Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Banque - Finances & économie > Le mariage royal n’a pas eu l’effet escompté pour les (...)
mercredi 19 septembre 2018

Le mariage royal n’a pas eu l’effet escompté pour les hôteliers londoniens

 
 

Le mariage royal du 29 avril 2011 a certes attiré une foule record, mais les hôteliers londoniens sont eux restés sur leur faim. 600 000 touristes étrangers et 560 000 visiteurs nationaux étaient présents à Londres le 29 avril selon VisitBritain mais les taux d’occupation des hôtels n’ont pas été à la hauteur de l’évènement.

Selon STR Global, le taux moyen d’occupation des hôtels londoniens de la nuit du 28 avril n’était que de 56,3%, et seulement de 61% le jour du mariage. Le mariage n’a donc pas eu d’impact direct, sachant que la semaine précédant le mariage, les taux d’occupation étaient de 84,2%.

Si l’impact sur les taux d’occupation n’a pas été à la hauteur des attentes des hôteliers, en revanche les prix pratiqués dans les hôtels de luxe ont fait un bond de 22,8% par rapport à 2010 pour la semaine du mariage, atteignant une moyenne de 330 € par nuitée. Les palaces londoniens comme l’Intercontinental London Park Lane, The Dorchester, pourtant proches de Buckingham Palace, n’ont cependant pas atteint un taux d’occupation maximal pour la journée du mariage.

Les hôtels économiques ont également eu des retombées directes, puisque la chaîne économique Travelodge, une marque de Wyndham Hotel Group qui a 12 hôtels à Londres, a ressenti une forte progression de ses taux d’occupation à l’occasion du mariage.

Malgré tout, l’impact positif pour l’hôtellerie risque d’être ressenti sur le moyen-long terme, au sens où l’image de Londres s’est « glamourisée » avec ce mariage royal. Cet évènement a également réveillé l’intérêt des touristes pour les sites touristiques de Londres, particulièrement pour l’Abbaye de Westminster, et cela devrait drainer de nouveaux touristes vers la ville dans les prochaines années. Par ailleurs, l’impact positif de cet évènement royal sera associé à celui de la tenue des JO en 2012 ainsi qu’au jubilé de diamant de la Reine. Les hôteliers londoniens ont d’ailleurs déjà parié sur cette croissance du tourisme, puisqu’on a assisté à une explosion du parc londonien ces derniers mois.

Si vous copiez cet article, n’oubliez pas d’insérer le lien vers sa source : http://suiv.me/1414

 
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/1414 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/1414.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 
 
 

Un avis, un commentaire ?


À savoir avant de poster votre avis...

Modération à priori. Ne sont notamment pas publiés :
- Les messages à caractère publicitaire
- Les messages postés avec une fausse adresse email
- Les messages comportant des liens sortants promotionnels et/ou non pertinents avec l'article.
- ...
Lire les CGU

Qui êtes-vous ?
Votre message

Message limité à 5000 caractères.

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »