Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Associations - Politiques -Institutionne > Politique : le yoyo des taxes dans l’hôtellerie
jeudi 21 juin 2018

Politique : le yoyo des taxes dans l’hôtellerie

 
 

Après l’échec de la hausse de TVA dans les parcs d’attraction, on a évoqué le fait que la TVA sur l’hôtellerie de luxe serait augmentée. Selon l’AFP, les parlementaires vont décider cette semaine si une hausse de la TVA dans l’hôtellerie de luxe est appropriée pour relancer l’économie…

Concernés par cette mesure qui rapporterait des taxes supplémentaires à l’Etat en 2012, les hôtels 4 et 5 étoiles et bien sûr les nouveaux palaces subiraient alors une nouvelle TVA relevée à 19.6%. Cette mesure suscite bien entendu des réactions dans le milieu hôtelier. Le secrétaire d’Etat au Tourisme, Frédéric Lefebvre lui-même y est opposé, jugeant comme nombre de professionnels qu’elle « porterait un coup à la compétitivité » du tourisme français. « Je suis défavorable à toute mesure qui surtaxerait l’hôtellerie de luxe car c’est justement la qualité et la montée en gamme qui ont sorti le secteur de la crise ».

On évoque maintenant une taxe basée sur le prix de la chambre : selon Le Figaro, " cette taxe sera de 14% pour les chambres coûtant plus de 300 euros par nuit et ira de 0% à 14% pour les chambres coûtant entre 150 et 300 euros par nuit. "

Ce système basé sur les tarifs éviterait de tomber dans l’écueil de la TVA qui s’appliquait déjà à l’hôtellerie de luxe entre 1981 et 1994. Comme le rappelle le Synhorcat, la résultante a été qu’un grand nombre d’hôteliers avaient alors fait le choix du déclassement pour éviter de subir cette mesure.

Une taxe basée sur les tarifs hôteliers n’offrirait dès lors aucune échappatoire aux hôteliers... Elle aurait également de mérite de taxer la chaîne Accor qui a habilement tiré les ficelles et le profit du nouveau classement hôtelier, en montant ses hôtels en gamme, justifiant ainsi des augmentations de tarifs.

Quid de la récupération de la TVA par les entreprises sur ces chambres chères, tout particulièrement dans un marché européen des congrès très concurrentiel...

Si vous copiez cet article, n’oubliez pas d’insérer le lien vers sa source : http://suiv.me/1738

 
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/1738 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/1738.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 
 
 

Un avis, un commentaire ?


À savoir avant de poster votre avis...

Modération à priori. Ne sont notamment pas publiés :
- Les messages à caractère publicitaire
- Les messages postés avec une fausse adresse email
- Les messages comportant des liens sortants promotionnels et/ou non pertinents avec l'article.
- ...
Lire les CGU

Qui êtes-vous ?
Votre message

Message limité à 5000 caractères.

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »