Vous êtes dans la rubrique : Associations - Politiques -Institutionne
mardi 6 décembre 2022

Cette semaine, l’hôtellerie américaine a démontré que le nombrilisme n’est pas mort

 

Quelle semaine avec deux annonces majeures pour l’hôtellerie américaine mais qui passent inaperçues pour les hôteliers du reste du monde.

Le cas Marriott - AAHOA

Difficile d’expliquer en une phrase le contexte de l’hôtellerie américaine : des hôtels urbains ou resorts de très grande capacité, les grandes marques qui pèsent 60% de l’offre hôtelière, des investissements faramineux qui sont généralement portés par des investisseurs professionnels et des fonds...

Dans ce contexte, l’association AAHOA (Asian American Hotel Owners Association) représente 60% des propriétaires d’hôtels aux Etats Unis, rien que ça. Les grandes chaînes contribuent financièrement à AAHOA avec des cotisations à 6 chiffres. Elles y sont toutes...

Cette semaine, Marriott vient d’annoncer la fin de sa relation et de facto de sa contribution financière à AAHOA en réponse représaille aux 12 points d’une franchise équitable que vient de publier l’association. Il faut dire que les grandes chaînes pensent toujours à leurs propres intérêts avant de penser à celui de leurs clients que sont les propriétaires des hôtels. Même si ceci n’est pas écrit, on pense notamment aux commissions arrières que touchent certaines chaînes sur les approvisionnements et sur la technologie qui pour le coup sont imposés aux hôtels.

Il n’y a rien de bien méchant dans ce guide « 12 AAHOA Points of Fair Franchising » hormis des principes de bon sens pour une relation équilibrée et pérenne.

Il faut dire que Marriott file du mauvais coton depuis quelques temps. Lors du dernier salon HITEC à Orlando en juin, le sujet de la monétisation du programme de fidélité de la marque était un des sujets chauds : Marriott lance son média « The Marriott Media Network » sur lequel les annonceurs pourront toucher les 164 millions de membres du programme Bonvoy. Aux Etats Unis, on peut faire ça facilement et des marques du commerce comme Wallmart ou Macy’s l’ont fait depuis longtemps. En Europe, la protection des données et des consommateurs est un principe universel. Aux Etats Unis plus qu’ailleurs dans le monde, la fidélité à une marque hôtelière est naturelle pour les grands voyageurs et il n’est pas inutile de se souvenir que les hôtels détiennent des données très personnelles sur leurs clients : employeur, banque, religion, santé, politique, sans oublier des données plus sensibles et qui peuvent notamment servir dans un divorce  😄

Le lancement du salon « The Hospitality Show » pile-poil pendant le salon HITEC 2023

Sean O’Niell de Skit a publié un article sur le sujet aujourd’hui.

Le contexte

La guéguerre est réelle entre les associations hôtelières et se réalise toujours au détriment des hôtels eux même. Un exemple : il y a quelques années, avec plusieurs éminents spécialistes de la technologie et de la distribution, nous avons passé beaucoup de temps à réunir des compétences et un financement pour enfin normaliser le problème des identifiants des hôtels (Unique Global Identifiers) : chaque hôtel possède un identifiant différent dans chaque système (PMS, CRS, channel manager, chaque OTA, chaque outil technologique, chaque métamoteur, etc) avec à la clé une perte d’efficacité, de réels risques d’erreurs et à la clé des coûts inutiles. Au lieu de savoir comment chaque entité associative pouvait aider, le sujet intéressant était de savoir qui serait le chef ! Au final le projet a fait plouf.C’est tellement plus malin de laisser le champ libre à Don Corleone Google...

La tendance expansionniste d’AHLA

L’association AHLA - American Hotel & Lodging Association est exclusivement américaine. Sur 5,3 millions de chambres et environ 90.000 établissements aux Etats Unis, AHLA représente 3,8 millions de chambres et 80% des franchisés.

En mars 2021, l’association internationale HTNG (Hospitality Technology Next Generation) rejoignait AHLA se coupant de son socle international pour devenir purement US.

En mai 2022, AHLA proposait à l’association internationale HFTP -Hospitality Financial & Technology Professionals un rapprochement non sollicité qu’HFTP a rejeté en proposant de discuter comme ça se fait d’ailleurs dans la vraie vie au lieu d’accepter d’un simple oui non négocié. HFTP organise notamment le salon HITEC de la technologie hôtelière dont la 50e édition américaine vient d’avoir lieu en juin, sans oublier ses versions dans d’autres régions du monde comme Dubai.

La réponse d’AHLA

En version cours de maternelle, AHLA vient d’annoncer le lancement d’un salon concurrent exactement aux mêmes dates que le HITEC en juin 2023.

Cette décision va donc pousser les exposants d’une part et les hôteliers d’autre part à choisir entre le salon référence depuis des décennies ou un salon tout neuf à Las Vegas. Quant aux internationaux qui sont de plus en plus nombreux à fréquenter HITEC et dont je fais partie (11 fois sur les 20 dernières années), un salon nombrilement américain ne présente aucun intérêt.

Ceci ressemble donc à un bataille d’ego de dirigeants (d’AHLA NDLR) qui n’ont pas l’habitude qu’on leur dise non et qui veulent imposer un concours de taille de ... Nul doute qu’ils vont dépenser des millions pour racoler exposants et visiteurs, sans espoir de ROI.

Conclusion

Marriott vient de décider que les propriétaires des hôtels n’avaient pas à donner leur avis sur ce qui leur semble juste dans de cadre de leurs relations avec les franchiseurs.

Quant à AHLA, c’est un comportement puéril qui va une fois de plus impacter l’hôtellerie en général.

En 2022, les leçons de l’histoire n’ont donc servi à rien. Chacun travaille dans son coin contre son voisin avec pour seul leitmotiv un « que ma gueule ».

Comme l’a récemment dit le Président Macron, pour beaucoup d’entre vous ça va vous en toucher une sans faire bouger l’autre...

Bonnes vacances  😎

 
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/17971 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/17971.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 
 

    Les commentaires


    1. le 1er août à 22:03, par TH

    La réponse d’HFTP ne s’est pas faite attendre : elle est accessible ici.

 
 
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Faire de la publicité ? Simplement communiquer ? Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination (...) En savoir plus »