Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Associations - Politiques -Institutionne > Classement hôtelier : où en sont les donneurs de leçons (...)
jeudi 21 juin 2018

Classement hôtelier : où en sont les donneurs de leçons ?

 
 

Nous y sommes : les nouvelles étoiles remplacent définitivement les anciennes qui ont du être décrochées des façades qu’elles ornaient depuis plusieurs décennies.

Quelle débauche de moyens a-t-il fallu à ses vaillants créateurs pour tenter de faire passer la pilule... On ne compte plus les articles de propagande. On ne compte pas non plus les courriers annonçant la prochaine fin du monde aux hôteliers non encore classés, à l’instar de celui de mars 2012. Et pourtant, le nombre d’hôtels classés n’est que de 7.610 au 22 juillet 2012, dont un très grand nombre d’hôtels de chaîne.

Et pendant ce temps, que faisaient les donneurs de leçons ?

Côté UMIH, l’inénarrable Laurent Duc a fait classer son hôtel à Villeurbanne le 9 juillet 2012, à peine 2 semaines avant la date fatidique, plus de 2 ans après qu’Hervé Novelli ait posé la 1ère plaque. Ouf, il était temps. Pourtant on ne compte plus ses interventions sur les vertus de ce nouveau classement.

Côté SYNHORCAT, Michèle Lepoutre, Présidente de la commission juridique du SYNHORCAT, la personne qui a piloté ce nouveau classement au SYNHORCAT et qui expliquait par exemple aux hôteliers lors d’un atelier "les conséquences d’un non classement en juillet 2012, pesons ensemble le pour et le contre" lors du forum hôtelier du SYNHORCAT du 5 juin 2012, n’a toujours pas fait classer ses établissements de la rue Fondary à Paris.

Lors d’un plateau TV lors du dernier Equip’Hotel (voir vidéo ci-après), on entendait pourtant Laurent Duc prêcher que la saison se préparait 1 an avant et qu’il faudrait "absolument être classé en 2011". Quant à Michèle Lepoutre, elle disait que ne pas se classer serait une "grave erreur commerciale". Faites ce que je dis, pas ce que je fais !

Et on se pose aujourd’hui la question du pourquoi aussi peu de professionnels sont syndiqués ? L’engagement syndical n’imposerait-il pas de croire pour soi même en ce qu’on négocie pour ses pairs ? Carton jaune pour l’UMIH. Carton rouge pour le SYNHORCAT.


16/11/2010 "Les impératifs du nouveau classement... par equiphotel

N’hésitez pas à lire sans modération cet article du Canard Enchaîné en cliquant ici.

Si vous copiez cet article, n’oubliez pas d’insérer le lien vers sa source : http://suiv.me/2775

 
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/2775 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/2775.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 
 
 

    Les commentaires


    Tout cela laisse l’impression d’un immense gâchis...

    (Ce que doit penser aussi mon directeur départemental de l’UMIH car son Hôtel est "sans étoiles" depuis ce matin...)

    2. le 23 juillet 2012 à 12:08, par femme et lyonnaise

    :-) comment votre directeur départemental n’a pas pu faire classé son hôtel entre le 22 juillet 2009 et aujourd’hui (hier) ?

    3. le 23 juillet 2012 à 12:21, par Brigitte

    Hier, j’ai fait le tour des pré-enseignes, avant hier les corrections sur le site pour occulter tout ce qui est illégal désormais et je ne me sens pas plus mauvaise pour autant...Mon mari m’a dégradée ce matin en arrachant mes galons de la façade...plus de plaque bleue !

    Et je ne vais pas pouvoir restée pestiférée longtemps, il y a menace du côté de l’Office, du CDT et CRT ; mais comme dit Guilain, quelle est la valeur de ce classement obtenu sous la menace, sans conviction aucune ?

    Vivement le classement européen, puisqu’il existe et nous permettrait effectivement de parler un langage commun au moins sur un domaine.

    4. le 23 juillet 2012 à 16:13, par mahmoud

    message anonyme supprimé

    Ciel ! 404 hôtels ont été classés en date du 23 juillet 2012, passant de 7610 à 8014...

    ca y est, mon DP de l’UHMI a ses nouvelles étoiles depuis hier.
    Au moins UN hotel classé dans la station (qui compte 4 établissements Hoteliers)

    Mais d’apres mes sources, 2 Hotels vont passer en chambres hotes+gites, comme l’ont fait deux autres hotels l’année dernière. raison : adaptations normes PMR pas viables.

    Question :
    Y a t-il un loi (avec décret) qui interdit a mon office du Tourisme local (cadre associatif) a référencer les Hôtels non classés sur la commune ?

    Merci pour vos réponses.
    Jerome

    "On ne compte pas non plus les courriers annonçant la prochaine fin du monde aux hôteliers"

    Non mais on peut compter sur un tas d’ennuis lors du renouvelement du bail, de la vente du fonds et même pour l’obtention d’un simple prêt.

    Je suis d’accord : Coté clientèle impact zéro, d’autant que le nouvel affichage est moins visible que l’ancien.

    9. le 7 août 2012 à 19:42, par Didier Foliard

    Je viens de prendre connaissance d’une annonce publicitaire d’AccorHotels.com sur des offres bien alléchantes d’une chambre à partir de € 47.00.

    J’ai donc cherché et je cherche encore. Bon, passons...Par contre ce qui m’interpelle le plus est l’absence total de référence à la classification des hôtels dans une liste qui comprend des Ibis, des Ibis Style, des All Seasons... J’ai rentré juste une date et le nombre de personne pour un séjour d’une nuit à Paris.
    Aucune spécificité demandée quant à la classification, juste un choix quant aux centres d’intérêt proches (Tour Eiffel, Louvre, Grands Magasins) , sur des prestations particulières et des marques (Ibis, Mercure, Sofitel, ...) Rien de rien sur les étoiles, ces chères étoiles...

    Il m’avait semblé avoir compris qu’Accor était à la tête des négociations avec le ministre de l’époque (? j’ai oublié son nom !!) pour la refonte des normes...

    On se fiche de nous totalement, entre les syndicats officiels qui agitent le chiffon rouge de la répression (amende de 15.000€ !!) et culpabilisent les hôteliers honteux de ne pas se faire classer, les CCI et autres organismes départementaux qui eux aussi tentent de ramener dans le troupeau les brebis égarées... on voit Accor promouvoir sa stratégie commerciale à grand renfort de pages publicitaires sans mettre en avant ce à quoi il a contribué.!!!
    Preuve qu’il en est que la classification n’est pas nécessaire pour leurs hôtels.
    Ne doit-on alors la réserver qu’aux hôtels indépendants ? Le débat est posé !!

    10. le 15 septembre 2012 à 14:26, par Christophe

    La barre des 10.000 hôtels classés est passée (la moitié du parc).
    La totalité mi-2013 (pour la prochaine saison d’été) ?

    11. le 27 septembre 2012 à 00:40, par Aubergiste

    Règlement après règlement on nous grignote notre liberté ;
    mes parents étant dans le commerce et ayant plus besoin de bras que de bachelier ;
    je suis loin d’être stupide et n’éprouve pas de honte à être bac moins 4,
    jamais de vacances hors de nos frontières, je ne suis pas bilingue donc interdite de nouveau classement hôtelier bien qu’étant une professionnelle accomplie.
    je serai donc pénalisée !
    si ce n’est pas de la discrimination...que l’on m’explique pourquoi maintenant, la société
    oblige d’être assis 20 ans (maternelle au master) pour avoir accès à des métiers que l’on apprenaient avec nos parents après 10 ans d’école(primaire+collège+année de fin d’étude) et que l’état veux encore faire grossir l’éducation ?
    ou est la justice dans ce monde ?
    on vous fait courir et on vous refuse de passer la ligne d’arrivée !
    et personne dis rien un certain général disait due les français sont des veaux !
    et les hôteliers ? on vas se faire tondre encore combien de temps sans rien dire et subir le dicta des groupes qui n’ont d’hôtel que le nom ! et qui parlent en notre nom et s’entendent avec les politiques pour faire des lois pour nous faire mourir et avoir le monopole ?
    réfléchissez....

 
 

Un avis, un commentaire ?


À savoir avant de poster votre avis...

Modération à priori. Ne sont notamment pas publiés :
- Les messages à caractère publicitaire
- Les messages postés avec une fausse adresse email
- Les messages comportant des liens sortants promotionnels et/ou non pertinents avec l'article.
- ...
Lire les CGU

Qui êtes-vous ?
Votre message

Message limité à 5000 caractères.

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »