Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Associations - Politiques -Institutionne > Décision de l’ADLC à propos de Booking.com : les avis des (...)
samedi 18 novembre 2017

Décision de l’ADLC à propos de Booking.com : les avis des syndicats divergent

 

Côté UMIH, spécialiste du grand écart entre les entreprises patrimoniales et les chaînes, on se satisfait de cette décision mal ficelée dont l’issue était fixée d’avance par un président frileux d’être celui qui pourrait dire stop à des pratiques. Le communiqué officiel indique "Cette décision de l’Autorité de la concurrence permet à l’hôtelier de retrouver une plus grande maîtrise de la distribution de ses chambres et garantit que le meilleur prix sera TOUJOURS celui proposé directement par l’hôtelier." On se réjouit du tout nouveau slogan "Mon Hôtel, je l’appelle" comme si le téléphone était la nouvelle grand trouvaille de 2015. L’UMIH salue l’avancée de cette décision, sauf que les 2 vrais points importants n’ont pas été réglés, celui de la parité entre l’hôtel et ses multiples OTAs, ce qui arrive dans la vraie vie des vrais hôteliers (d’avoir plusieurs OTAs NDLR), ainsi que le brandjacking. Jamais les paroles de Serge Lama n’ont été aussi vraies : "Et j’ suis content, j’ suis content, j’ suis content, j’ suis content, J’ suis cocu mais content !"

Côté GNI, le ton change avec un titre de communiqué qui dit "Le compte n’y est toujours pas, tant pour les consommateurs que pour les hôteliers !". Le GNI s’étonne que les dernières évolutions de Booking n’aient pas attiré l’attention de l’ADLC, notamment sur les emails des clients.

C’est au niveau de l’HOTREC que les mots les plus durs sont prononcés vis-à-vis des autorités de la concurrence italienne, suédoise et française : le président de l’HOTREC parle de son entière insatisfaction vis-à-vis de leurs décisions.

Quant à la presse professionnelle ou grand public, tous les articles ou presque saluent la "victoire" des hôteliers. Il reste décidément du travail à accomplir côté professionnels pour se faire entendre correctement et surtout d’une seule et unique voix.

En France, reste à savoir si les syndicats ou le Ministre de l’Economie vont faire appel de cette décision de l’ADLC. Le délai d’appel est d’un mois...

Si vous copiez cet article, n’oubliez pas d’insérer le lien vers sa source : http://suiv.me/4756

 
 
Si vous copiez cet article partiellement ou intégralement, n’oubliez pas d’insérer le lien https://suiv.me/4756 vers sa source ou le lien https://suiv.me/4756.qr vers le QR Code ci-contre. N'hésitez pas à consulter le monde d'emploi ou à lire les CGU.
 
 

 
 
 
 
 

    Les commentaires


    Heureusement que vous êtes là pour nous apprendre la vie ! Comme si on ne savait pas que le off-line ne suffit pas pour les hôteliers ! Qu’on ne peut pas rester cantonnés aux outils du 20e s ! OUI MAIS c’est toujours ça à prendre, car avant on ne pouvait MEME pas faire MOINS CHER EN DIRECT !! Et le consommateur a un peu entendu ce message le 21 avril, contraire à celui hégémonique de Booking = meilleur prix ! Parlez en autour de vous, grand public, et vous verrez...

    Quel que ce soit le support, ce sont toujours les "forumiens" anonymes les plus virulents.
    Merci jackA..nonyme de rappeler ce principe

 
 

Un avis, un commentaire ?


À savoir avant de poster votre avis...

Modération à priori. Ne sont notamment pas publiés :
- Les messages à caractère publicitaire
- Les messages postés avec une fausse adresse email
- Les messages comportant des liens sortants promotionnels et/ou non pertinents avec l'article.
- ...
Lire les CGU

Qui êtes-vous ?
Votre message

Message limité à 5000 caractères.

Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »