Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Le client d’hôtel > Produits locaux au petit déjeuner : évidences économique (...)
vendredi 31 octobre 2014

Produits locaux au petit déjeuner : évidences économique et marketing

Pendant que l’immense majorité des hôtels achète ses produits pour le petit déjeuner auprès de grossistes aux circuits opaques, une minorité d’hôteliers, à l’instar des 3 nouveaux BritHotel de Nantes, redécouvrent les bienfaits de l’approvisionnement local et mettent en avant les producteurs locaux.

La France regorgeant de petits producteurs animés par la passion de procurer du plaisir à ses clients, il est plutôt difficile de se retrancher derrière un "il n’y a pas de producteurs locaux aux alentours".

Chez les chambres d’hôtes, c’est une pratique très répandue : confitures locales ou maison avec fruits locaux, fromages locaux, produits laitiers locaux, fruits locaux, charcuteries locales, pains issus de farines locales... Et les chambres d’hôtes ont la côte auprès des clients.

Quand l’hôtel propose un restaurant et/ou un bar, mettre en avant les produits locaux n’est pas l’apanage des étoilés Michelin. S’approvisionner en local impose en effet de diversifier son approvisionnement et surtout de retrouver plaisir à faire plaisir à son client.

Comment espérer faire revenir le client dans votre région en lui proposant des produits qu’il peut trouver partout ? Fidéliser sa clientèle, qu’elle soit de loisirs ou d’affaires, passe par ces petits détails que le client apprécie au plus haut point.

Quant aux prix, de très nombreux producteurs locaux sont susceptibles d’aligner leurs prix pour vendre en direct, ou tout au moins de soulager l’addition. Eux aussi cherchent à vendre plus en dehors des réseaux de la grande distribution.

Pour finir, acheter local est très "tendance", alors pourquoi ne pas mettre en valeur ce qui fait la fierté de votre région ?


Si vous copiez cet article, n’oubliez pas d’insérer le lien vers sa source : http://suiv.me/2846

 
1 commentaire
  • D’accord globalement avec l’article.J’ai déjà mis en pratique ces bonnes résolutions :
    - Fromages d’Auvergne : 3 sortes présentés sur plateau
    - Confitures et Miel de Montagne de producteurs locaux, servies en vrac (pas d’emballage individuel =dev.durable)
    - Pains (baguette et campagne) et viennoiseries (croissant feuilletage pur beurre) par un boulanger local avec sélection de farines de blé produit dans le département
    - salade de fruits faite maison

    Mais il arrive que la clientèle reproche :
    - pas assez de choix de viennoiserie ou de différentes sortes de pain, normal puisqu’ils sont habitués à voir des buffets regorgeant de produits décongélés ( 1 croissant, pain au chocolat, brioche, pain au sésame, aux céréales) dont les coûts d’achat sont bien moindres
    - Il n’y a pas de jambon (polyphosphastés)sur le buffet et autre mortadelle ou jambon crû déclassé.
    - Je facture € 8.00 ttc le pdj et certains trouvent cela déjà trop cher.

Un avis, un commentaire ?

Les messages à caractère publicitaire sont systématiquement supprimés. Les messages avec une fausse adresse email sont systématiquement supprimés. Les liens sortants non pertinents avec l'article sont supprimés avant publication.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Message limité à 5000 caractères

 
 
Soutenir TendanceHotellerie.fr
Votre soutien financier, même minime, nous indique que nous allons dans la bonne direction...
Une suggestion/idée ?
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »