Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Associations - Politiques -Institutionne > Hypothétique histoire d’un harcèlement ordinaire
mardi 20 novembre 2018

Hypothétique histoire d’un harcèlement ordinaire

 
 

Imaginons un instant que de grands chefs distingués et reconnus par la profession se réunissent au sein d’un club par passion de la gastronomie.

Imaginons que parmi les administrateurs de ce club, une paire de chefs se comporte verbalement très mal avec le personnel de l’association, haussant le ton et utilisant de manière répétitive des mots ou expressions tels que « fermer sa gueule ».

Imaginons qu’en conseil d’administration cette paire de chefs évoque son, ou plutôt leur manque « d’affinité » avec tel ou tel membre de ce personnel pour justifier le ton et le vocabulaire qu’ils emploient.

Imaginons que cette paire de chefs admette que ce personnel soit compétent et efficace.

Imaginons que le personnel qui sert de tête de turc à cette paire de chefs dans le cadre de ce club soit exclusivement féminin.

Imaginons que cette paire de chefs n’en soit pas à son premier essai et dise par exemple « encore une qui chiale », en référence aux ex-salariées ayant préféré partir.

Imaginons que cette paire de chefs abuse de leur notoriété et de leur glorieux passés pour faire « pression » sur les autres administrateurs de l’association afin qu’ils acceptent bon gré mal gré ces comportements déplacés.

Si ces faits étaient réels :

  • On pourrait assimiler ceci à du harcèlement.
  • Les autres administrateurs, de par leur absence totale de réaction, non seulement accepteraient ce comportement mais le valideraient car « qui ne dit mot consent ».
  • Au vu des démissions précédentes, ce comportement pourrait être considéré comme la méthode « normale » de traiter le personnel au sein de l’association.
  • On pourrait également se poser la question de savoir si ce comportement ne serait pas celui qui règne dans chacune des entreprises respectives des administrateurs. La question ne se poserait pas vraiment pour les entreprises de cette paire de chefs.
  • On pourrait se poser la question de savoir si les chefs qui adhèrent à cette association le font uniquement pour la gastronomie, ou bien pour le management « à l’ancienne ».
  • On pourrait légitimement se dire qu’ils (les administrateurs et peut-être aussi les membres) doivent sérieusement avoir du mal à féminiser leurs entreprises et tout particulièrement leurs cuisines.

Mais non, ça n’est vraiment pas possible car nous sommes au 21ème siècle !

 
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/8688 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/8688.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 
 
 

Un avis, un commentaire ?


À savoir avant de poster votre avis...

Modération à priori : votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.
Ne sont notamment pas publiés :
- Les messages à caractère publicitaire
- Les messages postés avec une fausse adresse email
- Les messages comportant des liens sortants promotionnels et/ou non pertinents avec l'article.
- ...
Lire les CGU

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »