Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Communiqué de presse > GNI : A propos de l’embauche des migrants dans les (...)
lundi 19 novembre 2018

Communiqué : GNI : A propos de l’embauche des migrants dans les hôtels, cafés, restaurants et brasseries

 
 

A l’issue du Comité Interministériel du Tourisme qui s’est tenu le 19 juillet dernier, le GNI par la voix de son Président Didier Chenet a proposé comme Une des réponses à la pénurie de main d’œuvre que connait le secteur de l’hôtellerie et de la restauration, d’embaucher des migrants.

Bien entendu il ne s’agissait pas de vouloir embaucher des personnes en situation illégale et irrégulière sur notre sol, mais d’embaucher des réfugiés ayant leurs papiers en règle et ayant toutes les autorisations de travailler.

Il ne s’agissait pas non plus d’un appel général à une régularisation des sans-papiers comme d’aucuns, par provocation ou besoin de sensationnel, ont bien voulu le prétendre ou l’écrire.

Contenu sponsorisé :

Assurément il ne s’agit pas non plus d’exclure de nos offres d’emploi nos concitoyens et encore moins nos jeunes.

Nous multiplions d’ailleurs les initiatives en ce sens.
Nous formons chaque année entre 40000 et 50000 jeunes et malheureusement ce n’est pas suffisant pour pourvoir à nos besoins d’embauches.

Nous sommes également la seule Organisation du secteur HCR à travailler sur la notion de pénibilité et avons ainsi élaboré un livret regroupant l’ensemble des dispositifs permettant de réduire les AT/MP, tout en mettant en place des Conventions d’Objectifs avec la Cramif ou les Carsat en région.

Nous sommes la seule Organisation du secteur à avoir créé une Mission Handicap afin de permettre aux personnes en situation de handicap d’avoir accès à nos formations et à nos métiers, rendant ainsi nos entreprises plus inclusives et humaines ou chacun peut y apporter quelque chose.

Enfin, nous sommes l’Organisation Professionnelle à l’origine de la mise en place dès 2011 d’une Mutuelle remboursement des frais de santé pour tous, que chacun s’accorde à reconnaître comme une formidable avancée sociale pour l’ensemble de nos salariés.
C’est dans ce cadre que la branche a développé une Action Sociale qui a pour but de sortir certains de nos salariés de situations difficiles (aides financières, aides aux aidants, permis de conduire etc.).

Nous sommes tout à fait conscients que l’emploi des réfugiés n’est pas « la solution », mais Une solution qui permettrait de pouvoir répondre à l’inquiétude première de nos professionnels :
comment faire face à la pénurie de main d’œuvre ?

Elle est aussi une réponse à l’intégration par le travail de ces hommes et de ces femmes sur notre territoire.

Voilà la légitimité de nos réflexions et actions, et nous sommes fiers que le GNI ait lancé cette initiative et ce débat.

GNI de l’Hôtellerie & de la Restauration
Le GNI est la seule Organisation Professionnelle indépendante au service des hôtels, cafés, restaurants, traiteurs organisateurs de réception et établissements de nuit indépendants et patrimoniaux. Didier Chenet est président du GNI-SYNHORCAT et du GNI, Pascal Droux, président du GNI-FAGIHT est président délégué du GNI, Philippe Quintana, président du GNI-CDT est également président délégué du GNI.
 
 
Note au lecteur :
Ceci est le contenu copié-collé du communiqué de presse officiel de son émetteur qui en assume l'entière responsabilité. TendanceHotellerie n'approuve ni ne désapprouve ce communiqué. Ce communiqué a néanmoins fait l'objet d'une vérification ce qui peut parfois conduire à un décalage de mise en ligne de quelques heures ou jours.
 
 
 
Note à l'émetteur du communiqué de presse :
Des renseignements concernant l'insertion de votre lien et/ou votre logo et/ou votre image sont accessibles ici.
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/10005 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/10005.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 
 
 

    Les commentaires


    1. le 17 août à 12:08, par breer

    Une bonne mauvaise idée… c’est certain qu’il serait mieux de voir tous ces migrants travailler que survivre d’aides perpétuelles, mais une fois la saison terminée, tous ces "généreux" patrons du secteur hôtellerie-restauration, les laisserons sur le carreau, à pointer au chômage… cercle vicieux sans fin, puis ces migrants auront compris la leçon, et leur exploitation, il faudra ainsi embaucher de nouveaux migrants exploités la saison suivante.. une grande partie des précédents auront compris le système d’assistanat français, soi disant une avancée sociale, qui ne fait que confirmer le désastre annoncé...

 
 

Un avis, un commentaire ?


À savoir avant de poster votre avis...

Modération à priori : votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.
Ne sont notamment pas publiés :
- Les messages à caractère publicitaire
- Les messages postés avec une fausse adresse email
- Les messages comportant des liens sortants promotionnels et/ou non pertinents avec l'article.
- ...
Lire les CGU

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »