Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Associations - Politiques -Institutionne > Grève de sous-traitants au Park Hyatt Vendôme
mercredi 21 novembre 2018

Grève de sous-traitants au Park Hyatt Vendôme

 
 

Décidément les Palaces attirent l’attention des médias. A l’appel des syndicats CGT et CNT, une quarantaine de femmes de chambre et équipiers de l’hôtel, employés en sous-traitance par la société Française de services, étaient en grève jeudi 12 septembre et ont clamé leur ras-le-bol devant l’établissement et ont été soutenus par d’autres militants venus les soutenir. Ces grévistes ont tenté d’amener les autres salariés du Park Hyatt Vendôme à faire grève mais sans succès.

La direction de l’hôtel rejette la faute sur la société de sous-traitance avec qui ces salariés sont en litige.

En fait ces salariés avaient obtenu de leur ancien employeur, la société Prop’hôtel, le paiement d’un 13ème mois lors de grèves en 2007. L’activité étant ensuite passée à la société Française de services, ce 13ème mois a té totalement ignoré par le nouvel employeur. Certains salariés ayant obtenu gain de cause devant les Prud’hommes avec rétroactivité depuis 2007, ce sont maintenant tous les salariés qui la réclament.

Ces salariés dénoncent également des problèmes d’horaires. Quand un Palace demande à une femme de chambre de réaliser son travail en 20 minutes, c’est mission impossible, ce qui veut dire que les salariés effectuent des heures supplémentaires sans être payés. Si cette situation est avérée, la Direction du Park Hyatt Vendôme mérite amplement un carton rouge.

On ne peut que se poser la question du pourquoi sous-traiter autant ? Former, fidéliser et rémunérer correctement son personnel paraissaient pourtant être la méthode privilégiée que les Palaces montrent dans les reportages télé.

D’après la CGT, si Hyatt n’ouvre pas des négociations après cette « grève d’avertissement », les salariés de la Française de services menacent de cesser le travail pendant la « fashion week », la semaine des défiles de mode qui commence le 23 septembre et qui représente un gros enjeu en chiffre d’affaires.

Si vous copiez cet article, n’oubliez pas d’insérer le lien vers sa source : http://suiv.me/3357

 
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/3357 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/3357.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 
 
 

    Les commentaires


    1. le 19 septembre 2013 à 14:22, par HEP

    Message supprimé car adresse email invalide

    2. le 19 septembre 2013 à 14:37, par TH

    L’anonymat du précédent message nous a obligé à le supprimer (fausse adresse email).
    Ceci dit, nous avons la faiblesse de penser que le nombre de manifestants et de grévistes importe infiniment moins que le fait que ces salariés soient payés au lance pierre.
    La réponse non anonyme de la direction serait plus que bienvenue !

    3. le 8 octobre 2013 à 17:05, par julien

    Donc les employés se réveillent au bout de 6 ans.
    C’est vrai que 20 minutes ce n’est pas gérable mais bon.
    A côté de ça vu le taux de chômage, je pense pas que l’hôtel se retrouve en pénurie de FDC.

    4. le 8 octobre 2013 à 17:12, par TH

    Sans vouloir enfoncer une porte ouverte, si certains salariés ont gagné aux Prud’hommes, c’est qu’ils/elles se sont réveillé(e)s depuis un certain temps...
    Vu le niveau de qualité et surtout le prix facturé au client, ce même client est en droit de s’attendre à une chambre nickel, ce qui n’est pas simple pour du personnel non expérimenté. Si on part du raisonnement qu’il y a des centaines de personnes qui attendent pour le job, on pérennise et on cautionne les abus.

 
 

Un avis, un commentaire ?


À savoir avant de poster votre avis...

Modération à priori : votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.
Ne sont notamment pas publiés :
- Les messages à caractère publicitaire
- Les messages postés avec une fausse adresse email
- Les messages comportant des liens sortants promotionnels et/ou non pertinents avec l'article.
- ...
Lire les CGU

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »