Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Communiqué de presse > Le Cerisier s’installe à Lille
lundi 21 octobre 2019

Communiqué : Le Cerisier s’installe à Lille

 

Le Cerisier — L’adresse inédite d’Éric Delerue au coeur du Vieux-Lille

De Laventie à Lille, la distance n’est pas bien grande mais les changements, eux, sont radicaux. Terminé l’historique Cerisier - ouvert en 1986, dans ce petit village du Pas-de- Calais - place au Cerisier en plein coeur du Vieux-Lille, une maison qui donne naissance à trois propositions : une table gastronomique, une brasserie contemporaine et un boutique-hôtel. Le Cerisier prend place au sein d’un bâtiment unique porté par le groupe familial GMB Invest - ICM et la famille Boucheseiche dont l’enveloppe a été imaginée sur mesure par l’agence internationale Coldefy & Associés basée à Lille, et l’architecture intérieure conçue par Laurent Minot.

Idéalement placée sur l’avenue du Peuple-Belge, en face de l’Hospice Comtesse, cette création architecturale contemporaine interpelle de l’extérieur avec ses larges baies vitrées. Avec cette implantation à Lille, capitale culturelle européenne au carrefour de Paris, Londres, Bruxelles et Amsterdam - Le Cerisier incarne un maillage nouveau entre gastronomie, design et culture - dans et autour de l’assiette - mêlant savoirs-faire, talents et caractères.

Le Cerisier : deux propositions autour de l’assiette et des chambres uniques au sein d’une même maison
Le Cerisier donne à explorer au quotidien deux propositions culinaires : Le Cerisier en Ville - restaurant gastronomique et La Griotte - brasserie contemporaine. À l’image de son chef - Éric Delerue, iconoclaste, généreux et accessible -, Le Cerisier se veut un nouvel écrin gastronomique avant tout décontracté, convivial, naturel et ouvert à tous.
Dès l’entrée, au rez-de-chaussée : La Griotte, brasserie contemporaine ouverte au fil de la journée pour des moments entre collaborateurs, amis et en famille.

À l’étage, Le Cerisier en Ville est un nouveau restaurant, avec toute l’ambition qui sied à un chef étoilé depuis 2002, articulée autour d’une cuisine fine et décomplexée : tra-ditionnelle dans l’esprit, libre dans sa réalisation. Pas d’élitisme suranné ici, mais une ambiance où chacun pourra se sentir libre de profiter comme il l’entend de cette pa-renthèse singulière. Cuisine ouverte, table du chef, salons privatifs, cave à fromages, bar avec vue panoramique sur le Vieux-Lille, fumoir à cigares... l’expérience du Cerisier en Ville entre ouverture et partage.

Au-delà des deux propositions culinaires, Le Cerisier prend de la hauteur et devient dans les étages - un boutique-hôtel de 4 chambres au style et à la personnalité uniques, autour de l’univers gastronmique d’Éric Delerue. Une parfaite façon de vivre l’expérience du Cerisier de jour comme de nuit.

De 1986 à 2019, une création d’Éric Delerue et son équipe
Du petit village de Laventie à Lille, la distance n’est pas bien grande mais les change-ments, pour le Cerisier, sont importants. Quelques mois seulement après la fermeture de l’historique restaurant étoilé, Éric Delerue et son équipe se relocalisent en plein coeur du Vieux-Lille, dans une nouvelle construction qui donne naissance à trois propositions : une table gastronomique au premier, une brasserie contemporaine au rez-de-chaussée et un boutique-hôtel dans les étages plus élevés. Fruit de la rencontre de deux familles d’entrepreneurs - la famille Marquet du groupe GMB Invest - ICM et de la famille Boucheseiche -, de la collaboration des architectes de l’agence Coldefy & Associés et de l’architecte d’intérieur Laurent Minot et mené par le chef étoilé Éric Delerue, le nouveau bâtiment construit sur l’avenue du Peuple-Belge réunit ainsi des acteurs importants de l’urbanisme, de la gastronomie, et de la création de la région.

Pour le chef Éric Delerue, dont l’historique restaurant gastronomique déjà nommé Le Cerisier - en hommage aux arbres qui poussaient jadis sur cette terre de Laventie, dans le Pas-de-Calais - était une des plus fines tables de la région lilloise, cette nouvelle aventure s’inscrit dans un esprit de continuité. Étoilé depuis 2002 pour sa cuisine caractérisée par une libre interprétation de la tradition, le chef s’installe en famille au coeur du Vieux-Lille pour y faire souffler un vent de nature et de nouveauté. Au menu du premier étage, des propositions de dégustations gastronomiques qui s’accompagnent d’une carte réduite composée de produits locaux et de saison. Dans la brasserie, l’offre est plus classique, sans pour autant se départir de la touche créative qui caractérise la cuisine d’Éric Delerue depuis plus de 30 ans.

Originaire de la région Hauts-de-France, Éric Delerue s’est rapidement tourné vers la cuisine par passion. À 19 ans, il est diplômé de l’école hôtelière et devient le premier employé de Marc Meurin, chef doublement étoilé à Busnes (Pas-de-Calais). Pendant près de 30 mois, le jeune Éric Delerue apprend le métier, du choix du bon produit jusqu’au travail des cuissons et des accords. Il quitte son mentor à l’âge de 21 ans pour ouvrir son propre restaurant, à Laventie. En moins d’une semaine, le rachat de la grande maison bourgeoise se fait et Le Cerisier ouvre ses portes en 1986. La première étoile, en 2002, n’a cessé de briller sans discontinuer jusqu’à la prochaine ouverture du Cerisier le 27 avril 2019, à Lille.

Contenu sponsorisé :

Le Cerisier en ville restaurant gastronomique
À l’étage, Le Cerisier en Ville est un nouveau restaurant gastronomique, qui ap-porte une nouvelle facette à la scène culinaire de Lille avec les créations sub-tiles et pourtant sans prétention d’un grand chef de la région. Tout comme au rez-de-chaussée, une composante importante de l’équation d’Éric Delerue et de son équipe reste l’accueil chaleureux et l’attention portée aux clients comme on le ferait chez soi à des invités.

Cette convivialité affirmée haut et fort n’exclut pas une attention particulière portée à tous les besoins de restauration, des grandes tablées qui pourront s’isoler dans des salons privés, jusqu’à l’espace canapé réservé aux gourmets solitaires. Fleuron de la gastronomie française, les fromages sont à l’honneur avec une cave fermée où les gourmands sont invités à venir faire leur choix à la fin du repas. Au bout du vaste couloir ouvert qui longe les baies vitrées du bâtiment, un fumoir à cigares accueille les clients souhaitant prendre le temps de savourer un vieux havane accompagné d’un café, d’un grand cru ou d’un digestif. À l’autre extrémité de la salle, dans une niche entièrement vitrée donnant sur les immeubles historiques du Vieux-Lille, un bar propose une carte de boissons et de petits amuse-bouches qui sont des avantgoûts de la cuisine du chef, accessibles à toutes les bourses. Le Cerisier en Ville est ouvert tous les jours pour le déjeuner et le dîner, du mardi au samedi.

La Griotte brasserie contemporaine
Au rez-de-chaussée, La Griotte, brasserie contemporaine, est une nouvelle proposition d’Éric Delerue, qui y décline une version inventive de la cuisine de quartier. Avec 70 couverts et un vaste espace ouvert donnant sur la cui-sine où s’affaire l’équipe, à la vue de tous, ce nouveau haut lieu du Vieux-Lille est placé sous le signe de la convivialité.

Des dalles de granit anthracite au sol, des tables rondes en chêne massif et aux pieds aériens qui donnent aux repas un côté à la fois authentique et raf-finé, des suspensions en céramique et une vaisselle empreinte de simplicité - la décoration se fait discrète pour laisser libre cours au travail des cuisiniers. Ouverte tous les jours pour le déjeuner et le dîner, la Griotte est une adresse hospitalière qui accueille retrouvailles amicales et familiales, réunions de tra-vail, rendez-vous professionnels ou entre collaborateurs et moments plus intimes en duo ou en solo.

Les Nids boutique-hôtel
Une fois le repas terminé, l’expérience du Cerisier se poursuit pour les clients intéressés au-dessus du restaurant, dans un boutique-hôtel de 4 chambres au style et à la personnalité individuels. Cette proposition nouvelle est pour la clientèle une parfaite façon de découvrir le Cerisier de jour comme de nuit et de s’y sentir pour de bon “comme à la maison”. Portant des noms poétiques, sensuels et imagés - l’ivresse, la gourmandise, la porcelaine, la smoky - ces espaces assez grands pour accueillir chacun une famille ou un groupe de 4 ou 5 personnes ont été entièrement décorés par Émilie Boucheseiche - complice d’Éric Delerue - dans l’esprit mêlant simplicité et raffinement des deux restaurants. Cocons confortables au coeur de la ville, toutes les chambres offrent, derrière leurs immenses baies vitrées, des vues imprenables sur les briques du Vieux-Lille.

Le Cerisier une signature entre design, environnement et création
L’agence Coldefy & Associés a conçu le bâtiment du Cerisier comme partie prenante du renouvellement du paysage urbain de l’avenue du Peuple-Belge, grâce à son écriture contemporaine résolument ouverte et offerte à la ville. Le Cerisier constitue un angle majeur entièrement vitré d’un îlot au coeur du tissu urbain historique de Lille, face à l’Hospice Comtesse, permettant des perceptions multiples de l’intérieur et de l’extérieur.

Le Cerisier s’inscrit dans une démarche éco-responsable dans son activité à l’année : récupération de l’eau de pluie, valorisation des déchets, circuits-courts - des producteurs à l’assiette.

En dialogue constant avec les acteurs de leur quartier, leur ville, leur métropole, Éric Delerue et Émilie Boucheseiche invitent artisans et artistes à imaginer et à partager à leurs côtés la vie du Cerisier : la céramique par Meryl Zecchini et son atelier CeramiZM (Wasquehal) et Fanny Bouyagui, di-rectrice artistique d’Art Point M (Roubaix), les luminaires par Radar interior (Marcq-en-Baroeul), les plateaux de tables par Kopo (Roubaix), les pieds de tables par la Fabrique des pieds (Illies), les couteaux de la Coutellerie du Vieux Chêne (Erquimghem-lys) ou encore les rideaux par Sonolys à (Sailly).

Un bâtiment imaginé et conçu par l’agence Coldefy & Associés
L’agence Coldefy, basée à Lille mais dont le rayonnement s’étend jusqu’en Asie, a ancré Le Cerisier dans un quartier en plein renouvellement. La réalisation résolument contempo-raine du bâtiment, avec ses larges baies vitrées et ses pla-teaux décalés, l’inscrit dans une dynamique d’ouverture sur son contexte - l’avenue du Peuple-Belge, le tissu urbain his-torique du Vieux-Lille, et au-delà, le territoire régional. Les dif-férentes hauteurs du bâtiment créent un volume en gradins aux perceptions multiples selon que l’on se trouve à l’inté-rieur ou à l’extérieur. Lisse, blanc et épuré, le béton est décliné sur l’ensemble des éléments structuraux, y compris les po-teaux élégants qui jalonnent les salles des deux restaurants. La trame contemporaine du bâtiment s’adapte à ses fonc-tions : de larges ouvertures sur la partie basse mettent en va-leur le coté vivant des lieux de restauration, tandis que dans les étages, l’écriture se fait plus dense pour assurer l’intimité nécessaire au bien-être des habitants - clients des Nids ou locataires des 15 logements proposés.

Une adresse qui s’inscrit dans une démarche éco-responsable
Du sous-sol aux étages supérieurs, Le Cerisier veille à mettre un accent tout particulier sur l’éco-responsabilité et l’économie circulaire. Pour Éric Delerue et Émilie Boucheseiche, qui s’installent dans un maillage urbain après trente ans dans le paysage plus rural de Laventie, la nature est une composante vitale, en cuisine bien sûr mais également dans les autres aspects de cette nouvelle aventure. Les circuits courts de production sont mis au premier plan dans la carte de la brasserie comme dans celle du restau-rant. Lorsque le service est terminé, la récupération des déchets et leur valorisation, du compost au marc de café sans oublier les coquilles d’huîtres, s’opère en partenariat avec des organisations agricoles et écologiques locales. Au sous-sol, deux places de parking ont été transformées pour y placer des cuves où est recueillie l’eau de pluie, utilisée ensuite pour le ménage et les sanitaires.

Designers, artistes et artisans au coeur du Cerisier
En dialogue constant avec les acteurs de leur quartier, leur ville, leur métropole et leur région, Éric Delerue et Émilie Boucheseiche invitent artisans et artistes locaux à imaginer et à partager à leurs côtés la vie du Cerisier. Ainsi, les luminaires ont été conçus et fabri-qués par Radar interior à Marcq-en-Baroeul, les plateaux de tables par Kopo à Roubaix, les céramiques par Fanny Bouyagui, directrice artistique d’Art Point M à Roubaix et par Meryl Zecchini et son atelier CeramiZM à Wasquehal, les pieds de tables par la Fabrique des pieds à Illies, les couteaux par la Coutellerie du Vieux Chêne à Erquimghem-lys, les tenues pour le service par l’Atelier textile WOö à Lille ou encore les rideaux par Sonolys à Sailly. Alliant autant que possible matières nobles et naturelles et création contem-poraine, la décoration fait la part belle à la sensualité et au plaisir visuel, du gros oeuvre

  • escalier en pierre de Savoie veinée, parquet de chêne massif brossé - jusqu’aux détails
  • rideaux de chanvre naturel au rez-de-chaussée et ronds de serviette en cuir à l’étage.

Une adresse ouverte aux acteurs de la création du territoire
Situé au coeur du Vieux-Lille, dans une artère en pleine réhabilitation, le bâtiment du Cerisier prend place au sein du maillage culturel, créatif et entrepreneurial régional. Les différentes propositions d’hébergement et de restauration permettent de répondre de manière ouverte et créative aux besoins multiples des collectivités territoriales et des événements qui jalonnent les années à venir. Avec pour maîtres-mots la convivialité et l’authenticité, Le Cerisier saura recevoir les acteurs régionaux lillois et leurs partenaires pour des festivités variées, bien au-delà des repas d’affaires. Avec ses vastes baies vitrées ouvertes sur la ville et le territoire de Lille, Le Cerisier se place au carrefour des énergies nationales et européennes, prêt à les nourrir et les accueillir, de jour comme de nuit, pour les années à venir.

14, avenue du Peuple Belge à Lille

La Griotte
OUVERTURE LE SAMEDI 27 AVRIL 2019

Le Cerisier en Ville
OUVERTURE LE MARDI 30 AVRIL 2019

Les Nids
OUVERTURE MAI 2019

 
 
Note au lecteur :
Ceci est le contenu copié-collé du communiqué de presse officiel de son émetteur qui en assume l'entière responsabilité. TendanceHotellerie n'approuve ni ne désapprouve ce communiqué. Ce communiqué a néanmoins fait l'objet d'une vérification ce qui peut parfois conduire à un décalage de mise en ligne de quelques heures ou jours.
 
 
 
Note à l'émetteur du communiqué de presse :
Des renseignements concernant l'insertion de votre lien et/ou votre logo et/ou votre image sont accessibles ici.
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/11286 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/11286.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 
 

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »