Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Banque - Finances & économie > Le propriétaire du Waikiki Edition poursuit Marriott et (...)
dimanche 23 septembre 2018

Le propriétaire du Waikiki Edition poursuit Marriott et Ian Schrager en justice

 
 

Le propriétaire de l’hôtel Waikiki Edition, nouvelle marque de Marriott International, poursuit Marriott et son partenaire Ian Schrager en justice, arguant que les deux partenaires n’ont pas tenu leurs engagements de faire du nouvel hôtel, premier de la marque Edition, un succès.

Selon le Wall Street Journal, le propriétaire affirme que Ian Schrager, considéré comme le « père » des boutique-hôtels, s’est montré totalement absent depuis l’ouverture de l’hôtel hawaiien, alors qu’il avait, semble-t-il, un rôle d’accompagnement dans la réussite de l’établissement, tout comme Marriott.

Le propriétaire exige des dommages financiers, pour réparer le préjudice pour l’hôtel, qui ne décolle pas depuis son ouverture en octobre 2010.

M. Waikiki, le propriétaire de l’établissement, a acheté l’hôtel en 2006 pour 112 millions de dollars. Il a dépensé plus de 200 millions de dollars pour le rénover. Depuis son ouverture, l’hôtel a perdu 6 millions de dollars et a affiché un taux d’occupation de seulement 30% au dernier trimestre 2010…

Si vous copiez cet article, n’oubliez pas d’insérer le lien vers sa source : http://suiv.me/1470

 
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/1470 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/1470.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 
 
 

    Les commentaires


    Ian Schrager a déclaré : " Je compte laisser l’hôtel, les médias et les avis de clients parler d’eux mêmes. L’Edition Waikiki, a reçu, dans ses 6 premiers mois, des critiques dithyrambiques. Marriott est le meilleur opérateur dans l’industrie hôtelière, mais il ne peut pas stopper les impacts du tsunami et du tremblement de terre au Japon. Même s’il est vrai que je n’ai pas construit, développé, géré ou pris les décisions finales pour cette propriété, mon nom et ma réputation sont engagés, je veux que cet hôtel soit aussi performant qu’il puisse l’être. Au sujet de ces poursuites, je peux seulement parier sur leurs motifs, elles ne sont pas totalement transparentes et frivoles. C’est un abus de processus. Nous comptons nous défendre vigoureusement. "

 
 

Un avis, un commentaire ?


À savoir avant de poster votre avis...

Modération à priori. Ne sont notamment pas publiés :
- Les messages à caractère publicitaire
- Les messages postés avec une fausse adresse email
- Les messages comportant des liens sortants promotionnels et/ou non pertinents avec l'article.
- ...
Lire les CGU

Qui êtes-vous ?
Votre message

Message limité à 5000 caractères.

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »