Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Chaînes hôtelières > Le propriétaire du Ritz-Carlton Palm Beach poursuit la (...)
lundi 24 septembre 2018

Le propriétaire du Ritz-Carlton Palm Beach poursuit la marque pour mettre fin à son contrat de gestion, mais comment sortir d’un contrat de franchise ?

 
 

The Lewis Trust Group, propriétaire du Ritz-Carlton Palm Beach poursuit la marque Ritz-Carlton et souhaite mettre un terme à son contrat de gestion qui concerne les 310 chambres de l’hôtel de Palm Beach selon le Wall Street Journal. Parmi les charges, Ritz-Carlton et le groupe Marriott, propriétaire de la marque, sont poursuivis pour « rupture dans le contrat, dans les obligations fiduciaires, mauvaise représentation frauduleuse et intentionnelle, enrichissement abusif ».

Selon le propriétaire, Ritz-Carlton gère mal l’établissement et a des coûts de fonctionnement exorbitants, ce qui oblige le propriétaire à couvrir les pertes opérationnelles. Selon lui, Ritz-Carlton lui a demandé 30 millions de dollars de plus que les charges convenues il y a 5 ans, soit quatre fois plus que le paiement prévu par leur contrat de management. « Plutôt que de gérer l’hôtel à l’avantage du propriétaire, Ritz-Carlton a converti l’hôtel en une machine à marges pour Ritz-Carlton.

Un porte-parole de Ritz-Carlton rejette totalement les accusations du propriétaire de l’hôtel et affirme qu’il poursuivra ses activités comme d’habitude.

Selon le Wall Street Journal, c’est une pratique courante parmi les grandes chaînes d’hôtels de luxe que de demander des contrats de gestion de très long terme ; ainsi, lorsque les propriétaires souhaitent « récupérer » l’hôtel, ils doivent payer des montants faramineux aux marques.

Concrètement, que peut faire un propriétaire d’hôtel pour sortir de son contrat de franchise ?
-  Avant de faire son choix, réfléchir à l’idée de chaîne volontaire, « En règle générale, la franchise à une chaîne intégrée coûte entre 10 et 15 fois plus cher en moyenne que l’affiliation à une chaîne volontaire », selon Mark Watkins de Coach Omnium
-  Avant de signer, enquêter sur la marque ; certaines marques ont sans doute une meilleure réputation auprès de leurs franchisés que d’autres
-  Lire attentivement le contrat, avec l’assistance d’un avocat. Certaines marques ajoutent des clauses qui peuvent disparaître du contrat, selon Tim Shuy, vice président des relations auprès des propriétaires et des contrats de franchises pour Choice Hotels International. Il faut s’assurer de comprendre ces termes et comment ils peuvent être révoqués. »
-  Connaître les échappatoires : certains contrats comportent des « fenêtres » permettant aux deux parties de se séparer après quelques années. Cela permet d’éviter de se retrouver enfermé dans un contrat de 20 ans alors qu’aucune des deux parties n’est satisfaite. Prévoir une possibilité de sortie du contrat est essentielle
-  Se préparer à payer… les marques veulent un flux de revenus et en cas de départ du franchisé, elles demanderont leur dû. Des dommages et intérêts seront sans doute à la charge du propriétaire s’il met fin au contrat avant son terme
-  Négocier : même si le contrat comporte des termes bien définis, il y a toujours une marge de négociation. Un propriétaire qui a toujours été conciliant et qui a toujours rempli sa part du contrat peut plus facilement négocier les termes de la rupture
-  Attention aux équipements personnalisés. Lorsque tout le mobilier et l’équipement est personnalisé aux couleurs de la marque, une rupture de contrat implique nécessairement que tout devra être changé…

Si vous copiez cet article, n’oubliez pas d’insérer le lien vers sa source : http://suiv.me/1597

 
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/1597 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/1597.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 
 
 

Un avis, un commentaire ?


À savoir avant de poster votre avis...

Modération à priori. Ne sont notamment pas publiés :
- Les messages à caractère publicitaire
- Les messages postés avec une fausse adresse email
- Les messages comportant des liens sortants promotionnels et/ou non pertinents avec l'article.
- ...
Lire les CGU

Qui êtes-vous ?
Votre message

Message limité à 5000 caractères.

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »