Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Communiqué de presse > Buenos Aires poursuit sa croissance touristique en (...)
mardi 17 septembre 2019

Communiqué : Buenos Aires poursuit sa croissance touristique en 2018

 

La capitale argentine, « la ville de toutes les passions », a accueilli 2 millions de visiteurs l’année dernière, dont 67 200 français. La destination connaît une croissance globale de 5,4% par rapport à 2017 (soit 98 300 personnes).

Buenos Aires est une destination touristique de choix. Ses centaines de librairies, de théâtres, de cafés et de galeries d’art, sa gastronomie savoureuse, et la passion de ses citoyens pour le football et le tango, ne sont que quelques-unes des raisons expliquant la grande attractivité de la capitale argentine et sa fréquentation croissante de visiteurs.

Avec une température moyenne de 23°C, décembre connait depuis 2012 le pic annuel de fréquentation. En 2018, 217 000 personnes ont décidé de découvrir la ville à cette période.

Parmi les principaux marchés émetteurs l’année précédente, le Brésil occupe la première position avec 566 000 visiteurs (+5,3 % de plus qu’en 2017), suivis par les États-Unis avec 416 000 visiteurs (hors États-Unis et Canada) et l’Europe avec 402 000 visiteurs. En 2018, le nombre total de nuitées s’est élevé à 20,1 millions, soit 2,5 millions de plus que l’année précédente.

Contenu sponsorisé :

Zoom sur le voyageur français à Buenos Aires :
Il semblerait facile de tomber amoureux de Buenos Aires, la capitale la plus européenne de l’Amérique Latine. Malgré la langue espagnole, une culture prononcée et les 13h de vol qui séparent de l’hexagone, les français s’y sentent souvent comme chez eux. On pourrait l’expliquer grâce à son passé migratoire, son architecture et son style de vie similaire à la France. Ces mélanges passionnants font tout le charme de la ville et ont séduit en 2018, 67 200 de français.

La dépense moyenne des touristes français dans le pays est d’environ 968 euros, le séjour minimum est de 16 jours et ils logent généralement dans des hôtels 4 et 5 étoiles. Sur le nombre total de ces voyageurs, 47% affirment venir à Buenos Aires pour le loisir, 28% pour visiter des membres de leur famille et des amis, et 18 % pour les affaires. La plupart des voyages ont lieu en hiver (décembre, janvier et mars) au moment de l’été porteño.

D’autres chiffres viennent également compléter le profil de voyageurs Français à Buenos Aires : 64% d’entre eux ont visité la ville sur la recommandation d’un ami ou d’un membre de la famille, 39% des touristes se renseignent sur la ville via le web avant de partir et 17% reviennent à Buenos Aires au moins une fois.
Enfin, lors de leur séjour, 80% des Français s’adonnent à des activités culturelles, 71% d’entre eux profitent des activités liées à la gastronomie et le vin, 42% de la vie nocturne et 20% de la célèbre danse argentine, le tango.

Buenos Aires possède un poids important dans le secteur du tourisme argentin tant au niveau national qu’international. Elle fait de la France l’un de ses marchés de prédilection (le 3e sur l’Europe) ; d’autant plus que 27% des étudiants étrangers à Buenos Aires sont Français, soit la part la plus importante sur ce segment. Pour maintenir son développement touristique, l’office de tourisme de la ville entreprend un large plan de communication qui laisse présager de beaux jours pour la destination en 2019 !

À propos de la ville autonome de Buenos Aires :
Buenos Aires, la capitale de l’Argentine et la ville la plus peuplée du pays, est située sur la rive ouest de l’estuaire de Río de la Plata, sur la côte sud-est de l’Amérique du Sud. Décrit comme un district autonome, Buenos Aires est une destination touristique de premier plan qui offre un mélange unique d’élégance européenne et de passion latino-américaine. Connu pour être le berceau du tango, la ville abrite également l’opéra, le théâtre et l’art de renommées mondiales, une architecture européenne bien conservée, des traditions autochtones et des restaurants qui débordent de vin de Mendoza ainsi que de coupes de bœuf frais de la pampa. Classée par The Economist comme la meilleure ville d’Amérique latine où vivre en 2017, Buenos Aires est composée de petits quartiers très individualisés, chacun avec ses propres couleurs et formes caractéristiques. La destination attire et satisfait les vacanciers de tous les goûts et de tous les budgets grâce à sa vaste gamme d’hébergement, comprenant les hôtels de luxe, les hôtels-boutiques chics et les marques internationales.
 
 
Note au lecteur :
Ceci est le contenu copié-collé du communiqué de presse officiel de son émetteur qui en assume l'entière responsabilité. TendanceHotellerie n'approuve ni ne désapprouve ce communiqué. Ce communiqué a néanmoins fait l'objet d'une vérification ce qui peut parfois conduire à un décalage de mise en ligne de quelques heures ou jours.
 
 
 
Note à l'émetteur du communiqué de presse :
Des renseignements concernant l'insertion de votre lien et/ou votre logo et/ou votre image sont accessibles ici.
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/11342 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/11342.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 
 

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »