Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Communiqué de presse > Ecotourisme : 76% des Français souhaitent que des (...)
samedi 25 mai 2019

Communiqué : Ecotourisme : 76% des Français souhaitent que des solutions durables soient mises en place rapidement, selon une étude Booking[.]com

 
 

Booking[.]com - l’une des plus importantes plateformes en ligne dédiées aux voyages - révèle, dans sa dernière étude, les préoccupations des voyageurs internationaux en matière de tourisme éco-responsable. En effet, si 55% d’entre eux sont enclins à mettre en place des actions plus respectueuses de l’environnement pendant leurs congés, ils manquent cruellement de connaissances et d’options intéressantes lorsqu’ils tentent d’agir selon leurs convictions.

A l’occasion de la Journée de la Terre le 22 avril prochain, Booking[.]com dévoile les conclusions de son rapport annuel sur l’écotourisme. L’étude montre que 72 % des voyageurs considèrent qu’une action immédiate est indispensable, et que les populations devraient opter pour des alternatives touristiques durables, afin de sauver la planète pour les générations futures. Si les résultats obtenus sont relativement homogènes pour toutes les tranches d’âge, les participants âgés de 46 à 55 ans (74 %) et les Millennials (71 %) sont ceux pour qui le besoin d’agir est le plus urgent. Les avis exprimés par ces voyageurs semblent d’ailleurs pertinents puisque, selon le rapport spécial du Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat des Nations Unies (GIEC) publié en 2018, il faudrait plus de 10 ans pour limiter le réchauffement climatique à 1,5° au-dessus des niveaux préindustriels.

Écolo-gements : les hébergements écologiques gagnent en popularité
En 2019, 73 % des voyageurs internationaux ont l’intention de séjourner au moins une fois dans un hébergement éco-responsable. Les études réalisées par Booking[.]com montrent que ce chiffre est en progression pour la 4ème année consécutive : il était de 62 % en 2016, de 65 % en 2017 et de 68 % en 2018 [1]. De plus, 70 % des sondés affirment que la mention « éco-responsable » pourrait les encourager à réserver un hébergement, même s’il ne s’agit pas de l’un des critères les plus recherchés sur la plateforme. Cependant, il n’est pas toujours facile d’identifier les établissements “verts” puisque 72% des voyageurs internationaux affirment ignorer l’existence de labels spécifiques décernés aux hébergements respectueux de l’environnement. Certains d’entre eux (37%) vont même plus loin en assurant que la mise en place d’une norme internationale permettant d’identifier ce type hébergements les aiderait à voyager de façon plus respectueuse de l’environnement.

Contenu sponsorisé :

Difficultés durables : un chemin semé d’embûches pour les touristes qui cherchent à devenir éco-responsables
L’enquête met également en évidence les barrières auxquelles les voyageurs font face lorsqu’ils souhaitent adopter des alternatives écologiques. En France, par exemple, le principal frein serait l’argent puisque 49% des Français assurent ne pas avoir les moyens de payer les frais supplémentaires associés aux voyages éco-responsables. Selon les voyageurs internationaux, les agences de voyage ont aussi leur part de responsabilité : en effet, pour 71% des sondés, ces dernières devraient proposer plus d’options de voyages écologiques aux consommateurs. Toutefois, les difficultés à respecter des pratiques éco-responsables lors d’un voyage sont omniprésentes (46%) et l’envie de profiter de ses congés sans réfléchir à l’écologie, une réalité (31 %).

Des intentions aux actions : des facteurs d’encouragement
Les résultats de cette étude dévoilent également que 46 % des sondés seraient plus enclins à voyager de manière écologique si cela leur permettait de profiter d’avantages économiques - tels qu’une réduction d’impôts. Aussi, pour 45 % des voyageurs, la tâche serait plus aisée si les sites de voyages en ligne proposaient un filtre pour identifier les hébergements éco-responsables. Soucieux de réduire leur empreinte écologique, 52 % des touristes internationaux privilégient - lorsque cela est possible - les déplacements à pied ou à vélo. Les chiffres démontrent également qu’ils ne sont pas indifférents à l’impact du tourisme sur l’économie du pays visité puisque 68 % des sondés souhaitent que l’argent qu’ils dépensent sur place reviennent aux communautés locales.

« Cela fait 4 ans que Booking[.]com réalise ce rapport annuel portant sur l’écotourisme, déclare Pepijn Rijvers, vice-président principal et directeur du département Hébergements chez Booking[.]com. Il est réconfortant de voir que les voyageurs ont l’intention d’adopter des pratiques éco-responsables pendant leurs vacances, même s’il est indéniable que certains obstacles les empêchent encore de concrétiser leurs intentions en actions. En tant que leader mondial des voyages, nous cherchons constamment à proposer des solutions innovantes sur notre plateforme, que ce soit dans le domaine des hébergements, des expériences ou des transports. Nous effectuons des tests réguliers pour mettre en avant les informations qui peuvent aider nos clients à choisir des alternatives éco-responsables. De plus, à travers nos programmes Booking Booster, Cares Fund et Cares Lab, nous finançons et soutenons des start-up qui proposent des initiatives innovantes liées à l’écotourisme. La collaboration entre les différents acteurs de l’industrie du voyage, y compris les grandes entreprises, les start-up, les organismes en charge des destinations, les fournisseurs d’hébergements, de transports et d’attractions, ainsi que les voyageurs eux-mêmes, est indispensable, car seul un effort commun nous permettra de donner de l’élan au grand changement qui est déjà en cours. »

Méthodologie
Cette étude indépendante demandée par Booking[.]com a été réalisée auprès d’un échantillon d’adultes ayant voyagé au cours des 12 derniers mois ou qui planifient de le faire dans les 12 prochains mois. Au total, 18 077 personnes ont répondu à ce sondage dans 18 marchés différents (plus de 1 000 au Brésil, au Canada, en Chine, en France, en Allemagne, en Inde, en Indonésie, en Italie, au Japon, au Mexique, aux Pays-Bas, en Corée du Sud, en Espagne, à Taïwan, au Royaume-Uni et aux États-Unis. En Israël, 883 personnes ont été interrogées). Les participants ont répondu à une enquête en ligne entre février et mars 2019.

À propos de Booking.com :
Petite start-up néerlandaise créée en 1996 à Amsterdam, Booking.com B.V. est devenue l’une des plus grandes sociétés d’e-commerce au monde dans le secteur des voyages. Elle fait partie de Booking Holdings Inc. (NASDAQ : BKNG) et emploie aujourd’hui plus de 17 000 personnes dans 198 bureaux, répartis dans 70 pays à travers le monde. Booking.com s’est donné pour mission de permettre aux voyageurs de vivre des expériences dans le monde entier, et investit massivement dans la technologie numérique afin de simplifier au maximum le processus de réservation et d’offrir la meilleure expérience possible à ses utilisateurs.
Chez Booking.com, nous mettons en relation les voyageurs avec les hébergements les plus incroyables au monde, y compris des appartements, des maisons de vacances, des chambres d’hôtes à la gestion familiale, des complexes de luxe 5 étoiles, des cabanes dans les arbres et même des igloos. Le site Internet et les applications de Booking.com sont disponibles dans 43 langues, offrent plus de 28 millions d’hébergements, dont plus de 5,7 millions de maisons, d’appartements et d’autres hébergements uniques, et couvrent plus de 147 000 destinations réparties dans 229 pays et territoires.
Plus de 1,5 million de nuitées sont réservées sur notre plateforme chaque jour. Qu’ils voyagent pour le travail ou les loisirs, nos clients peuvent réserver instantanément l’hébergement idéal en toute simplicité avec Booking.com, sans frais de réservation et en profitant de notre promesse de remboursement de la différence s’ils trouvent moins cher ailleurs. Nos clients peuvent bénéficier d’une assistance 24h/24 et 7j/7 grâce à notre Service Clients disponible dans plus de 40 langues, à tout moment du jour et de la nuit.
 

[1Le sondage de 2019 couvre 6 marchés supplémentaires par rapport à celui de 2018. Le pourcentage est de 72 % si nous prenons en compte uniquement les marchés ayant participé au sondage de l’année dernière.

 
Note au lecteur :
Ceci est le contenu copié-collé du communiqué de presse officiel de son émetteur qui en assume l'entière responsabilité. TendanceHotellerie n'approuve ni ne désapprouve ce communiqué. Ce communiqué a néanmoins fait l'objet d'une vérification ce qui peut parfois conduire à un décalage de mise en ligne de quelques heures ou jours.
 
 
 
Note à l'émetteur du communiqué de presse :
Des renseignements concernant l'insertion de votre lien et/ou votre logo et/ou votre image sont accessibles ici.
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/11321 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/11321.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 
 
 

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »