Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Associations - Politiques -Institutionne > ATOUT FRANCE n’accepte plus de promouvoir les hôtels (...)
jeudi 31 juillet 2014

ATOUT FRANCE n’accepte plus de promouvoir les hôtels n’ayant pas encore adopté le nouveau classement

Selon Hospitality-On/MKG, Christian Matei, le directeur général d’Atout France, a donné la consigne stricte de ne plus accepter dans la promotion sur les marchés extérieurs (workshop, roadshow, stand sur des salons comme le World Travel Market) les hôtels qui n’auront pas fait la démarche d’adoption du nouveau classement.

Il faut rappeler que Christian Matei est responsable chez Atout France de la promotion extérieure et également du nouveau classement.

Il estime que près de 5000 hôtels seront classés d’ici la fin 2011, ce qui est cependant loin du compte. En 6 mois, il serait quasiment impossible de classer tous les hôtels, même s’ils le souhaitaient réellement, ce qui est loin d’être le cas.

Dans la mesure où beaucoup d’hôteliers se posent la question du retour sur investissement de leur cotisation à Atout France, il y a fort à penser que ceux qui ont choisi de ne pas aller vers le nouveau classement feront également le choix de ne pas renouveler leur cotisation à Atout France. A ce petit jeu, Atout France n’aura bientôt plus d’autre objectif que promouvoir les "Big-Mac" made in Accor.

Si vous copiez cet article, n’oubliez pas d’insérer le lien vers sa source : http://suiv.me/1918

 

Un avis, un commentaire ?

Les messages à caractère publicitaire sont systématiquement supprimés. Les messages avec une fausse adresse email sont systématiquement supprimés. Les liens sortants non pertinents avec l'article sont supprimés avant publication.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Message limité à 5000 caractères

 
 
Soutenir TendanceHotellerie.fr
Votre soutien financier, même minime, nous indique que nous allons dans la bonne direction...
Une suggestion/idée ?
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »