Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Associations - Politiques -Institutionne > Le député socialiste Razzy Hammadi part à l’assaut des (...)
vendredi 21 septembre 2018

Le député socialiste Razzy Hammadi part à l’assaut des OTAs

 
 

D’après Le Parisien, le député socialiste Razzy Hammadi souhaite remettre de l’ordre dans les relations entre l’économie virtuelle des sites de réservations comme Booking.com et l’économie réelle des hôtels, souhaitant que ces derniers ne deviennent pas de simples "sous-traitants" comme certains sites pourraient parfois le laisser croire.

On ne peut que se féliciter que l’Assemblée prenne conscience des dérives de l’économie numérique mondiale et surtout NASDAQuienne dont le seul objectif est une rentabilité extrême et à très court terme, totalement incompatible avec celle de l’économie réelle.

Même si la question fiscale est ce qui intéresse le plus les députés, c’est loin d’être le sujet le plus compromettant pour l’avenir de l’industrie. En effet les clauses arbitraires, l’abus de position dominante, le non-respect des marques et leur achat en toute impunité chez Google ont à long terme une portée bien plus forte que ces impôts qui échappent aux fics de tous les pays d’Europe : diminuer le montant des revenus de ces ogres en les empêchant d’abuser fera de facto diminuer le montant de l’impôt non collecté auprès de ces abuseurs, mais cet impôt sera récupéré mécaniquement auprès des assujettis dans leur pays : plus de marge = plus d’investissement = plus d’emploi = plus d’impôts directs et indirects.

Si vous copiez cet article, n’oubliez pas d’insérer le lien vers sa source : http://suiv.me/3310

 
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/3310 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/3310.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 
 
 

    Les commentaires


    1. le 16 août 2013 à 13:56, par BIr Patricia

    Il était temps !

    2. le 16 août 2013 à 20:13, par FairBooking

    Suggestion d’un amendement complémentaire pour Mr le député Hammadi : faire en sorte que les commissions se calculent sur le montant hors taxes du prix des chambres plutôt que sur le TTC comme actuellement. Cela évitera, lors de la hausse de la TVA de 3% sur les hôtels prévue le 1er janvier 2014 de faire un cadeau d’environ 30 millions d’euros aux centrales de réservation en ligne.
    Précisions au passage que le CICE, crédit d’impôt compétitivité des entreprises sera effacé par la hausse de la TVA, car dans le contexte économique actuel rares seront les hôtels à pouvoir répercuter la hausse de la TVA.
    Ce qu’il donne d’une main, le gouvernement s’apprête à le reprendre de l’autre. Pas très "Fair" tout ça.

 
 

Un avis, un commentaire ?


À savoir avant de poster votre avis...

Modération à priori. Ne sont notamment pas publiés :
- Les messages à caractère publicitaire
- Les messages postés avec une fausse adresse email
- Les messages comportant des liens sortants promotionnels et/ou non pertinents avec l'article.
- ...
Lire les CGU

Qui êtes-vous ?
Votre message

Message limité à 5000 caractères.

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »