Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Associations - Politiques -Institutionne > Arnaud Montebourg reçoit tous les syndicats du secteur, (...)
mercredi 14 novembre 2018

Arnaud Montebourg reçoit tous les syndicats du secteur, mais pas en même temps

 
 

Rien de tel que se présenter séparément chez le ministre et pourtant c’est ce qu’on décidé les différents syndicats : UMIH et GNC d’un côté, GNI de l’autre. A voir les tenues côté ministère, on voit bien que les rencontres ont eu lieu le même jour, ce que l’horodatage des photos confirme, à savoir le 19 mai.

Quand on sait que les décisions concernant le domaine du tourisme s’articulent -disons plutôt vont s’articuler une fois que les calages seront réalisés - entre Bercy et le Quai d’Orsay, les braves syndicalistes français ont simplement voulu équilibrer le débat à 2 contre 2. On peut saluer l’esprit sportif et fairplay de ces présidents. Bravo !

Voici le communiqué de l’UMIH-GNC :

L’UMIH, (Union des métiers et des industries de l’Hôtellerie), la première organisation professionnelle du secteur de l’hôtellerie-restauration, fédérant 85% des professionnels syndiqués indépendants sur tout le territoire français, et le GNC (Groupement national des Chaînes Hôtelières) ont rencontré aujourd’hui Arnaud MONTEBOURG, ministre de l’Economie et du Redressement productif et du Numérique, et les équipes de Valérie FOURNEYRON, secrétaire d’Etat chargée du Commerce, de l’Artisanat, de la Consommation et de l’Economie sociale et solidaire.
Cette rencontre a été l’occasion d’échanger sur une feuille de route commune, dont les principales propositions seront dévoilées lors des conclusions des Assises du Tourisme et qui définira les chantiers à venir pour la profession et pour le développement de l’offre touristique en France. L’ensemble de la profession était représentée lors de cet entretien : des professionnels indépendants en activité (Roland HEGUY et Hervé BECAM pour l’UMIH), aux côtés des chaînes hôtelières (GNC).
Les deux organisations professionnelles ont rappelé au ministre que « Les cafés, hôtels, restaurants, établissements de nuit, ce sont 220 000 entreprises « Made In France », non-délocalisables et employant près d’un million d’actifs. Le tourisme hexagonal, c’est la marque France, reconnue pour sa qualité et son savoir-faire. C’est un secteur d’avenir, créateur de richesses et d’emplois, c’est un secteur à part entière qui mérite un plan d’actions et d’investissements. Le ministre nous a écouté et a apprécié la contribution de notre secteur à l’économie française. »
Les deux organisations professionnelles ont présenté au ministre les chantiers de la profession, notamment les travaux et leurs propositions sur les centrales de réservation en ligne, l’accessibilité, la location meublée touristique, les difficultés d’accès au crédit et la nécessité de conjuguer les moyens pour relancer l’investissement dans le secteur de l’hôtellerie-restauration, la future appellation « fait-maison », etc.
« Après nos rencontres au ministère des Affaires étrangères et du Développement international et au ministère de l’Economie, du Redressement numérique et du Numérique, nous espérons que les Assises du Tourisme, dont les conclusions sont attendues avant l’été, soient le point de départ d’une politique ambitieuse en faveur de la destination France et du développement de l’offre touristique qui servira à la fois l’Etat, les professionnels et nos salariés. », concluent Roland HEGUY et Jacques BARRE.
L’UMIH et le GNC seront également reçus par Axelle LEMAIRE, secrétaire d’Etat chargée du numérique le jeudi 5 juin prochain.

Voici le communiqué du GNI :

Le GNI (Groupement National des Indépendants) regroupant la CPIH, présidée par Gérard Guy, la FAGIHT, présidée par Claude Daumas et le SYNHORCAT présidé par Didier CHENET a été reçu le 19 mai 2014 par Arnaud Montebourg, Ministre de l’Economie, du redressement productif et du numérique pendant près d’une heure pour une séance de travail fructueuse.
Le GNI est la seule organisation professionnelle indépendante du secteur à fédérer les entreprises indépendantes et patrimoniales : 23 000 hôtels, cafés, bars, restaurants, traiteurs organisateurs de réception et établissements de nuit employant 260 000 salariés.
L’entretien a porté autour des difficultés et des contraintes de la profession, 1er employeur privé de France.
Le Ministre s’est montré déterminé à agir dans l’intérêt des forces vives du secteur en prenant des décisions concrètes et rapides.
Il a déclaré permettre aux entreprises de recourir à la BPI (Banque Publique d’Investissement) en direct, ce qui facilitera l’accès direct au crédit et donnera un nouvel essor aux petites et moyennes entreprises du secteur.
Le Ministre a affirmé sa détermination à lutter contre les pratiques déloyales et anticoncurrentielles de certains acteurs de l’internet. Il s’est aussi engagé à combattre les géants du web qui captent la clientèle des hôtels, imposent des commissions exorbitantes et empêchent le marché de fonctionner librement.
Enfin concernant l’emploi, le GNI a alerté le Ministre sur les destructions d’emplois, une « première » en 2013 dans ce secteur qui pourtant est un vivier d’emplois non délocalisables.
Ces destructions sont la conséquence d’une baisse de fréquentation des établissements (-3.5% sur un an) mais aussi d’une réglementation sociale complexe et inadaptée au secteur : durée minimale d’emploi des salariés à temps partiel, impossibilité de moduler la durée du travail au-delà du cadre hebdomadaire, rémunération des saisonniers ou encore interprétation restrictive et inadaptée du statut des extras par les tribunaux tout particulièrement pour les TOR (Traiteurs et Organisateurs de Réception)
Enfin, le GNI a insisté fortement sur l’impérieuse nécessité du développement de l’apprentissage, générateur d’emplois.
Au sortir de l’entretien, les 3 Co-Présidents du GNI ont déclaré vouloir faire confiance au Ministre pour qu’il mette sa détermination au service du tourisme et des entreprises indépendantes du secteur. Le GNI fera un point avec le Ministre dès cet été.

Si vous copiez cet article, n’oubliez pas d’insérer le lien vers sa source : http://suiv.me/3880

 
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/3880 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/3880.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 
 
 

    Les commentaires


    1. le 27 mai 2014 à 13:55, par luberon

    A force d’attendre une régulation du e commerce, un légiférer sur les hébergements illicites. Il n’y aura bientôt plus d’hôtel "familial et indépendant". Qui faut il croire le gouvernement qui peine a la tache, les politiques, les syndicats. Notre réalité est tout autre, de partout on note un replis des réservations, une baisse de la tresorerie, une inflation des investissements. Pour notre part a ce rythme de décroissance, 2014 va nous jouer le coup de l’iceberg et du Titanic. Nous coulons messieurs et n’avons même plus le temps d’enfiler nos gilets pour rejoindre les chaloupes. Peut être trouverez vous le temps entre deux bla bla.. ; de venir déposér une croix sur nos tombes. "Ici repose, même pas en paix, la petite hôtellerie, que nul n’a soutenu en période de crise.

 
 

Un avis, un commentaire ?


À savoir avant de poster votre avis...

Modération à priori : votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.
Ne sont notamment pas publiés :
- Les messages à caractère publicitaire
- Les messages postés avec une fausse adresse email
- Les messages comportant des liens sortants promotionnels et/ou non pertinents avec l'article.
- ...
Lire les CGU

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »