/12293.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »