Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Marketing & distribution > Booking remet en vente vos chambres annulées même si (...)
mercredi 14 novembre 2018

Booking remet en vente vos chambres annulées même si elles sont fermées

 
 

Voici le message que Booking.com a envoyé par email :

Cher partenaire,
Nous souhaiterions vous remercier du partenariat que nous avons établi et profiter de cette occasion pour vous informer de l’apparition d’une nouvelle fonctionnalité, dès le 24 septembre 2012. Il s’agit d’un service supplémentaire utile à tous les hébergements présents sur notre site.
Vous connaissez peut-être déjà la fonctionnalité de remise en vente automatique : un outil qui permet de s’assurer que lorsqu’une annulation est faite par un client, la chambre soit automatiquement réintroduite dans notre système et présentée comme réservable à nouveau.
Cette fonctionnalité a été améliorée. Dorénavant, nous remettrons également automatiquement à la vente une chambre lorsqu’elle est fermée (rouge) dans l’extranet.
Cette amélioration présente pour vous les avantages suivants :

  • Votre chambre sera de nouveau proposée à la vente, ce qui diminuera les risques de laisser passer des réservations
  • Ce changement permettra une occupation possible à 100 %
  • Il vous fera en outre gagner du temps : plus besoin de mettre à jour l’extranet après une annulation
  • Vous ne raterez plus de réservations durant les soirées et les week-ends
  • Une meilleure disponibilité signifie un meilleur classement sur Booking.com
  • Une chambre annulée ne sera plus une chambre perdue

Si vous ne souhaitez pas conserver cette fonctionnalité, merci de contacter votre chargé de compte ou merci d´envoyer un mail à france chez booking.com.
Cordialement,
Booking.com

Autrement dit, si vous décidez de fermer une date sur laquelle des réservations avaient déjà été enregistrées, l’annulation d’une de ces réservations aura pour effet de remettre une ou plusieurs chambres à la vente. Peu importe que l’hôtel soit en surbooking, peu importe que l’hôtel préfère la vendre en direct et HORS commission, peu importe que l’hôtel ait une liste d’attente... Booking.com sait ce qui est bon pour vous.

Si vous ne souhaitez pas bénéficier de cette formidable avancée technologique (:->), contactez dès aujourd’hui votre responsable de compte.

Si vous copiez cet article, n’oubliez pas d’insérer le lien vers sa source : http://suiv.me/2886

 
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/2886 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/2886.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 
 
 

    Les commentaires


    1. le 21 septembre 2012 à 14:36, par l’enclos

    Incroyable ! Jusqu’où vont-ils aller ?

    2. le 21 septembre 2012 à 19:13, par Jerome

    no comment.
    J’aimerai bien savoir quel est le pourcentage du parc hotelier francais qui n’est PAS sur booking (ou l’inverse).
    Quelqu’un a des chiffres fiables ?
    Je suis en train de bricoler un petite google maps maison ou seront répertoriés, s’ils le désirent, uniquement les hotels "hors OTAs".
    J’aimerai bien ne pas me retrouver tout seul avec le Nautilus et le San Pedro de St Malo...

    3. le 21 septembre 2012 à 21:51, par Christian

    C’est qui le patron chez vous ? c’est les booking et autres otas, vos macros qui vous veulent du bien ! (surtout votre argent) à par ça toujours pas de syndicat pour imposer les conditions aux ota’s ?.
    Pas d’ota pour les hotelier qui leur appartiendrais en coop ? mais on a d’autres soucis .!les normes, les homologations...
    donc en gros à terme les hôteliers ce feront racketter 25% ...par des sociétés qui sont domicilier à l’etranger, qui ne paye pas de tva et qui ne font que ce gaver sur votre travail.
    Et personne ne bouge.
    PS:Tres inintéressant sur le site de l’hotellerie l’interwiew du patron d’expedia europe , à lire et à pleurer.. encore un qui manque pas d’air.
    La revolution c’est pour quand ?

    4. le 24 septembre 2012 à 14:11, par Aliénor

    Merci d’avoir publié mon email ! Suite à cet envoi de Booking j’étais tellement remontée que je vous ai envoyé le mail en question. Ensuite j’ai supprimé tout mes stocks de chambres de leur système (donc pas juste fermer les ventes - rouge sur leur planning).
    Au moins jusqu’au moment qu’il me contacte pour en parler - mais bizarrement leur adresse mail ’france@’ retourne les mails et le chargé de compte n’est pas joignable jusqu’à 1er octobre.
    Cette ’merveilleuse fonctionalité’ est activé dès aujourd’hui. Hôteliers réveillez-vous !
    (PS j’aimerais bien rentrer en contact avec Jerome de Googlemaps hors OTA)

    5. le 24 septembre 2012 à 16:01, par Masson

    Je ne comprends pas le tolé général.
    C’est une option à décocher (quand on les appelle, ils vous l’explique). Si vous n’en voulez pas, il suffit de le dire.
    Et puis, pour moi, je suis plutôt ravie. J’ai une petite structure et pas forcément le temps de mettre à jour le planning toutes les 5 minutes !

    6. le 24 septembre 2012 à 16:09, par laurence

    Bonjour,
    j’ai envoyé un mail aussitôt pour leur dire que je n’étais pas intéressée par cette fonctionnalité et ils m’ont répondu qu’il n’y avait pas de problème pour gérer son planning sans passer par cette fonction.
    A vérifier...

    7. le 24 septembre 2012 à 16:49, par Julien

    Il y a plein de choses à reprocher aux OTAs, sans nul doute.
    Mais attention aux arguments... par exemple concernant la TVA qu’il ne paient pas car ils sont basés l’étranger . Sauf erreur, s’ils étaient en France, effectivement ils collecteraient de la TVA reversée à l’état français (qui viendrait se rajouter au 15% -voire plus- qu’ils ponctionnent). Mais de leur côté, les hôteliers la récupèreraient (sur le même mois en plus, puisque payée par prélèvement quelques jours après la facturation)... bilan pour l’état : zéro. Le fait qu’il ne paient pas la TVA n’est donc pas un argument opposable aux OTAs.
    Enfin, je ne crois pas...

    8. le 24 septembre 2012 à 16:54, par Smile

    j’ai un petit hotel et je paie en moyenne environ 4.000€( par prélévement !) par mois à ce prédateur de Booking.com qui arrive à imposer sa loi sur le marché hotelier.Les grands hotels paient propablement beaucoup plus.Multipliez ce chiffre au minimum par 10.000(parc hotelier minimum de ce requin en France))vous aurez un chiffre de 30 millions d’Euros par mois soit 360 millions par an.!!! Ces chiffres sont sans doute inférieurs à la rélaité.Aucune étude crédible n’est disponible pour déterminer les chiffres exacts des montants prélevés par ces vautours insatiables.Seul le ministere des Finances peut le calculer .En plus pas de tva à payer !!Pas d’employés en France,à part quelques responsables locaux. Centre d’appel certainement délocalisé.
    Ils auraient pu conserver une fonction essentielle dans l’hotellerie en restant raisonnable avec des taux de commission de 7%. Mais le cancer du profit sans limite et indécent( 17 à 25% de commission) ravage ces OTA.
    Mais que font les syndicats hoteliers et les offices de tourisme ?Il suffirait que 2000 hoteliers décident ensemble de refuser pendant un certain temps le dictat.Le résultat serait équivalent à celui d’une chimiothérapie appliquée sur ce poison.

    9. le 24 septembre 2012 à 17:36, par Christophe

    Smile, vous gagneriez plus à donner les clés de l’hôtel à Booking. C’est vous le patron, prenez votre courage à deux bras et arrêtez le massacre. Quand j’ai arrêté (ou plutôt il m’ont viré car le planning était trop rouge) il y a 5 ans, je ne leur donnait que 500 € de com par an. Pour moi c’était juste une page sur un annuaire pour faire connaître l’hôtel et rien de plus (les clients qui veulent venir chez vous, trouvent de toute façon votre sîte officiel). Nous avons 18 chambres, petits prix et excellent TO.

    10. le 24 septembre 2012 à 18:07, par Fichot Nicole

    Je viens d’écrire au Ministère de l’Artisanat, du Commerce et du Tourisme à ce propos.
    Voyons si la nouvelle équipe va s’y intéresser ...

    11. le 24 septembre 2012 à 18:27, par Yves

    cela va exploser, les surbooking vont créer des mécontents.
    j’ai refusé cette proposition.
    j’ai eu une aventure avec booking : un couple avec un chien . Le chien en arrivant pisse dans la salle d’accueil...va-t-il recommencer dans la chambre ?...que neni...j’accompagne pour protéger les lits par un couvre lit...Mon chien est bien élevé, il ne monte pas, etc,,,etc
    je le fais systématiquement pour éviter que les gens sensibles aient des réactions allergiques...15 mn après les gens vexés (mon bébé ne donne pas d’allergie..) décident de partir et me laisser les 3 nuits sur les bras. J’essaie de calmer la folie, navré, mal compris etc, .. l’amour propre est à vif et les gens me font un chèque style (de toutes façons on est pas comme ça, on se sent mal accueilli.......) Je garde la chambre au cas où ces gens aient du mal à en trouver une...no show
    message de booking quelques jours après poli, mais une phrase me fait tiquer :
    Veuillez noter qu’en l’absence de réponse de votre part, votre établissement pourra se voir facturer pour toute indemnité versée au client en votre nom.
    Pas mal l’abus de pouvoir et la domination......
    imposture, fait de prince tout pouvoir.
    Donc il y aura plus de chambres pour d’autres, la pression est trop asservissante.
    et c’est la deuxième fois que je ressens l’irrespect,..
    tout cela devient trop.
    moi aussi je souhaite un contact avec jerome 21/09 19:30
    région mont saint michel

    12. le 24 septembre 2012 à 18:35, par TH

    @Yves envoyez nous votre message à destination de Jérôme à contact_at_tendancehotellerie_point_fr et nous lui transmettrons

    13. le 24 septembre 2012 à 19:52, par SH

    Je ne vois pas comment, avec un tel système, ne pas se retrouver en sur-booking. Donc pour moi c’est à refuser illico presto ! Car c’est bien nous qui sommes face au client avec notre sens du service bien rendu.
    J’utilise Booking pour ce qu’il est : un moyen de louer les dernières chambres qui resteront peut-être vides. Donc sur mon planning jamais de disponibilités à plus de 15 jours et jamais plus de 10% de mes disponibilités. Bien sûr ma conseillère n’aime pas cela me le fais savoir "pour mon bien". C’est fou comme ces conseillers pensent à vous "dans votre intérêt".
    Mesdames et Messieurs les hôteliers pensez à vous tout seul. Car payer 4000€ de commission par mois pour un petit établissement me parait ahurissant (cela représente de 300 à 400 chambres par mois en fonction du prix de la chambre) je pense qu’il y a une réflexion commerciale à mener.
    Réduisez progressivement vos disponibilités et vous verrez que nous ne sommes pas toujours perdants (un hôtel rempli à 100% par Booking rapport moins (à cause de la TVA) qu’un hôtel rempli à 85% sans Booking...)
    Bon courage à tous.

    14. le 25 septembre 2012 à 00:18, par Yoann

    Bonjour à tous,
    Personnellement, j’aimerais bien qu’on m’explique de quoi il s’agit exactement. Moi, je comprends que Booking remet en vente une nuitée qui a été annulée, il le faisait déjà avant alors quelle est réellement la nouveauté ?
    Merci d’avance pour celui qui arrivera à éclairer ma lanterne !

    15. le 25 septembre 2012 à 08:52, par Jerome

    A mon avis :
    Mettons que votre hotel est complet (resas booking et direct melangées) et que vous avez beaucoup de demandes pour cette date (voir etre en surbooking ....).
    Vous allez dans l’intranet booking et, au cas ou il y aurait une annulation booking sur cette date, vous fermez bien (en rouge ) la dite date.
    Ben c’est ballo, car meme si une annulation booking arrive sur la periode fermée par vous, ben le systeme remet la chambre en dispo de suite sans demander votre avis, et malgré que vous l’ayez fermée avant.
    Me trompais-je ?

    16. le 25 septembre 2012 à 09:04, par Yannick

    Expedia/Venere a mis en place le même mode de fonctionnement en décembre 2011 !
    Email :
    "" Cher partenaire,
    Afin de mieux informer nos clients sur la disponibilité des chambres dans votre établissement, nous vous annonçons la mise en place par Venere d’une nouvelle fonctionnalité ! Lors d’annulations de réservations, cette fonctionnalité renverra automatiquement la disponibilité des chambres sur l’Extranet EEM. Nous pensons que cette fonctionnalité encouragera de nouvelles réservations dans votre établissement, car votre hôtel continuera d’être signalé comme disponible sur le site Web parmi d’autres hôtels de la même destination, auprès des nouveaux visiteurs du site Venere.
    Tous les jours, des centaines de milliers de visiteurs se connectent au site Venere et affichent 1,5 million de pages. Nous souhaitons garantir la réservation de votre établissement par ces personnes.
    Cette nouvelle fonctionnalité ne modifie aucune autre déjà présente sur l’Extranet EEM ; il vous sera toujours possible de gérer votre inventaire sur le site.
    Pour plus d’informations ou si vous avez des questions, veuillez contact votre équipe Market Management.
    Comme toujours, nous vous remercions de votre aide et de votre partenariat. ""

    17. le 25 septembre 2012 à 09:13, par TH

    Décidément certains ont un peu de mal à comprendre la différence entre la remise en vente d’une chambre annulée sur stock OUVERT et la remise en vente d’une chambre annulée sur stock FERME. Dans le 1er cas, certains hôteliers trouvent cette fonctionalité "acceptable" tandis que d’autres la trouvent "géniale". Dans le second cas, l’hôtel a pris la peine de fermer son stock et de le mettre en ROUGE. Et pourtant, Booking va restocker la chambre.
    Conformément au contrat, la commission est due si la chambre a été annulée hors délai. Avec cette fonctionnalité, Booking va gagner 2 fois la commission sur la même chambre et la même date : une fois sur la chambre annulée, y compris si l’hôtel décide de ne pas facturer le client car ayant reloué la chambre, et une fois sur la nouvelle résa.

    18. le 25 septembre 2012 à 11:50, par hotel saint jacques

    Bonjour,
    a mon sens le seul moyen de limiter le taux de reservation de booking et autres, serait durcir les conditions d’annulations.
    8 jours ou 15 jours minimum, paiement de la totalitée du sejour, a la reservation.
    Le choix est vaste, mais pour le moment le client ne trouve que des avantages aux OTA’s.
    C’est nous qui payons les frais. de plus on se fait cassé après par les commentaires.
    On ne peut plus se passer des centrales.
    A nous de nous concerter pour agir tous ensembles, sinon ça va devenir très dur.
    Bonne journée.

    19. le 25 septembre 2012 à 12:51, par MARRICK

    cher confrère,
    Mon expérience:hôtel** 32N°
    le seul hôtel de ma ville à ne travailler avec aucune centrale et mon to est du même ordre de grandeur que celui des autres.J’ai remarqué par exemple que quand j’avais trés peu de demande(en hiver) et bien les autres(qui travaillent avec booking) étaient à la même enseigne et quand le demande est importante chez eux, et bien moi aussi j’ai beaucoup de demande.Donc..
    Par contre,mes clients,moi je les ai eu au téléphone ou par mail,je sais à peu prés à qui j’ai affaire,j’ai donné toutes les indications et pris mes précautions pour que l’arrivée se fasse dans les meilleures conditions(arrivée tardive etc..) ;j’ai la main totale sur mon planning pour accepter ou refuser une résa mal placée.
    J’ai de la chance,sûrement ! mais j’ai quand même démarché pendant des années,les clubs,les assos,les banques ,les assurances,les bars etc...les différents services de mairie,boitage toutes les années avant l’hiver à toutes les entreprises des zones indus pour les soirées étapes etc.. etc... un travail de fourmi de tous les jours et de toute l’année et je continue,j’ai refais entièrement l’hôtel ,simple soit, mais impeccable.Le BAO(bouche à oreille) fait son travail( les petits ruisseaux font les grandes rivières),un site bien conçu et bien référencé,des tarifs qui n’ont pas augmentés depuis 2009 et qui n’augmenteront pas pour 2013, et ma foi ,je n’ai pas de souci de CA même en ses temps de crise.

    20. le 25 septembre 2012 à 16:17, par Jerome

    A moi :
    Hotel bureau non classé. 20n° dans une petite commune (1500habitants) en bord de mer sur la cote nord bretonne a 40km a l’ouest de St Malo.
    Ouverture 7mois/an.
    Clientèle de loisirs a 99%.
    On est 6 Hotels dans un rayon de 5Km, on est deux a ne pas être sur les centrales.
    A part le démarchage pro, je confirme en tout point les propos de Marrick en ce qui me concerne.
    CA stable, leger plus chaque année, sans changer trop les tarifs depuis 2004, cette année y compris.
    Passer du bon temps avec nos clients, entretenir notre outil de travail et assumer nos charges financières diverses, voila nos 3 buts.
    Ha j’oubliai : durée moyenne des séjours sur Aout cette année : 7,9 nuits.
    Donc, je ne suis pas d’accord avec @Hotel Saint Jacques :
    "On ne peut plus se passer des centrales."
    Par contre, pour celui qui veut se désintoxiquer des centrales, une motivation et une remise en question sera nécessaire, mais c’est jouable.
    N’oublions pas que booking est un prestataire de service.
    Pas plus, pas moins.

    21. le 26 septembre 2012 à 08:43, par Thierry

    au début, sur booking.com, lorsqu’un client mettait un commentaire désobligeant, il m’était possible d’envoyer un email réponse, conformément à ce que nous oblige la loi pour l’attribution des étoiles. Mais cette année, booking.com ont permi aux clients de rester anonyme, Client qui bien souvent non pas le courage de venir à la réception faire une réclamation.
    mes questions sont les suivantes :
    n’est ce pas une violation du droit fondamentale de réponse, (liberté de parole donnée dans la charte des droits de l’homme et du citoyen)
    le client peut faire des critiques publiques, mais l’hotellier n’a pas le droit de faire une réponse publique ? pourquoi ? (ça m’éviterer d’envoyer dix fois les mêmes explications)
    ce système de délation, n’est ce pas une dérive fachisante ?

    22. le 28 septembre 2012 à 12:39, par frederic

    A TH :
    "Conformément au contrat, la commission est due si la chambre a été annulée hors délai " FAUX Et vous le savez très bien....

    23. le 28 septembre 2012 à 12:50, par TH

    @frederic comment lisez vous le paragraphe suivant dans le contrat Booking

    2.6.3 Les annulations effectuées par le Client avant l’heure et la date stipulées dans les conditions d’annulation n’entraînent pas de commission. Les annulations effectuées par le Client après l’heure et la date stipulées dans les conditions d’annulation entraînent une commission, conformément aux conditions de cet accord.

    ou bien celui-ci :

    2.4 Paiement de la Commission
    2.4.1 La Commission pour les réservations d’un mois calendaire qui comprend la date de départ (prévue) du Client est facturée (exception faite des annulations sans frais effectuées par l’intermédiaire de Booking.com conformément aux conditions d’annulation de l’Hébergement) et doit être payée le mois suivant, conformément aux termes suivants :

    Pour une réservation annulée hors délai (d’annulation gratuite), c’est à dire annulée avec frais, Booking va donc toucher la commission, y compris si l’hôtel voudrait faire un geste commercial car ayant reloué sa chambre. Qu’est donc faux dans notre affirmation ?

    24. le 2 octobre 2012 à 12:42, par Yann

    Booking.com presente une nouvelle fonctionnalite ce qui me parait une bonne chose. Surtout qu’ils donnent la possibilite de desactiver au cas ou l’hotelier n’en veut pas. Par contre vous vos articles concernant Booking.com sont de plus en plus tendancieux. C’est dommage.

    25. le 2 octobre 2012 à 19:01, par Jerome

    Que booking presente une nouvelle fonctionnalité. C’est une chose.
    Par contre que cette fonctionnalité soit activée d’office et qu’un hotelier puisse se retrouver en surbooking parce qu’il n’imaginerai pas que booking prendrai la liberté de réouvrir des chambres fermées par lui, c’en est une autre.
    Si c’est une si bonne chose, pourquoi ce tollé parmi les hoteliers ?
    Même Syndicats Hoteliers s’y mettent, dont on ne peut pas dire qu’ils aient un comportement "tendancieux" envers booking, eux.

    26. le 2 octobre 2012 à 23:18, par TH

    @Yann, oui TH est plutôt du côté des hôteliers. Ceci dit TH n’hésite pas à dire des choses désagréables aux hôteliers ni à avoir des avis différents des avis officiels des ayatollahs de la profession.
    Ceci dit, TH pourrait se contenter de recopier bêtement les communiqués et annonces comme "on a toujours fait ailleurs".
    Franchement, comment pouvez-vous voir une marque de progrès au fait que des chambres volontairement fermées par l’hôtelier soient remises à la vente en cas d’annulation ? N’avez-vous jamais eu de surbooking ? de liste d’attente ? de client habitué à satisfaire en priorité ?

    27. le 14 mars 2013 à 07:26, par perron

    Pouvez vous me joindre au 06/70/41/01/25 ou sur notre email perron.daniel0310 chez orange.fr pour annulation de réservation à la résidence cap Med au Grau du Roi du 29/03/2013 au 01/04/2013 nous avons pas reçu de confirmation de votre part du 10/03/2013.
    En vous souhaitant bonne réception,
    Perron Daniel

    28. le 14 mars 2013 à 17:42, par TH

    @DanielPerron vous ne risquez pas d’obtenir une réponse ici. 2 solutions s’offrent à vous :
    * contacter l’hébergeur, la résidence Cap Med
    * si vous êtes passé par une agence, contactez la
    En tous les cas, TendanceHotellerie ne va pas procéder à cette annulation ni vous rembourser...

    29. le 30 avril 2013 à 16:58, par LALUYAUX CONSULTING

    Bonjour à Tous,
    Force est de constater que Booking.com est devenu un comportement de recherche pour les voyageurs indépendants ou professionnels, et il est donc hors de question de s’en passer totalement.
    Le constat : 80% des internautes utilisant Booking.com vont visiter le site Officiel de l’hôtel
    Le but : Est de donner de suite à l’internaute une réponse à ses besoins, qui va le sécuriser et le faire rester et réserver sur vos site Officiel
    Les Moyens : La parité tarifaire administrable, et la montée en gamme au travers des offres spéciales
    Exemple : www.hoteldesartstoulouse.fr
    La condition : N’ouvrir que des chambres sèche chez les distributeurs en ligne
    Le Résultat : Augmentation de 30% de réservation en direct
    Cordialement
    Eric LALUYAUX
    Agence Laluyaux Consulting

    30. le 8 avril 2014 à 20:39, par creusot

    j’ai 3 nuits d’hotel à revendre Hotel Ibis Orléans
    Date 14/05/2014 au 16/05/2014 soit 2 nuits
    Date 18/05/2014 au 19/05/2014 soit 1 nuit

    31. le 26 avril 2014 à 13:44, par Dahmane CHEGROUNI

    Bonjour j’ai 2 chambres pour 3 personnes de 3 nuitées à 30 euros/nuit au Premieres classe MARSEILLE VALENTINES que je ne peux utiliser si ça interresse quelqu’un ou bien un site hébergeur me contacter 06 95 59 04 23 Merci.

    32. le 27 décembre 2014 à 09:01, par MORRAL

    une nuit dans l’hotel B and B de Beaune Nord avec petit déjeuner nuit du 2 au 3 janvier 2015
    Isabelle

    33. le 24 mars 2015 à 17:31, par BRUNEL

    Bonjour,
    Je revends deux nuits à PARIS 6ème arrondissement
    HOTEL MAYET
    Rue MAYET Proche St germain des prés BON MARCHE
    UNE NUIT DU 31 au 1er AVRIL
    UNE NUIT DU 1er AVRI AU 2 AVRIL

    34. le 16 mai 2015 à 19:15, par bordinat

    Cause annulation voyage feria de Nîmes cède réservation 3 nuits d hôtel les 23 24 et 25/05/2015 prix 29€x 3= 87€ hôtel F1 situé sortie autoroute Nîmes est.
    contact 06 18 49 94 48

    35. le 4 septembre à 18:29, par Jean-Claude SALORD

    Cause santé je ne peut honorer ma réservation à Roc Hotel sur le bassin d’Arcachon du jeudi 20 septembre au lundi 24 septembre
    Le montant final est de 383 euros,je céderais pour 250 euros .

    36. le 5 septembre à 08:17, par Si cela continue...

    ... TH va faire concurence a Trocotel. ;-)

 
 

Un avis, un commentaire ?


À savoir avant de poster votre avis...

Modération à priori : votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.
Ne sont notamment pas publiés :
- Les messages à caractère publicitaire
- Les messages postés avec une fausse adresse email
- Les messages comportant des liens sortants promotionnels et/ou non pertinents avec l'article.
- ...
Lire les CGU

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »