Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Chaînes hôtelières > Le flop Roomkey : une bonne idée de départ de suffit (...)
mercredi 26 septembre 2018

Le flop Roomkey : une bonne idée de départ de suffit pas

 
 

Une récente étude de Compete donne des statistiques plus précises sur l’évolution de Roomkey depuis son lancement.

Statistiques de trafic de Roomkey - source Compete

Roomkey a atteint les 4 millions de visiteurs uniques en juillet 2012, la plaçant un peu en retrait de Marriott.

Statistiques comparatives de trafic de Roomkey - source Compete

Phase métamoteur

Pendant la première phase, Roomkey se comportait uniquement comme un métamoteur qui renvoyait les internautes vers les sites Internet des marques.

Pendant cette période, 90% des visiteurs de Roomkey provenaient des chaînes elles même. Seulement 2% venaient de moteurs de recherche, soit en lien naturel, soit en lien payant.

Roomkey renvoyait les internautes vers les sites des chaînes dans les mêmes proportions.

Phase hybride

Depuis mai 2012, Roomkey a un partenariat avec res99.com, le réseau d’affiliation de Travelocity (groupe Sabre).

A une requête d’un internaute, Roomkey envoie simultanément les réponses des chaînes partenaires de Roomkey et les réponses en provenance de Travelocity, ceci dans l’optique de proposer une offre plus étoffée.

L’intention était louable, mais les faits ont montré que la situation était favorable à Travelocity. En mai 2012, Roomkey envoyait 7,4% de son trafic à Travelocity et ce taux est monté à 11,4% en juin 2012.

Statistiques de transfert de Roomkey vers Res99.com - source Compete

Les chaînes perdent du trafic au profit des OTAs

Pendant ce temps, les chaînes continuent à perdre du trafic au profit des OTAs. En 1 an, la perte de réservations a été de 24%.

Statistiques de transfert des sites de chaînes vers les OTAs - source Compete

Dans ce contexte on se demande à quoi peut servir le fait d’être présent sur Roomkey, puisque la stratégie Roomkey ne permet pas d’endiguer l’hémorragie que subissent les chaînes américaines.

La recette Roomkey aujourd’hui

Ce que voit un internaute :

  • l’internaute sélectionne la ville souhaitée et les dates de séjour
  • Roomkey propose une liste d’hôtels avec possibilité de reclasser. Sont affichés
    • le prix
    • le classement TripAdvisor
    • le lien vers des détails sur l’hôtel
    • le lien vers le site de la chaîne, ou à défaut celui de Res99.com
Recherche sur Roomkey à paris du 27 au 29 septembre 2012

Les commentaires TripAdvisor : le premier affichage ne permet pas de rejoindre TripAdvisor. Mais en cliquant sur "More on tripadvisor", on se retrouve sur la page de TripAdvisor où sont affichés les liens de TOUS les OTAs. Bravo !

En fait le vrai gagnant de Roomkey est avant tout TripAdvisor qui gagne :

  • de la visibilité des internautes
  • le sentiment de confiance des internautes
  • des visiteurs
  • des revenus en renvoyant à son tour sur les OTAs et éventuellement le site de la marque

Sortir de cette spirale ?

Un certain nombre de points mériteraient sans aucun doute d’être revus ou mis en place :

  • mise en avant des AVANTAGES à réserver en direct
  • mise en avant du BEST PRICE GUARANTEED
  • rapidité d’affichage des résultats : les technologies modernes permettent de sérieusement accélérer les affichages
  • un meilleur partenariat TripAdvisor, sans renvoi vers TripAdvisor. Sinon, il est toujours possible d’agréger des commentaires clients depuis les différentes sources, comme le fait par exemple Trivago, mais sans renvoi sur les sites évidemment
  • la mise en avant des programmes de fidélité des chaînes
  • la mise au point d’un programme de fidélité commun : Hotels.com offre une nuit gratuite pour 10 nuits achetées. Pourquoi Roomkey ne le propose pas ?
  • l’élimination d’étapes notamment lors du renvoi de Roomkey vers le site de la chaîne. C’est à se demander si les responsables des chaînes ont un jour essayé de faire une réservation sur Booking.com. Ils se seraient rendu compte de sa simplicité et de sa rapidité. Pour rattraper les OTAs, peut être faudrait-il être au moins aussi bon !
  • la socialisation du site, et notamment chaque page d’hôtel, comme le fait par exemple très bien TripAdvisor
  • une présentation des hôtels moins succincte : des éléments clés (ou "les plus") plus nombreux notamment avec des icônes, des images plus nombreuses, les offres mises en avant
  • un affichage qui diffère suivant le mot clé utilisé ou suivant la source
  • la présence de guides locaux sur les destinations
  • ...

Ceci dit, en plaçant à sa tête un vétéran du monde des GDS, Roomkey a mis toutes les chances de son côté de reproduire les mêmes erreurs que celles qui ont permis aux OTAs de devenir les monstres qu’ils sont aujourd’hui.

Si vous copiez cet article, n’oubliez pas d’insérer le lien vers sa source : http://suiv.me/2881

 
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/2881 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/2881.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 
 
 

Un avis, un commentaire ?


À savoir avant de poster votre avis...

Modération à priori. Ne sont notamment pas publiés :
- Les messages à caractère publicitaire
- Les messages postés avec une fausse adresse email
- Les messages comportant des liens sortants promotionnels et/ou non pertinents avec l'article.
- ...
Lire les CGU

Qui êtes-vous ?
Votre message

Message limité à 5000 caractères.

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »