Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Communiqué de presse > St-Barthélemy, le renouveau !
lundi 19 novembre 2018

Communiqué : St-Barthélemy, le renouveau !

 
 

Par Nils Dufau, Président du Comité du Tourisme Vice-Président de la Collectivité

"Solidarité, efficacité…
Sans attendre aucune aide, l’ouragan Irma calmé, tous les habitants de l’île, sans exception, particuliers comme professionnels, se sont mobilisés bénévolement et spontanément pour déblayer au plus vite ce qui pouvait l’être. C’est ça « l’esprit Saint Barth », un bel élan de civisme, une volonté commune de faire revivre notre île et d’accueillir de nouveau, au plus vite nos visiteurs, venus en priorité des Amériques et d’Europe.
En septembre 2017, Irma, le cyclone le plus puissant enregistré dans l’Atlantique nord, s’est déchaîné sans retenue. Si Saint-Barthélemy a mieux résisté que ses voisines aux vents atteignant jusqu’à 400 km/h c’est parce qu’elle applique depuis des années des normes de construction strictes, normes qu’elle s’attache depuis le passage d’Irma à renforcer pour assurer la sécurité de ses habitants comme de ses hôtes pendant les phases cycloniques.
Notre île plus belle, plus pimpante que jamais retrouve ses charmes et ses infrastructures pour accueillir ses aficionados qui d’ores et déjà réservent en grand nombre pour l’été, Thanksgiving et Noël. Empressés
de découvrir, ce qui est de bonne augure, « le Saint Barth 2.0 » (post Irma). C’est dans l’adversité que nous mesurons combien nos efforts pour fidéliser nos visiteurs sont récompensés.
Le tourisme est un des piliers les plus importants de notre économie, un tourisme de qualité, haut de gamme que nous nous employons à stabiliser et qui assure le bien-être de la population.
Les 9 800 Saint Barthinois dits « Saint-Barth », se réjouissent de partager, de nouveau, avec générosité et spontanéité leur petit paradis de 21 km2 avec celles et ceux attachés à ses rivages. Tout est entrepris pour leur faire vivre des moments uniques. Exclusifs. "

SAINT-BARTHÉLEMY, Joyau des Antilles françaises
Découverte en 1493 par Christophe Colomb, achetée par la France à l’Ordre de Malte en 1674, cédée au Royaume de Suède en 1784 (d’où le nom de son port Gustavia), revenue dans le giron de la France en 1878, Saint-Barthélemy est depuis 2007 une Collectivité d’Outre Mer (COM) française.

Géographiquement, Saint-Barth se situe dans l’arc nord des Antilles, à 6 500 km de la France et 2 500 km de New York. Pas de vols directs pour y accéder depuis la métropole et pas d’infrastructures pour les gros-porteurs. On transite soit par la Guadeloupe à 230 km, soit par Saint Martin à 25 km, pour atterrir sur la minuscule piste de Saint Jean. A moins d’atteindre l’île en bateau et de jeter l’ancre à Gustavia,
« capitale de poche ».

Contenu sponsorisé :

AÉROPORT ET PORT… EN MARCHE !
Financièrement autonome, non endettée, Saint Barth gère son budget mais aussi, ce qui a eu son importance au moment de la période post-cyclonique, son réseau électrique. Enterré en grande partie, il a été protégé et a permis, grâce aussi à l’intervention efficace des services d’EDF, de redistribuer le courant rapidement puis d’entreprendre, sans attendre une aide étatique, les travaux nécessaires, notamment pour rétablir des liaisons régulières par air et par mer.

Saint-Barthélemy ne perçoit aucune subvention mais reverse, en fonction de ses revenus, une redevance à l’état français (Dotation Globale de Compensation).
Pour 2017, cette redevance avait été fixée à 2 900 000 €. Compte tenu des circonstances, l’île a exceptionnellement demandé à être exonérée de cette taxe. Ce que l’Etat lui a accordé. Un « trésor » pour gommer les points faibles que l’intensité d’Irma a révélés. Les autorités insulaires compétentes les ont examinés un à un pour trouver les solutions les mieux adaptées.

L’aéroport de Saint-Barthélemy Rémy de Haenen
Entièrement restauré extérieurement et intérieurement, tous ses services fonctionnent normalement. Les rotations d’Air France et d’Air Caraïbes reprennent leur rythme normal via la Guadeloupe, et Saint Martin. Idem pour les vols en provenance du Canada, des Etats-Unis et d’Amérique du sud.

Le port de commerce
Très sollicité pour livrer le fret : matériaux de construction, marchandises mais aussi pour évacuer les gravats, les débris et autres générés par Irma, tourne à 100 % de ses capacités. Rien n’est laissé sur place, tout est recyclé, retraité.

Le port de plaisance
Avec ses pontons requinqués, ses quais, ses boutiques, ses maisons et ses cases repeintes, ses arbres replantés, surprend agréablement yachtmen, croisiéristes et flâneurs. Les petits commerces, les restaurants, les bars de Gustavia sont tous ouverts.

ECOLES, HÔPITAUX : SERVICE MAXIMAL
Un mois après Irma, les 2 écoles publiques et le collège rouvraient les élèves reprenaient les cours dans des bâtiments parfaitement sécurisés.

Le Centre hospitalier de Bruyn et le dispensaire qui n’ont jamais été fermés, pour assurer les urgences et les évacuations, ont eux aussi été rénovés pour améliorer l’accueil et le suivi des patients. L’Ehpad Louis-Vialenc, géré par le centre hospitalier de Bruyn, héberge de nouveau, de façon permanente, dans des conditions maximales, les personnes âgées. L’ensemble des services sanitaires et sociaux a été traité en priorité pour que les « Saint Barth » retrouvent leurs marques et reprennent leur rythme quotidien.

L’HÉBERGEMENT TOURISTIQUE : UN POINT FORT
Avec 28 hôtels dont sept cinq étoiles, de petite capacité (600 chambres en tout), et un parc de villas privées offertes à la location comptant 2 200 chambres, Saint-Barthélemy reste une destination de niche, privilégiée. Vingt hôtels sont d’ores et déjà ouverts et la plupart des villas disponibles. Tous et toutes devraient l’être à la fin de l’année 2018 et 75 % le seront pour la saison estivale. 25 % seulement des hébergements étaient disponibles fin 2017 et en 2018 tous affichent déjà complets.
Certains hôtels, comme le mythique Eden Rock de la collection Oetker, Le Cheval Blanc, seul palace des Antilles qui a acquis le Taiwana, son voisin, le Guanahani, le Sereno, le Barthélémy, le Toiny, tous cinq étoiles, profitent de cette phase de reconstruction pour entreprendre de nouveaux aménagements et offrir de nouveaux services. Leurs réouverture s’étaleront entre octobre et décembre.

Deux nouveaux cinq étoiles malmenés par le cyclone ont redoublé d’efforts pour ouvrir le 8 mars dernier : Le Manapany, du groupe français B Signature, ancien 4 étoiles hissé au rang de 5, entièrement refait, repensé, redécoré. Il compte 42 suites-bungalows et 2 villas, un restaurant, un bar et un Spa. Il s’étale avec discrétion sur l’anse des Cayes. Villa Marie, collection Maisons & Hôtels Sibuet, à Colombier, dominant l’Anse des Flamands, ouvert fin 2016 et chamboulé par Irma quelques mois plus tard a dû fermer. Le 8 mars, fringant, il accueillait ses clients dans son joli jardin tropical. 18 bungalows et 2 villas, piscines, le restaurant François Plantation, un bar, un fumoir et un Spa Pure Altitude enchantent ses hôtes.

Endommagé par le cyclone, Le Christopher, 5 étoiles design sur le lagon, s’apprêtait à rouvrir lorsqu’un incendie a entièrement détruit son restaurant. Dès le lendemain du sinistre les ouvriers étaient sur place pour encapsuler l’espace brûlé et organiser au plus vite l’accueil des hôtes. C’est chose faite, le Christopher, sans sa table réputée - qui sera prête dans quelques mois - est en état de marche.

UNE OFFRE GASTRONOMIQUE DE QUALITÉ
L’île a une tradition culinaire bien ancrée et organise depuis 2013 le Saint-Barth Gourmet Festival, de renommée internationale, où des chefs étrangers se mêlent aux toqués insulaires pour régaler tout un chacun. Cette année, il se déroulera du 1er au 4 novembre. Les 81 tables Saint-Barthoises participent largement à cette réputation d’île épicurienne.

Quinze seulement ne reprendront du service qu’entre octobre et décembre. Ce sont en majorité, celles des hôtels en cours de rénovation. Pour pallier la fermeture de ses restaurants, l’Eden Rock a même ouvert une beach table Pop Up sur la plage de Lorient.

FESTIVITÉS ET ÉVÈNEMENTS
Mois après mois, l’agenda riche en événe-ments se remplit au gré des opportunités et des disponibilités des uns et des autres.

Le calendrier mis à jour en temps réel est disponible et consultable sur le site saintbarth-tourisme.com et sur la toute nouvelle application Saint-Barth Tourisme,
téléchargeable sur smartphones pour être connecté en temps réel avec St-Barth.

 
 
Note au lecteur :
Ceci est le contenu copié-collé du communiqué de presse officiel de son émetteur qui en assume l'entière responsabilité. TendanceHotellerie n'approuve ni ne désapprouve ce communiqué. Ce communiqué a néanmoins fait l'objet d'une vérification ce qui peut parfois conduire à un décalage de mise en ligne de quelques heures ou jours.
 
 
 
Note à l'émetteur du communiqué de presse :
Des renseignements concernant l'insertion de votre lien et/ou votre logo et/ou votre image sont accessibles ici.
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/10480 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/10480.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 
 
 

Un avis, un commentaire ?


À savoir avant de poster votre avis...

Modération à priori : votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.
Ne sont notamment pas publiés :
- Les messages à caractère publicitaire
- Les messages postés avec une fausse adresse email
- Les messages comportant des liens sortants promotionnels et/ou non pertinents avec l'article.
- ...
Lire les CGU

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »