Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Associations - Politiques -Institutionne > Bruxelles : des femmes de chambre en grogne contre leur (...)
jeudi 20 septembre 2018

Bruxelles : des femmes de chambre en grogne contre leur transfert vers une société de nettoyage

 
 

La grève gronde depuis début avril au Mercure situé chaussée de Charleroi à Bruxelles car la direction a décidé de transférer leurs contrats de travail à une société de sous-traitance, avec des conséquences réelles :
- perte de l’ancienneté
- nouveau contrat pour une durée de 6 mois à 2 ans
- intensification du rythme de travail : de 17 chambres en 8 heures (un rythme déjà plus qu’élevé !) on les oblige désormais à nettoyer 24 chambres en 6 heures

C’est dans ce contexte que la FGBT (Fédération Générale du Travail de Belgique) a convié des élus socialistes à une table ronde sur ce sujet qui concerne près de 800 personnes rien qu’à Bruxelles.

Le problème de la sous-traitance dépasse largement les frontières de tel ou tel pays. Au lieu de professionnaliser le métier de femme-de-chambre, il conduit trop souvent à littéralement essorer un personnel peu ou pas qualifié. Qu’on se le dise et surtout qu’on le retienne : femme-de-chambre est un véritable métier qui exige un savoir-faire et des compétences. Comment un investisseur hôtelier qui investit lourdement dans une chambre d’hôtel, en dizaines ou parfois même en centaines de milliers d’euros, peut-il confier les clés du nettoyage à un personnel non formé ?

Si vous copiez cet article, n’oubliez pas d’insérer le lien vers sa source : http://suiv.me/3852

 
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/3852 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/3852.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 
 
 

    Les commentaires


    En tant que professionnel de l’hôtellerie (petite structure de 6 chambres), je dis honte à ces groupes ou le rendement n’a pas de prix !!! derrière les chiffres ceux sont des hommes et des femmes qui travaillent et non des machines.
    Tous les matins au dessus d’un to de 50% j’aide ma salariée( elle effectue un 3/4 temps dans l’entreprise) mais jamais une mauvaise remarque d’un client car nous lui donnons envie de bien faire plutôt que d’apporter le dégoût.
    Un conseil d’artisan : vous avez peut-être une image positive à vous faire en travaillant sur le coté humain de votre groupe .

 
 

Un avis, un commentaire ?


À savoir avant de poster votre avis...

Modération à priori. Ne sont notamment pas publiés :
- Les messages à caractère publicitaire
- Les messages postés avec une fausse adresse email
- Les messages comportant des liens sortants promotionnels et/ou non pertinents avec l'article.
- ...
Lire les CGU

Qui êtes-vous ?
Votre message

Message limité à 5000 caractères.

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »