Vous êtes dans la rubrique : Associations - Politiques -Institutionne
samedi 19 juin 2021

Sortie de confinement en vue, épisode 2, mais le tourisme reste très fortement impacté

 

Le 28 octobre 2020, le Président Macron annonçait un second confinement et promettait de revenir devant les français. C’est chose faite et les nouvelles sont encourageantes à défaut d’être bonnes.

Revoir l’allocution du président Macron de ce soir

Allocution du Président Macron du 24 novembre 2020 (durée : 26 min 55 s)

Le bilan de l’intervention télévisée

Sur le plan sanitaire, les chiffres se sont pas aussi mauvais que les prévisions pouvaient le laisser penser et c’est tant mieux. Néanmoins, le seul fixé de 5.000 nouveaux cas positifs par jour n’est pas encore atteint et le gouvernement espère l’atteindre vers la mi décembre, date de la transformation du confinement en couvre-feu.

L’état va augmenter les aides de certains secteurs dont la restauration : l’entreprise pourra choisir entre une indemnisation de 20% de son CA mensuel 2019 correspondant ou un montant forfaitaire de 10.000 €. En complément de la mesure concernant les bailleurs dont certains jouent le jeu mais hélas pas tous, de la prise en charge des salaires par le chômage partiel, de l’annulation des charges sociales, cette mesure devrait permettre à certains entrepreneurs de « tenir ».

Le report des échéances du PGE ne va quant à lui pas régler grand chose car on ne finance pas une absence forcée de chiffre d’affaires par de la dette. Il va bien falloir trouver d’autres solutions pour éponger les sommes empruntées au titre du PGE sinon de nombreuses entreprises parmi celles qui réussiront à passer la crise pourraient périr du contrecoup du PGE.

Les nouvelles échéances

Sauf si les courbes de contamination repartaient à la hausse, voici le calendrier fixé :

  • 28 novembre 2020 : réouverture des commerces (protocole sanitaire renforcé) jusqu’à 21h maximum et assouplissement des mesures de confinement (rayon de 1km et 1h passant à 20km et 3h)
  • 15 décembre 2020 : transformation du confinement en couvre-feu de 21h à 7h sauf les nuits des 24 et 31 décembre, réouverture de certains lieux de culture : cinémas, théâtres, musées et surtout la possibilité de se déplacer librement
  • 20 janvier 2021 : réouverture des restaurants et des salles de sport

Aucune date n’a été fixée pour les bars, les discothèques ou les salons.

Un point sera fait tous les 15 jours pour corriger le tir ou poursuivre le plan prévu.

Les stations de ski

A priori les stations de ski resteront fermées pour les vacances et n’ouvriront qu’en janvier. Le président a précisé Nous nous coordonnerons sur ce point avec nos voisins européens.

Le président en appelle à nouveau au bon sens

Au delà de la réorganisation du système de dépistage et surtout de contraintes à venir pour les cas positifs, le président insiste sur notre capacité à limiter nous même nos interactions sociales, à respecter les gestes barrière et à installer l’application qui a été téléchargée plus de 9,5 millions de fois.

Conclusion

Qu’on le veuille ou non, il va bien falloir suivre le calendrier fixé par l’exécutif et qui est d’ailleurs proche de celui d’autres pays européens.

Il reste à obtenir du gouvernement

  • une prise en charge financière plus conséquente des pertes d’exploitation, de manière à ce que les entreprises puissent supporter l’absence ou la très forte perte de revenus
  • une accélération des délais de versement
  • une exonération totale de charges patronales
  • une prise de position ferme face à la lâcheté flagrante des compagnies d’assurance qui refusent d’indemniser leurs clients pourtant couverts par la pandémie
  • une prise en charge financière des dirigeants d’entreprise et qui ne sont pas couverts par le chômage partiel ni aucune aide d’ailleurs
  • la prise en charge des salariés : aide à la reconversion pour celles et ceux qui le souhaitent, aide à la formation car l’absence de travail est le meilleur moment pour s’améliorer et se préparer à une sortie de crise compliquée
  • des décisions concernant les cautions solidaires dont les banques sont hyper friandes et qui vont se déclencher en cascade à chaque liquidation d’entreprise : beaucoup d’entrepreneurs vont perdre le fruit de leur travail et il serait vraiment inadmissible qu’ils y laissent également leurs autres biens et/ou leur futurs revenus

Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin... Il est donc essentiel de faire preuve d’unité et de solidarité, sans pour autant basculer du côté sombre de la loi.

#sortezcouvert

 
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/14571 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/14571.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Faire de la publicité ? Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de (...) En savoir plus »