Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Publireportages > Comment étendre la visibilité d’un hôtel sur Google, (...)
mercredi 13 décembre 2017

Article sponsorisé : Comment étendre la visibilité d’un hôtel sur Google, Trivago et HolidayCheck ?


Trivago et HolidayCheck sont rapidement devenus des références pour les clients cherchant un hôtel en ligne. Quant à Google, plus besoin de présenter le moteur de recherche qui tient aujourd’hui à récupérer les avis afin de s’octroyer lui aussi une part du gâteau dont profitent les OTAs.

Il est extrêmement important pour un établissement d’être bien référencé sur Google. Et ce référencement passe par les avis clients. Mais attention, il y a une manière de les récupérer afin qu’ils soient pris en compte par le moteur de recherche. Nous vous expliquons dans cet article comment cela fonctionne.

Quant à Trivago, la plateforme est aujourd’hui considérée comme le plus grand comparateur d’hôtels au monde et enregistre 45 millions de visites par mois. Il est donc dans votre intérêt d’y afficher le plus d’avis possible pour être facilement trouvable.

HolidayCheck, lui, est le plus large portail d’avis en Allemagne pour les voyages et les vacances. Y être présent vous permet donc d’élargir votre clientèle internationale.

Téléchargez notre document pour découvrir les astuces qui vous aident à étendre votre visibilité sur Google et ces portails.


Si vous copiez cet article, n’oubliez pas d’insérer le lien vers sa source : http://suiv.me/6177



 
 
Si vous copiez cet article partiellement ou intégralement, n’oubliez pas d’insérer le lien https://suiv.me/6177 vers sa source ou le lien https://suiv.me/6177.qr vers le QR Code ci-contre. N'hésitez pas à consulter le monde d'emploi ou à lire les CGU.
 
 

 
 
 
 

    Les commentaires


    "Quant à Trivago [...] Il est donc dans votre intérêt d’y afficher le plus d’avis possible pour être facilement trouvable"

    Quand je lis ça, je me dis que les hôteliers sont vraiment pris pour des billes.

    Pour être "trouvable" sur les meta-moteurs (Trivago/Tripadvisor/Holiday check), il faut juste être présent sur les IDS/OTA ou faire remonter ses tarifs de son moteur de résa. Rien a voir avec le nombre d’avis.

    Trivago, Holiday Check, Tripadvisor récuperent les tarifs des hôtels sur Booking et les avis sur Tripavisor et les IDS.
    Très peu de clients postent un avis sur Trivago.

    Si vous etes hors OTA, mais avec 10 000 AVIS 100% positifs sur Trivago, vous n’y apparaîtrez pas. A moins de faire remonter, très chèrement et sans garantie de retour, vos tarifs via votre moteur de résa.
    Par contre le gourbi infâme présent sur Booking avec 5 de moyenne et 20 avis y sera bien affiché. Normal, Trivago facture Booking pour chaque clic.

    Client—>Trivago (meta-moteurs)—>Booking (OTA/IDS)—>Hotel
    Bref, encore un intermédiaire de plus...

    Pas grave, y’a encore du jus dans le citron.

    Voila, c’était la grognerie du jour.
    Vais aller nourrir mes canards maintenant ;-)

    Bonjour,

    Il semble pourtant que le nombre d’avis, leur note et la date à laquelle ils ont été postés comptent. C’est d’ailleurs ce que vient de confirmer TripAdvisor dans un de leurs derniers communiqués.

    Nous en faisons une synthèse claire sur notre blog (en anglais mais elle sera traduite demain en français). http://www.customer-alliance.com/en/tripadvisor-city-rankings/

    Bonne lecture,
    Chloë

    Triv..... Serait plus crédible s’il ne faisait pas remonter des avis textes datés s’il y a plus d’un an ..
    Signalé l’été dernier , donc voilà bientôt un an.
    Cela ne doit donc pas l’empêcher d’être le numero 1 des comparateurs .
    Comme quoi, il faut pas grand chose ..

    Mais au fait , parmi les critères qui augmentent la visibilité sur triv..., n’y aurait il pas - aussi - le " gain " affiché ?

    Celui qui parfois, selon les villes , est généré par le mystérieux Amoma qui propose des prix plus élevés que les autres ( si si ca arrive .. ), ou bien par des comparaisons de prix avec des formules packagees type week end desk.

    Finalement , apres les référenceurs , il se créera peut être un nouveau métier : celui de donner les meilleures chances à un établissement d’être visible sur les comparateurs . ( c’est déjà fait ? ). De deviner l’algorithme à force de statistiques.

    Finalement , les OTA s profitent des hoteliers, les comparateurs des OTAs, et aujourd’hui les " référenceurs des comparateurs " viennent aussi se positionner en intermédiaire .

    Certes , c’est un vrai sujet . Certes il y a un marché .
    Mais, qu’on arrête de dire que les hoteliers sont radins vu le monde qui se nourri sur leur dos ...

 
 

Un avis, un commentaire ?


À savoir avant de poster votre avis...

Modération à priori. Ne sont notamment pas publiés :
- Les messages à caractère publicitaire
- Les messages postés avec une fausse adresse email
- Les messages comportant des liens sortants promotionnels et/ou non pertinents avec l'article.
- ...
Lire les CGU

Qui êtes-vous ?
Votre message

Message limité à 5000 caractères.

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »