Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Communiqué de presse > Les trois propositions du Conseil de l’Ethique (...)
samedi 20 octobre 2018

Communiqué : Les trois propositions du Conseil de l’Ethique Publicitaire pour une plus forte déontologie dans la publicité touristique

 
 

Le Conseil de l’éthique publicitaire (CEP), instance indépendante présidée par le sociologue Dominique Wolton et associée à l’Autorité de régulation professionnelle de la publicité (ARPP), a pour mission d’analyser les évolutions sociétales dans les domaines couverts par la déontologie publicitaire, de juger de l’efficacité du dispositif d’autorégulation, et d’indiquer des domaines où une plus grande vigilance s’impose.

Le CEP publie un avis intitulé : « la publicité touristique, terrain emblématique de pratiques douteuses et de risques nouveaux ».

Il constate que la publicité touristique, marquée par une forte concurrence - amenée à accroître son périmètre avec la dérégulation à venir du rail -, une croissance soutenue, et une forte dimension internationale, se caractérise par l’évolution très rapide de ses formes de communication.

Contenu sponsorisé :

S’agissant des formats publicitaires classiques, il déplore que la publicité touristique peine à se discipliner, bien qu’elle ait été souvent épinglée pour certaines pratiques peu soucieuses d’une bonne information du consommateur (composantes et conditions d’accès au prix, durée du séjour, caractéristiques du vol, par exemple), et qu’elle recoure encore volontiers aux artifices de la formule « à partir de » et des mentions illisibles.

Il observe que dans leur recherche de différenciation et d’efficacité, ses annonceurs recourent aujourd’hui massivement aux potentialités qu’offre le développement d’une société numérique « horizontale » désintermédiée. Or, l’utilisation à des fins publicitaires de ces nouvelles formes de communication que caractérise une promesse de sincérité et d’authenticité (avis de consommateurs, blogs d’influenceurs, forums de discussion, comparateurs), pose un problème déontologique d’une particulière acuité.

En ce sens, le secteur du tourisme peut être considéré comme une parfaite illustration des nouveaux enjeux déontologiques qui se posent à la publicité.

Constatant les progrès menés ces dernières années dans les champs de la certification, et de la législation, tant nationale qu’européenne, le CEP appelle l’ARPP à renforcer l’autodiscipline du secteur de la publicité touristique :

  • En mesurant scientifiquement la perception par le consommateur des avis qu’il consulte. Cette étude, dont les résultats sont de nature à nourrir les actions de l’ARPP dans ce domaine, pourrait utiliser les moyens de son Fonds de dotation.
  • En mettant en place une recommandation déontologique sur la publicité touristique avec les professionnels concernés, dont le CEP observe que la représentation institutionnelle s’organise.
  • En assurant une veille attentive du respect, par le secteur, des normes et dispositions réglementaires récemment installées.
A propos de l’ARPP
3Créée en 1935 sous l’appellation d’Office de Contrôle d’Annonces (OCA), puis de 1953 à 2008 en s’élargissant aux autres médias existants et en devenir, en prenant la dénomination de Bureau de Vérification de la Publicité (BVP), l’Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité (ARPP) est l’unique organisation française d’autodiscipline publicitaire. En 1992, l’ARPP a cofondé, à Bruxelles, l’Alliance européenne pour l’éthique en publicité (AEEP/EASA) aux côtés de ses homologues, et en 2016, l’International Council for Advertising Self-Regulation (ICAS). Présidée par une ‘Haute personnalité indépendante’, M. François d’Aubert depuis le 4 novembre 2011, l’ARPP réunit les trois acteurs de la publicité et de la communication en général : les annonceurs, les agences de communication, les agences médias, les médias et supports publicitaires, les régies et les prestataires de la chaîne de valeur de la publicité. Entièrement financée par ses adhérents (environ 645 entreprises cotisantes et près de 800 entreprises adhérentes), qui édictent leurs règles déontologiques, l’ARPP œuvre chaque jour pour préserver la liberté de création publicitaire dans les limites convenues et la protection des consommateurs. Pour ce faire, l’ARPP a structuré autour de son Conseil d’administration représentant les trois professions, trois instances associées en amont et en aval de la déontologie publicitaire :
  • le Conseil de l’Ethique Publicitaire (CEP), présidé par Dominique Wolton, Directeur de recherche au CNRS, directeur de la Revue internationale Hermès, qu’il a créée en 1988 (CNRS Éditions), anticipe et pense les questions éthiques en publicité ; le Président de l’ARPP est statutairement le vice-président du CEP ;
  • - le Conseil Paritaire de la Publicité (CPP), statutairement présidé par un représentant du Collège des associations de consommateurs, environnementales et sociétales (Michel Bonnet, Familles de France, depuis septembre 2008), est le lieu d’expression et de concertation des associations sur le contenu des règles de la publicité ;
  • - le Jury de Déontologie Publicitaire (JDP), présidé par des magistrates des deux ordres juridiques (présidente : Sophie-Justine Lieber, Conseil d’Etat ; vice-présidente : Stéphanie Gargoullaud, Cour de cassation), statue sur toute plainte sur le non respect par une publicité diffusée des règles déontologiques. Avant publication de ses Avis, il peut être fait appel d’un Réviseur de la Déontologie Publicitaire (Alain Grangé-Cabane, Conseil d’Etat).
    20 salariés, dont une douzaine de juristes-conseil, qui délivrent chaque jour 165 conseils tous médias et avis TV avant diffusion, contribuent à faire vivre concrètement la déontologie publicitaire auprès des membres de l’ARPP.
    L’ARPP a été certifiée par Bureau Veritas le 31 juillet 2012 attestant de la démarche Qualité répondant à la norme ISO 9001:2008, et le 21 mai 2014, d’une certification de services applicable à l’effectivité des bilans déontologiques ; toutes deux renouvelées en 2018 dans la version 2015 de la norme ISO 9001.
 
 
Note au lecteur :
Ceci est le contenu copié-collé du communiqué de presse officiel de son émetteur qui en assume l'entière responsabilité. TendanceHotellerie n'approuve ni ne désapprouve ce communiqué. Ce communiqué a néanmoins fait l'objet d'une vérification ce qui peut parfois conduire à un décalage de mise en ligne de quelques heures ou jours.
 
 
 
Note à l'émetteur du communiqué de presse :
Des renseignements concernant l'insertion de votre lien et/ou votre logo et/ou votre image sont accessibles ici.
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/10286 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/10286.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 
 
 

Un avis, un commentaire ?


À savoir avant de poster votre avis...

Modération à priori : votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.
Ne sont notamment pas publiés :
- Les messages à caractère publicitaire
- Les messages postés avec une fausse adresse email
- Les messages comportant des liens sortants promotionnels et/ou non pertinents avec l'article.
- ...
Lire les CGU

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »