Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Chaînes hôtelières > Le refus de la distinction " Palace " par le Groupe (...)
jeudi 20 septembre 2018

Le refus de la distinction " Palace " par le Groupe Barrière soulève des questions sur la distinction elle-même

 
 

Le groupe Lucien Barrière compte 4 établissements de luxe aptes à postuler pour la distinction " Palace " : l’Hôtel Fouquet’s Barrière à Paris ; Le Royal à Deauville ; Le Majestic à Cannes ; et L’Hermitage à La Baule. Pourtant, son PDG, Dominique Desseigne, vient d’annoncer au JDD que les établissements du groupe Barrière ne présenteront pas leurs dossiers de candidature pour obtenir la distinction.

Selon Dominique Desseigne, la décision du groupe Lucien Barrière est motivée par deux raisons : tout d’abord, l’existence de la classification 5 étoiles fait perdre aux hôtels une partie importante de leur clientèle affaires ; ensuite, c’est toute la substance de la distinction " Palace " qui pose problème.

Ainsi, les clientèles d’affaires ont tendance à " bouder " les 5 étoiles car cela apparaît comme une dépense ostentatoire et donne une mauvaise image, dispendieuse, de l’entreprise. Selon son PDG, le groupe a ainsi subi plusieurs annulations de séminaires et conventions depuis l’apparition de la classification 5 étoiles. C’est pour cette raison que le Monte Carlo Bay de Monaco a choisi de ne pas prétendre à la classification 5 étoiles et de continuer d’attirer les clientèles affaires.

Enfin et surtout, ce choix du groupe Barrière met en lumière le problème posé par l’existence même de la distinction " Palace " : A-t-elle vraiment une légitimité dans le cadre d’une hôtellerie de luxe internationale ? Ses critères sont-ils en adéquation avec ce qu’on attend réellement d’un Palace ? La distinction apporte-t-elle une réelle valeur ajoutée à l’hôtellerie de luxe ? La sélection des futurs palaces par un jury controversé sera-t-elle judicieuse ?

La distinction n’est qu’une invention française, qui ne reflète rien à l’international. Ainsi, certains " Palaces " historiques comme le Ritz ou le Crillon sont déjà perçus comme des palaces à l’international et ne pourront pourtant pas prétendre à la distinction officielle. Pire, le Shangri La de Paris entre autres ne peut pas non plus y prétendre, alors qu’il a toutes les qualités attendues par un client d’une hôtellerie ultra-luxe.

Dans la même veine, Pierre Ferchaud, le directeur du Fouquet’s Barrière est parmi les deux rédacteurs du rapport qui a conduit à la création de la distinction " Palace ". On apprend aujourd’hui que le groupe auquel il appartient fait le choix de ne pas y prétendre... La distinction " Palace " est-elle à la hauteur des recommandations apportées dans le premier rapport ?

Le groupe Lucien Barrière fait un choix stratégique, en misant sur la reconnaissance internationale de la distinction 5 étoiles et sans miser sur la " différence " française. Le groupe juge sans doute que le rayonnement et le prestige de ses établissements suffisent à dégager une image de luxe, sans passer par une officialisation de type " Palace ", et sans perdre le reliquat de clientèle d’affaires qui lui reste.

Lucien Barrière est le premier groupe de luxe à faire ce choix pour tous ses établissements, mais sûrement pas le dernier, car c’est l’essence même de la distinction " Palace " qui est remise en cause par les premiers concernés : les hôteliers.

 
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/1006 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/1006.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 
 
 

Un avis, un commentaire ?


À savoir avant de poster votre avis...

Modération à priori. Ne sont notamment pas publiés :
- Les messages à caractère publicitaire
- Les messages postés avec une fausse adresse email
- Les messages comportant des liens sortants promotionnels et/ou non pertinents avec l'article.
- ...
Lire les CGU

Qui êtes-vous ?
Votre message

Message limité à 5000 caractères.

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »