Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Chambre & équipement > Les micro-hôtels à la conquête de New York
dimanche 24 juin 2018

Les micro-hôtels à la conquête de New York

 
 

Ce n’est pas la taille qui compte : voilà qui pourrait résumer le succès croissant d’une poignée d’hôtels à New York, qui proposent des chambres exiguës, mais fonctionnelles et abordables.

Il y a le Jane, un petit hôtel de briques rouges contemplant la baie de l’Hudson, dans le West Village, le quartier bourgeois-bohème de Manhattan.

Revêtement de bois, banquette de velours et moquette orientale, la plupart des 150 chambres font tout juste 4,6 mètres carrés et évoquent des cabines de bateau, dotées d’un large miroir mural pour contrer la claustrophobie. L’immeuble centenaire, qui a longtemps accueilli des matelots puis des personnes défavorisées, attire désormais des touristes du monde entier, qui, pour 100 dollars la nuit - 125 dollars pour deux lits superposés, ne s’offusquent pas d’être à l’étroit.

Ville classée la plus onéreuse du monde, New York affiche pour une nuit d’hôtel un tarif moyen de 194,50 euros. Les chambres les moins chères du Hyatt ou du Novotel sont à 300-350 dollars, l’hôtel W n’en n’a pas à moins de 600 dollars. Encouragées par la crise économique, quelques adresses en vogue comme le Jane proposent des nuitées moitié moins cher, avec couchage étroit et salle d’eau sur le palier.

"En optimisant l’espace, ces hôtels s’assurent un fort retour sur leur investissement immobilier", explique Bjorn Hanson, directeur de l’école d’hôtellerie de New York University. En s’autorisant aussi des économies de personnel, les micro-hôtels constituent "une niche extraordinairement rentable" sur le marché hôtelier, juge cet expert en tourisme.

Le précurseur fut le Pod Hotel, ouvert en 2007 parmi les gratte-ciel de Manhattan. L’hôtel propose 345 chambres de 8 à 12m², pour 89 à 169 dollars la nuit. Leur design minimaliste évoque l’intérieur d’un avion, de l’évier en inox encastré dans le mur, au signal lumineux à l’entrée indiquant si la salle de bain sur le palier est libre.

Avec une fréquentation moyenne de 93%, le succès du Pod est tel qu’un second du genre doit ouvrir en 2012 à proximité de la gare de Grand Central.

Et dès le printemps prochain, Yotel ouvrira à Times Square les portes de ses 669 "capsules" de moins de 15m², à 150 dollars la nuit. Déjà implantée dans les aéroports de Londres et Amsterdam, la chaîne britannique propose des cabines futuristes d’inspiration japonaise, éclairées de néon mauve et comprenant un lit, un bureau rétractable et une douche.

Ces hôtels promettent le "micro-luxe" : air conditionné, coffre-fort, TV écran plat et wifi gratuit. Le Jane fournit même à ses clients une robe de chambre et des chaussons éponge.

"On vend des chambres, pas des lits : c’est beaucoup plus propre et haut de gamme qu’une auberge de jeunesse", affirme David Bernstein, directeur du Pod.

Non seulement la taille réduite des cabines est adaptée aux petits budgets, mais elle "pousse les gens à sortir de leur chambre, pour profiter de la ville et rencontrer des gens" explique cet amoureux de New York.

Les micro-hôtels offrent ainsi des parties communes conviviales : le Pod possède deux terrasses, Yotel prévoit un espace de détente de plus de 1.800 mètres carrés, tandis qu’au Jane où vivent encore quelque 40 résidents permanents, héritiers du temps où l’immeuble accueillait un foyer pour personnes modestes, le bar tamisé attire chaque week-end une foule de branchés, donnant aux clients l’impression de vivre, à prix malin, une expérience authentiquement new-yorkaise.

Source : AFP

 
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/729 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/729.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 
 
 

Un avis, un commentaire ?


À savoir avant de poster votre avis...

Modération à priori. Ne sont notamment pas publiés :
- Les messages à caractère publicitaire
- Les messages postés avec une fausse adresse email
- Les messages comportant des liens sortants promotionnels et/ou non pertinents avec l'article.
- ...
Lire les CGU

Qui êtes-vous ?
Votre message

Message limité à 5000 caractères.

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »