vendredi 6 décembre 2019

RAPPORT TOURISME - Emilie Bonnivard remet son rapport d’évaluation de la politique touristique du Gouvernement

 

Comme Rapporteure spéciale du budget du Tourisme, Emilie Bonnivard a pour mission d’évaluer le budget et la performance des choix politiques du Gouvernement en matière de tourisme. Elle a également pour mission de proposer un certain nombre de mesures destinées à renforcer cette filière économique au niveau national. Dans le cadre du Printemps de l’évaluation, elle a remis son rapport et l’a présenté au Secrétaire d’Etat en charge de la thématique, Jean-Baptiste Lemoyne.

L’analyse budgétaire de la Rapporteure spéciale a porté sur les crédits de la seule action 7 Diplomatie économique et développement du tourisme du programme 185, intitulé Diplomatie culturelle et d’influence, de la mission Action extérieure de l’État. En ce qui concerne l’exercice 2018, cela correspond à un budget de 37,4 millions d’euros pour le seul opérateur de la politique touristique de la France, Atout France.

Cette situation n’est pas satisfaisante : il s’agit des crédits d’une seule petite action, pas même d’un programme dédié directement et entièrement au tourisme. La Rapporteure spéciale le regrettait déjà l’année dernière : il n’est pas concevable, selon elle, que la politique touristique -alors que le secteur représente près de 8% de notre PIB- ne dispose pas d’un programme dans notre architecture budgétaire. Cette proposition permettrait notamment aux parlementaires d’exercer pleinement leur droit d’amendement en matière budgétaire.

Ce petit budget dédié à Atout France est bien dépensé par cet opérateur. La subvention de l’État de 37,4 millions d’euros a permis de lever 38,4 millions d’euros en 2018 sous la forme de partenariats publics (collectivités territoriales, dont les Régions et les Départements) et privés, ce qui est exceptionnel. La performance de l’opérateur – sa capacité à lever des financements complémentaires pour promouvoir la destination France – est donc plus que satisfaisante.

Par ailleurs, les objectifs quantitatifs de nombre de touristes étrangers visitant la France sont en voie d’être atteints. Ils étaient 89,4 millions l’an dernier, en progression. Toutefois, un point de vigilance sera à apporter aux effets des manifestations des Gilets Jaunes sur la fréquentation 2019.

Contenu sponsorisé :

C’est la raison pour laquelle la rapporteure défend le maintien des moyens d’Atout France, dont la mission consiste essentiellement à promouvoir l’image de la France à l’étranger. Elle s’oppose à ce titre à la diminution de 4 millions d’euros de son budget prévue par le Gouvernement, soit une baisse de 12,5% de l’effort de l’Etat pour ce budget déjà très restreint dédié au tourisme ; alors même que depuis 10 ans, l’opérateur a rationalisé son fonctionnement, avec une baisse de plus de 130 contrats, notamment. Cette décision n’est ni opportune eu égard au contexte, ni juste eu égard au poids du tourisme dans notre économie.

Par ailleurs, le tourisme doit-il se réduire à une simple politique de « promotion » dans un pays tel que la France ? Ou mérite-t-il d’être accompagné par l’Etat dans les mutations structurelles dont il a besoin, comme une filière économique à part entière ? Plus aucune action concrète, directe et volontaire du Gouvernement n’est menée en faveur de la structuration des offres touristiques, en faveur de la rénovation et de la relance de l’hébergement touristique.

Force est de constater que le Gouvernement a décidé de ne pas investir le tourisme comme filière économique ou outil d’aménagement du territoire, puisqu’il a supprimé en 2018 le budget dédié au tourisme dans la mission Économie relevant du Ministère de l’Economie et des Finances. La Rapporteure spéciale regrette que le Gouvernement renonce à agir en État stratège et en investisseur dans le domaine touristique aux côtés des acteurs locaux, pour adapter et construire les offres touristiques de demain.

Elle évaluera lors de son prochain rapport, les apports des dispositifs fiscaux en faveur du tourisme : quelle performance, quels montants ? Faut-il les réorienter ? Enfin, la Rapporteure a attiré l’attention de la Commission des finances sur une certaine complexité de la réforme de la taxe de séjour qui mérite des ajustements pour être correctement calculée et donc collectée.

Retrouvez le rapport d’Emilie Bonnivard sur l’action extérieure de l’Etat en matière de Tourisme en cliquant sur le lien suivant : http://www.assemblee-nationale.fr/15/rapports/r1990-a2.asp ou :

 
 
Note au lecteur :
Ceci est le contenu copié-collé du communiqué de presse officiel de son émetteur qui en assume l'entière responsabilité. TendanceHotellerie n'approuve ni ne désapprouve ce communiqué. Ce communiqué a néanmoins fait l'objet d'une vérification ce qui peut parfois conduire à un décalage de mise en ligne de quelques heures ou jours.
 
 
 
Note à l'émetteur du communiqué de presse :
Des renseignements concernant l'insertion de votre lien et/ou votre logo et/ou votre image sont accessibles ici.
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/11672 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/11672.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »